L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Sécurité enfants : prévenir plutôt que guérir

Par Propos recueillis par Marie Castets
,
le 22 mai 2008
chambre enfants appart blanc fle
chambre enfants appart blanc fle © PP-MAP
Selon l'INVS (Institut de veille sanitaire), 17 % des accidents de la vie courante concernent des enfants de moins de 4 ans, et 13% de 5 à 9 ans. La moitié de ces accidents surviennent à la maison ou à proximité. La chambre des enfants peut donc être facteur de dangers. Pour les éviter, Guy Le Goff, de la commission de la sécurité des consommateurs, donne quelques conseils de prudence.
Maison à part : Quelles précautions doit-on prendre lorsque l'on aménage une chambre d'enfant?
Guy Le Goff : La question se pose notamment quand on rafraîchit la chambre avant l'arrivée d'un bébé et que l'on utilise certains matériaux toxiques, comme de la peinture ou de la colle par exemple. Il faut alors prévoir de réaliser les travaux suffisamment longtemps à l'avance afin d'aérer la pièce pour éliminer les émanations toxiques d'éther de glycol. La démarche est aussi valable lorsque les enfants sont plus grands. Mieux vaut profiter de leur absence pendant les vacances - ou les faire dormir dans une autre chambre - pour attaquer les travaux de peinture. Sans oublier, bien sûr, de ventiler correctement la pièce avant son retour.
MAP : Y-a-t-il des conseils à donner concernant le lit de l'enfant ?
GLG : Oui, surtout pour les lits à barreaux. Ils sont vendus selon des normes très strictes mais il faut également veiller à ce que le matelas soit adapté à la surface du lit. Avec un matelas trop petit, l'enfant court le risque de se coincer entre la structure du lit et le matelas. Attention aussi à bien verrouiller les barrières coulissantes. Si la partie basse est mal fermée, l'enfant peut se retrouver coincé en tombant dans son sommeil ou en tentant de sortir du lit. Enfin, il est particulièrement déconseillé de faire dormir un enfant de moins de six ans dans un lit superposé.
MAP : Les jouets peuvent-ils être facteur d'accidents ?
Guy Le Goff
CSC Guy Le Goff sécurité chambre enfants © DR
Guy Le Goff
 
GLG : Les jouets tels qu'ils sont vendus aujourd'hui ne sont pas supposés être dangereux. Il faut donc acheter des produits adaptés à l'âge de l'enfant, comme cela est mentionné sur l'emballage. Pour le reste, mieux vaut éviter les peluches dans le lit des jeunes enfants, et surtout ne pas y accumuler les jouets car il pourrait y avoir un risque d'étouffement. Et quand l'enfant grandit, la vigilance est toujours de mise : les parents peuvent parfaitement vérifier que les coutures et les petits éléments fixés (type yeux ou nez)sur les peluches tiennent bien.
MAP : Que faire pour sécuriser les portes et les fenêtres ?
GLG : Concernant les portes, il existe des bloque-portes pour éviter que les enfants ne se coincent les doigts à cause des courants d'air. Et pour les fenêtres, sachez que les enfants de moins de quatre ans n'ont pas conscience du vide. Il faut donc proscrire tout ce qui est susceptible de servir de marche pieds sous la fenêtre (coffre à jouet, petit meuble, chaise). La loi impose une protection si la partie maçonnée (entre le sol et le bas de la fenêtre) mesure moins de 90 cm. En pratique, les enfants de moins de six ans peuvent franchir jusqu'à 1 m 10 sans appui. Si les parents considèrent que le garde-corps n'est pas assez élevé, il est toujours possible de poser une barrière complémentaire. Mais là encore, mieux vaut veiller à ce que la protection soit lisse pour qu'elle ne permette aucun appui : du Plexiglas® plutôt que du bambou par exemple.
MAP : Les prises électriques sont-elles encore un sujet de préoccupation pour la sécurité des enfants ?
GLG : Dans des appartements neufs, les prises électriques sont aux normes. Ce qui n'est pas toujours le cas dans des logements plus anciens. Dans ce cas, si l'installation électrique n'est pas aux normes, il existe des cache-prises spécialement conçus pour éviter que les enfants n'y mettent leurs doigts.
Sécurité enfants : prévenir plutôt que guérir
Nous vous recommandons

Matériaux, couleurs, styles... Découvrez quelles sont les grandes tendances de la salle de bains cette année.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic