L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un palais florentin de la Renaissance devenu hôtel de luxe

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 27 juin 2013
Perchée sur une colline, la villa Il Salviatino offre une vue rare sur Florence. Dans cette imposante bâtisse historique, se cachent des trésors de l'architecture italienne de la Renaissance. Devenue un hôtel luxueux, elle ouvre les portes de ses chambres, toutes différentes et baignée de romantisme.
Une vue imprenable sur Florence. Un jardin à l'italienne aux parfums de Toscane. Un bâtiment historique, témoin de l'architecture de la Renaissance. Des chambres romantiques et luxueuses. Et des surprises au détour de chaque couloir ! Voici ce que propose l'hôtel Il Salviatino, situé à Fiesole, en Italie. Dans - et même sous - la grande bâtisse, se cachent des trésors d'architecture et des pièces rares, dévoilés lors de sa rénovation orchestrée par l'architecte Luciano Colombo.

Villa en 1427, campus en 1973

Plus imposante encore que la tour de la villa, son histoire. Le bâtiment principal a été construit en 1427 et le lieu a, depuis, vu passer de nombreuses familles influentes de la région. "Au XVIème siècle, les Salviati, qui ont donné leur nom à l'hôtel, s'en servaient comme lieu de vacances et y invitaient des personnalités de la région, artistes, poètes, papes, etc." nous explique Marcello Pigozzo, président du groupe Salviatino Collection et directeur de l'hôtel florentin.
Chaque propriétaire a marqué le lieu à sa manière. Les Tegliacci ont ajouté une aile en 1447. Puis, au XIXème siècle, c'est une tourelle médiévale qui est construite. "En 1912, Ugo Ojetti, un critique d'art avant-gardiste, a voulu se débarrasser de tout ce qui touchait à l'architecture classique" raconte Marcello Pigozzo. Il a notamment installé des faux-plafonds dans toutes les pièces. En 1973, la villa, rachetée par l'université Stanford, devient un campus où les étudiants américains viennent étudier l'art.

Une fresque cachée sous un faux-plafond

Autant de bouleversements qui ont valu des surprises aux nouveaux propriétaires, lors de la rénovation du bâtiment en 2008, en vue d'en faire un hôtel. "Sous le jardin à l'italienne, un couloir enterré cache un système d'irrigation vieux... de 300 ans !" révèle le directeur. Une installation historique aujourd'hui protégée par un sol en verre.
"Nous avons dû nous adapter chaque jour, au fil des découvertes" se souvient Marcello Pigozzo. En déposant un faux-plafond, l'architecte a mis au jour une fresque de Bruschi datant de 1886. Elle a donné son nom à la plus impressionnante suite de l'hôtel, Affresco, qui arbore également une baignoire... ancien sarcophage rénové ! De quoi ravir les amateurs d'art et d'histoire.
La suite de l'article et les photos de l'hôtel en pages suivantes.
Un palais florentin de la Renaissance devenu hôtel de luxe

Une rénovation complexe

Une rénovation complexe - Il Salviatino
Une rénovation complexe - Il Salviatino © Il Salviatino
"La rénovation a été compliquée par le poids du patrimoine et de l'histoire de la villa, explique Marcello Pigozzo. Même la pose de panneaux pour indiquer les sorties de secours s'est avérée délicate !" L'hôtel Il Salviatino a cependant ouvert ses portes en 2012.
De par les contraintes du bâtiment, aucune des 37 chambres ne se ressemble. Toutes, en revanche, offrent un superbe reflet de l'architecture de la Renaissance : voûtes, colonnes, plafonds hauts et décorés, marbre, etc. Les murs en briques se juxtaposent aux têtes de lit capitonnées et aux dorures. Les portes en bois, ainsi que de nombreuses pièces de mobilier, ont été récupérées chez des antiquaires et rénovées par des artisans locaux.
La tourelle accueille une suite sur plusieurs niveaux, dont le salon est aménagé entre une toiture en verre et un sol transparent. A proximité du bâtiment principal, les anciennes serres ont été rénovées et aménagées en suites lumineuses. "Je craignais que les clients ne les trouvent trop éloignées de la villa, mais en réalité ils les adorent" s'amuse Marcello Pigozzo.
En pages suivantes, découvrez les photos de l'hôtel Il Salviatino.

Hôtel Il Salviatino

Vía del Salviatino, 21
Fiesole - Firenze 50137
Italie
Prix des chambres : à partir de 300 € (selon chambre et saison)
http://salviatino.com
Une rénovation complexe

L'imposant bâtiment de l'hôtel Il Salviatino

L'imposant bâtiment de l'hôtel Il Salviatino - Il Salviatino
L'imposant bâtiment de l'hôtel Il Salviatino - Il Salviatino © Il Salviatino
Le bâtiment principal de la villa Il Salviatino a été construit en 1427. L'édifice a ensuite subi de nombreuses modifications, notamment l'ajout d'ailes et la construction d'une tourelle.
L'imposant bâtiment de l'hôtel Il Salviatino

Un jardin à l'italienne face à la villa

Un jardin à l'italienne face à la villa - Il Salviatino
Un jardin à l'italienne face à la villa - Il Salviatino © Il Salviatino
Le jardin à l'italienne a été installé au début du XXème siècle. De l'autre côté, une piscine à niveau a été construite lors des travaux de rénovation en vue de l'ouverture de l'hôtel.
Un jardin à l'italienne face à la villa

Une fresque magnifique au plafond d'une suite

Une fresque magnifique au plafond d'une suite - Il Salviatino
Une fresque magnifique au plafond d'une suite - Il Salviatino © Il Salviatino
La suite la plus impressionnante est celle baptisée Affresco. Lors de la rénovation du bâtiment, une fresque gigantesque a été découverte cachée sous un faux-plafond. L'architecte a alors choisi de transformer cet espace en suite, plutôt que d'en faire deux chambres.
La porte donnant accès à cette suite est, par ailleurs, caché derrière une porte en trompe l'oeil dans la bibliothèque de l'hôtel...
Une fresque magnifique au plafond d'une suite

Un sarcophage en guise de baignoire

Un sarcophage en guise de baignoire - Il Salviatino
Un sarcophage en guise de baignoire - Il Salviatino © Il Salviatino
Dans la salle de bains de la suite Affresco, se trouve une étrange baignoire... qui est en réalité un sarcophage ! Retrouvé alors qu'il servait d'auge, il a été restauré avec l'aide de spécialistes des Beaux-Arts italiens.
Un sarcophage en guise de baignoire

Romantisme dans la suite Melodia

Romantisme dans la suite Melodia - Il Salviatino
Romantisme dans la suite Melodia - Il Salviatino © Il Salviatino
Comme dans la suite Affresco, la salle de bains de la suite Melodia n'a pas de plafond et peut être entièrement ouverte afin de créer un espace de vie décloisonné - et une ambiance romantique !
Romantisme dans la suite Melodia

Une suite en duplex et son sol en verre

Une suite en duplex et son sol en verre - Il Salviatino
Une suite en duplex et son sol en verre - Il Salviatino © Il Salviatino
Autre suite de l'hôtel, celle qui porte le nom de l'un des anciens propriétaires, Ojetti. En duplex sur 110 m², elle se trouve dans la tour principale de la ville, au dernier étage.
Le salon est couvert par une serre, et posé sur un sol transparent !
Une suite en duplex et son sol en verre

Une chambre, ancien lieu de stockage de l'huile d'olive

Une chambre, ancien lieu de stockage de l'huile d'olive - Il Salviatino
Une chambre, ancien lieu de stockage de l'huile d'olive - Il Salviatino © Il Salviatino
La chambre, quant à elle, est située dans un espace qui servait autrefois de stockage pour l'huile d'olive et l'eau, ce qui explique la forme du plafond qui facilitait l'aération.
Une chambre, ancien lieu de stockage de l'huile d'olive

Une suite d'architecture toscane

Une suite d'architecture toscane - Il Salviatino
Une suite d'architecture toscane - Il Salviatino © Il Salviatino
Cette autre suite, de près de 100 m², porte également le nom d'un ancien propriétaire : Tegliacci. Ses portes travaillées et sa cheminée en marbre ne devraient pas décevoir les amateurs d'architecture toscane...
Une suite d'architecture toscane

Une suite avec vue sur Florence

Une suite avec vue sur Florence - Il Salviatino
Une suite avec vue sur Florence - Il Salviatino © Il Salviatino
Au sommet de la tour de la villa, l'on découvre la dernière des 8 suites : Marcello, aménagée sur trois étages. La vue sur Florence y est imprenable, et il est même possible de dîner au chandelle sur une terrasse privative...
Une suite avec vue sur Florence

Des chambres baignées d'art

Des chambres baignées d'art - Il Salviatino
Des chambres baignées d'art - Il Salviatino © Il Salviatino
Les chambres laissent deviner l'architecture de la Renaissance : colonnes, voûtes, plafonds peints, etc. Certaines sont décorées à l'aide de statues et d'œuvres d'art de l'époque.
Des chambres baignées d'art

Des salles de bains entre romantisme et modernité

Des salles de bains entre romantisme et modernité - Il Salviatino
Des salles de bains entre romantisme et modernité - Il Salviatino © Il Salviatino
Les salles de bains sont agencées toutes de manière différentes, avec un mélange de romantisme et d'originalité plus contemporaine.
Des salles de bains entre romantisme et modernité

Des serres devenues suites

Des serres devenues suites - Il Salviatino
Des serres devenues suites - Il Salviatino © Il Salviatino
Les serres de la villa ont été conservées, rénovées, et aménagées en suites. Les verrières cachent à présent des séjours lumineux et confortables.
Des serres devenues suites

Des chambres sous des plafonds de pierre voûtés

Des chambres sous des plafonds de pierre voûtés - Il Salviatino
Des chambres sous des plafonds de pierre voûtés - Il Salviatino © Il Salviatino
Dans les chambres de suites "Green house" (serres, en anglais), le plafond a été également rénové et dévoile l'architecture du lieu - et une partie de son histoire.
Des chambres sous des plafonds de pierre voûtés

Un système d'irrigation enterré sous la ville

Un système d'irrigation enterré sous la ville - Il Salviatino
Un système d'irrigation enterré sous la ville - Il Salviatino © Il Salviatino
Sous la villa, un tunnel de connexion avec les serres a été découvert au cours de la rénovation. Il a été aménagé et mène aujourd'hui au restaurant d'hiver. La partie vitrée, au sol, met en valeur un système d'irrigation vieux de 300 ans !
Un système d'irrigation enterré sous la ville
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic