Matériau, sécurité, style...: les critères pour bien choisir son portail

    Publié le 17 mai 2021 par Lucien Brenet
    Robuste, fonctionnel, adapté au terrain et à ses goûts, mais surtout sécurisant... Un portail ne se choisit pas sur un coup de tête et les exigences sont nombreuses, comme les solutions proposées par les fabricants ! Maison à part vous aide à y voir plus clair pour faire le bon choix.
    Au même titre qu'une porte d'entrée, l'un des premiers critères qui motive le choix d'un portail est la sécurité. Utilisé quotidiennement, le portail doit en effet être à la fois robuste et fonctionnel.

    Portail : objectif sécurité


    "Les propriétaires de maisons souhaitent aujourd'hui simplifier leur quotidien tout en préservant leur sécurité. Le portail a pour vocation première de limiter l'accès à la propriété et de se protéger contre les intrusions et les cambriolages. Il s'accompagne généralement de l'installation d'une clôture pour apporter plus d'intimité et sécuriser les abords de la maison" explique Stéphanie Lefebvre, directrice générale de Gypass.

    A ce titre, certains produits dépassent les tailles standards de 2,50 mètres, pour plus de sécurité. Mais au-delà de 4 mètres, il est généralement nécessaire de passer au sur-mesure.

    Pense-bête : A noter que la limite des dimensions se mesure à la surface de prise au vent. La méfiance est donc de mise pour les habitants en bord de mer !

    Quelle ouverture choisir pour son portail ?


    Le système le plus couramment utilisé est sans doute le portail battant. Pourquoi ? Parce qu'il s'adapte facilement à tous les types de configuration, même pour les terrains en pente. "Il offre également la possibilité́ d'avoir des vantaux de tailles différentes et d'intégrer un portillon. Cependant, il nécessite une certaine surface de dégagement. L'ouverture s'effectue généralement vers l'intérieur pour ne pas empiéter sur la voie publique" précise Stéphanie Lefebvre.

    L'avantage d'un modèle coulissant est, qu'avec son faible empiètement, il convient parfaitement aux petites propriétés, ou encore aux maisons de ville.

    Quelle ouverture choisir pour son portail ?
    Quelle ouverture choisir pour son portail ? © Gypass
     
    Pense-bête : L'ouverture latérale d'un portail coulissant exige des surfaces de dégagement relativement importantes sur les côtés, "une longueur au moins égale à la distance entre les deux piliers" indique Stéphanie Lefebvre. "Nous préconisons ici des modèles coulissants télescopiques : les vantaux glissent l'un sur l'autre et viennent se superposer, réduisant ainsi par deux la surface de refoulement" suggère-t-elle.

    Motoriser son portail : quels avantages ?


    Pour les adeptes de la technologie, cap sur la motorisation et la domotique. "L'utilisateur recherche le confort et des équipements simples à utiliser. La domotique, et le fait de pouvoir programmer à distance depuis son smartphone son ouverture et sa fermeture, contribuent à ce nouvel engouement. C'est aussi un gage d'une plus grande sécurité" assure Stéphanie Lefebvre.

    A noter que certains portails motorisés peuvent être connectés à d'autres équipements comme l'alarme, le chauffage ou l'éclairage.

    Pense bête : Attention, concernant la motorisation, il est préférable de s'attarder sur la question du bruit. Pour son propre confort, mais aussi celui de ses voisins.

    Un portail esthétique pour un ensemble cohérent


    Passer les spécificités techniques, il est bon de rappeler que le portail est l'un des premiers éléments visibles de votre maison, l'esthétique joue donc un rôle prépondérant ! "Le particulier souhaite un portail différent de celui du voisin, voire unique, et qui s'intègre joliment à son espace de vie. D'où la recherche de solutions de personnalisation et d'harmonisation avec les autres ouvrants (porte de garage, porte d'entrée) de la maison" développe Stéphanie Lefebvre.

    Vous aimez les lignes contemporaines ? Exit les formes arrondies ou en chapeau de gendarme, et cap sur les profilés et cadres épurés, avec lames de grandes largeurs sans montants ou traverses. Certains modèles combinent plusieurs matériaux, comme du verre avec des panneaux aluminium ajourés, etc. Des marques proposent même des panneaux avec décors, ou motifs géométriques ajourés. Mais pour les modèles ajourés, attention à l'intimité !

    Un portail esthétique pour un ensemble cohérent
    Un portail esthétique pour un ensemble cohérent © Lapeyre
     
    Pour les amateurs de style plus classique, les formes traditionnelles ont encore bonne presse. Les fabricants ne lésinent pas sur les modèles en fer forgé d'aspect grilles de châteaux, avec volute, arabesque, festonnage, marguerite, rosace, décor de soubassement, embout en fer de lance, en boule ou en fleur de lys...

    Concernant les couleurs, le choix est vaste. En la matière, ce qui fera beaucoup la différence sur le rendu final : "c'est la matière ! Par exemple, sur de l'aluminium, il y a beaucoup de finitions, brillante, satiné ou mat" explique de son côté Jérémy Guyot, chef de produits aménagement extérieur Lapeyre.

    Pense bête : Le choix des couleurs peut être soumis aux plans locaux d'urbanisme (PLU). "Il convient donc de se renseigner, surtout si vous vivez dans un vieux village à côté d'une église classée par exemple !" prévient Jérémy Guyot.

    Quel matériau choisir pour son portail ?


    En fonction du style, de votre budget et de vos attentes, le choix du matériau va être prépondérant. "L'aluminium est de plus en plus plébiscité pour la conception des portails et clôtures, au détriment du bois et du plastique considérés comme moins résistant et plus difficile à entretenir", remarque Stéphanie Lefebvre. "L'aluminium est aussi un matériau qui est doté d'une image plus contemporaine, avec un choix infini de coloris et qui a l'avantage d'être facilement recyclable" poursuit-elle. Seul inconvénient : son prix.

    Pour les inconditionnels du bois, n'hésitez pas ! Les nombreuses variétés d'essences permettent forcément de trouver chaussure à son pied, ou plutôt portail à ses gonds. Côté entretien cependant, si les fabricants traitent généralement leurs produits avec des insecticides ou des fongicides, il convient de garder un œil alerte.

    Quel matériau choisir pour son portail ?
    Quel matériau choisir pour son portail ? © Kostum
     
    Le PVC a lui aussi quelques arguments qui plaident en sa faveur. Bon marché, facile d'entretien et durable dans le temps, il ne craint pas la rouille et est facile à nettoyer (eau chaude et savon suffisent). Mais ce dérivé pétrolier, en plus de ne pas être très écologique, reste le parent pauvre des matériaux et donc, bien moins esthétique.

    Avec l'acier, côté charme et robustesse, difficile de faire plus authentique ! Même s'il faudra envisager de renouveler les traitements antirouilles tous les ans.

    Pense bête : La résistance de l'aluminium, déjà largement éprouvée, peut être renforcée. Des finitions couleurs par thermolaquage permettent par exemple de renforcer sa résistance aux intempéries, sa protection contre les rayures, les chocs et les UV.

     
    Se faire accompagner pour faire le bon choix

    Pour les plus indécis, certains fabricants proposent un accompagnement complet et créent un projet incorporant toutes les demandes spécifiques du client.

    Sachez aussi que vous pouvez tout à fait installer vous-même votre portail. Mais pour éviter les erreurs de bricoleur du dimanche, il est conseillé tout de même de faire confiance à un installateur agréé qui sera le plus à même de vous préconiser la solution la plus adéquate. Ensuite, libre à vous de choisir vos options. Matériaux, couleurs, design, automatisation... Lâchez-vous !


    Matériau, sécurité, style...: les critères pour bien choisir son portail
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic