L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Bien choisir son lave-vaisselle

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 26 septembre 2011
Atout économique et écologique, le lave-vaisselle nouvelle génération se veut non seulement pratique, mais respectueux de l'environnement. Les grandes marques rivalisent d'innovations technologiques, et le choix devient ardu ! Maison à part résume les grands points à connaître avant de choisir son lave-vaisselle.
Plus de la moitié des foyers français possèdent un lave-vaisselle, selon une étude TNS Sofres datant de 2010. Toujours moins répandu que le réfrigérateur, l'appareil se fait tout de même une belle place dans les maisons, avec pas moins de 1,44 millions de lave-vaisselle vendus en 2010, précise le Gifam (Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager).
Découvrez nos conseils pour bien choisir votre lave-vaisselle, en pages suivantes.
Bien choisir son lave-vaisselle

Type et capacité du lave-vaisselle, selon les besoins

Type et capacité du lave-vaisselle, selon les besoins - bien choisir son lave-vaisselle
Type et capacité du lave-vaisselle, selon les besoins - bien choisir son lave-vaisselle © Beko
Encastré ou en pose libre ? C'est la première question que vous posera le vendeur, lorsque vous irez choisir un lave-vaisselle. Les modèles encastrables sont à privilégier dans une cuisine dont les meubles sont coordonnés. Vous pourrez, en effet, cacher l'appareil derrière une façade assortie aux placards. Un bandeau reste apparent en haut de la porte du lave-vaisselle, pour laisser accès aux boutons de commandes.
Plus discret encore : les appareils dits "full intégrables". "Le bandeau se trouve dans la tranche de la porte" explique le Gifam. Le top de l'esthétique en matière de lave-vaisselle ! Attention lors du choix d'un appareil encastrable ou intégrable : prenez des mesures très précises de l'emplacement de la machine (profondeur et hauteur surtout), ou référez-vous au manuel d'installation de vos meubles de cuisine.

La capacité s'exprime en nombre de couverts

Les modèles les plus courants, et souvent les moins chers, sont ceux qui se posent librement. Accessibles à tous les styles de cuisine, "il peuvent aussi se loger sous un plan de travail, en enlevant le top, la partie sur le dessus de l'appareil" souligne le Gifam. Ce sont aussi les modèles en pose libre qui se déclinent dans les tailles les plus petites, parfois moins de 45 cm de large lorsqu'ils peuvent contenir moins de 9 couverts.
Vous devrez en effet vous pencher sur la question de la capacité de l'appareil, en nombre de couverts. Un lave-vaisselle standard (60 cm de large), en pose libre ou encastrable, peut contenir 12 couverts en charge complète. Certains modèles récents atteignent même les 17 couverts ! D'autres, idéaux pour les petites cuisines, contiennent 6 couverts et peuvent se poser sur le plan de travail.
Pour une famille de quatre personnes ou plus, optez pour un appareil contenant au moins 12 couverts, si vous ne voulez pas faire tourner le lave-vaisselle plusieurs fois par jour. En revanche, si vous n'êtes pas sûrs de remplir entièrement un lave-vaisselle 12 couverts, choisissez-le plus petit, ou doté d'une fonction "demi-charge" (voir page 4).
La suite de l'article en pages suivantes.
Type et capacité du lave-vaisselle, selon les besoins

Un lave-vaisselle économe en énergie

Un lave-vaisselle économe en énergie - bien choisir son lave-vaisselle
Un lave-vaisselle économe en énergie - bien choisir son lave-vaisselle © Indesit
L'électroménager moderne est conscient des enjeux environnementaux, et les grandes marques rivalisent d'ingéniosité pour proposer des machines de plus en plus économes en eau et en énergie. "En 2010, 98,6 % des lave-vaisselles vendus en France étaient de classe énergétique A ou plus" précise le Gifam.
L'étiquette énergétique, bien connue maintenant, va même changer complètement, à partir du 20 décembre 2011. "Elle comptera trois classes supplémentaires (A+, A++ et A+++), prendra en compte des consommations d'électricité en mode veille et fin de cycle, et indique l'émission acoustique en décibels et la classe d'efficacité de séchage" explique le Gifam. Le séchage est en effet une étape très coûteuse en énergie ; ne négligez donc pas cette donnée dans le choix de l'appareil.

Des technologies plus performantes pour plus d'économies

Finis les appareils qui lavaient très chaud (70°C) et à grandes eaux, place aux appareils malins et aux technologies performantes. La dernière-née utilise la vapeur d'eau pour décoller la crasse. Plus extraordinaire encore : certaines machines adaptent la température de lavage et la quantité d'eau au degré de salissure de la vaisselle ! Ces programmes dits "automatiques" sont en plein essor, même s'ils ont encore des ratés, selon les associations de consommateurs.
Même s'il n'est pas à la pointe de la technologie, un lave-vaisselle propose en général plusieurs programmes de fonctionnement : normal (50 à 70°C), intensif (70°C ou plus, à réserver aux vaisselles très sales), et surtout économique. Ce dernier mode lave moins chaud (45 à 55°C) et consomme moins d'énergie, mais dure parfois un peu plus longtemps qu'un programme classique.

Le saviez-vous ?

A partir du 1er décembre 2011, les lave-vaisselles classés B, C et D seront purement et simplement... interdits à la vente ! Pour aller plus loin encore dans l'efficacité énergétique, le même sort est réservé aux appareils de classe A à compter du 1er décembre 2013. Les machines de petites tailles bénéficieront cependant d'un sursis, jusqu'au 1er décembre 2016, date à partir de laquelle tous les lave-vaisselles de classe A ou moins seront complètement interdits.
La suite de l'article en pages suivantes.
Un lave-vaisselle économe en énergie

Un lave-vaisselle économe en eau

Un lave-vaisselle économe en eau - bien choisir son lave-vaisselle
Un lave-vaisselle économe en eau - bien choisir son lave-vaisselle © Indesit
Selon le Gifam, faire la vaisselle à la main (pour une douzaine de couverts) utilise environ 50 litres d'eau. Un lave-vaisselle actuel consomme en moyenne... cinq fois moins ! Certains appareils limitent même leur consommation d'eau à seulement 6 litres pour un chargement de 12 couverts. "Laver votre vaisselle en machine permet aussi de gagner du temps, jusqu'à 70 heures par an" ajoute le Gifam.
L'économie est donc flagrante, à condition d'utiliser le lave-vaisselle de manière optimale ! Ne rincez pas les assiettes avant de les placer dans la machine, pour économiser l'eau, et ne faites tourner l'appareil que s'il est parfaitement plein. En effet, les programmes "demi-charge", conçus pour une petite vaisselle, consomme moins d'eau et d'énergie, mais seulement 20% de moins ! Il vaut donc mieux lancer moins souvent la machine, mais à plein régime, plutôt que de multiplier les petites charges.

100 euros d'économies par an

Le lave-vaisselle se branche en général sur l'arrivée d'eau froide, et l'eau est chauffée par l'appareil, à la température programmée. Mais il est tout à fait possible de brancher la machine sur l'arrivée d'eau chaude. C'est une option économique pour les maisons qui bénéficient d'un eau chauffée par une source d'énergie renouvelable (et gratuite) comme un panneau solaire thermique ou un système de géothermie.
Le Gifam estime les économies réalisées grâce à un lave-vaisselle, à près de 100 euros par an pour un foyer de quatre personnes. L'achat d'un appareil coûtant 500 euros est donc rentabilisé en 5 ans environ, ce qui est intéressant compte tenu de la durée de vie moyenne d'un lave-vaisselle (10,8 ans). "De surcroit, les eaux rejetées après un lavage en machine sont deux fois moins polluantes que celles rejetées lors d'un lavage à la main" ajoute l'organisme.
La suite de l'article en pages suivantes.
Un lave-vaisselle économe en eau

Des lave-vaisselle de plus en plus silencieux

Des lave-vaisselle de plus en plus silencieux - bien choisir son lave-vaisselle
Des lave-vaisselle de plus en plus silencieux - bien choisir son lave-vaisselle © Haier
L'un des domaines où les appareils ont beaucoup progressé, c'est le bruit. Même si certains lave-vaisselle dépassent encore les 50 décibels en fonctionnement, la moitié affiche un niveau acoustique inférieur à 48 dB, "ce qui équivaut à un bureau tranquille" précise le Gifam.
Si votre cuisine est ouverte sur le salon, ne négligez pas la question du bruit ! Il existe des lave-vaisselle dont le niveau sonore atteint à peine les 38 dB, soit l'équivalent d'un chuchotement. Investissez dans l'un de ces modèles avec moteur anti-vibrations, plus performants mais plus chers, si vous ne voulez pas être dérangés par le bruit de la machine dans votre salon.
La suite de l'article en pages suivantes.
Des lave-vaisselle de plus en plus silencieux

La sécurité du lave-vaisselle, à ne pas négliger

La sécurité du lave-vaisselle, à ne pas négliger  - bien choisir son lave-vaisselle
La sécurité du lave-vaisselle, à ne pas négliger - bien choisir son lave-vaisselle © Haier
Le minimum indispensable en matière de sécurité pour un lave-vaisselle, c'est le système anti-débordement, qui active la vidange pour évacuer le trop-plein d'eau dans la cuve. Il est souvent relayé par un flotteur, qui détecte une élévation trop importante du niveau d'eau.
Chaque marque d'électroménager propose sa technologie pour éviter d'inonder votre cuisine. Certains coupent l'alimentation d'eau à l'extérieur de la machine en cas de fuite dans la tuyauterie, d'autres dévient l'excédent d'eau vers un tuyau d'évacuation. Vérifiez-bien quel système propose votre machine, et faites-vous expliquer le principe si besoin.
D'autres systèmes complètent la sécurité de l'appareil. Le verrouillage automatique de la porte du lave-vaisselle est un point important, en particulier en présence d'enfants, mais aussi pour les appareils très silencieux : aucun risque de se brûler en voulant vérifier si l'appareil est ou non en fonctionnement...
La suite de l'article en pages suivantes.
La sécurité du lave-vaisselle, à ne pas négliger

Le design, c'est aussi pour les lave-vaisselle !

Le design, c'est aussi pour les lave-vaisselle ! - bien choisir son lave-vaisselle
Le design, c'est aussi pour les lave-vaisselle ! - bien choisir son lave-vaisselle © Indesit
On appelle électroménager "blanc" les appareils de nettoyage, cuisson et froid. Une appellation devenue désuète, puisque les lave-vaisselle se mettent depuis peu à la couleur ! "Le modèle inox, parfois traité anti-traces de doigts, s'adapte aux tendances de la maison" souligne le Gifam. Les coloris plus marqués, marron, rouge et noir par exemple, envahissent doucement les cuisines.
Le design est aussi à l'intérieur de la machine. Les tiroirs coulissants des lave-vaisselle sont de plus en plus faciles d'accès, parfois à hauteur réglable, pour s'adapter aux différentes formes de plats. Un atout intéressant si vous souhaitez y placer aussi vos grandes casseroles. Les paniers à couverts horizontaux permettent d'économiser de la place utile.
Dans l'absolu, notez la hauteur des différents tiroirs, afin de comparer la place disponible dans les différents appareils. Mieux encore : "le lave-vaisselle à tiroirs permet le fonctionnement indépendant de chaque tiroir, pour nettoyer séparément deux charges différentes avec un programme spécifique pour chacune" explique le Gifam. Une innovation qui devrait mettre d'accord toute la famille !
Le design, c'est aussi pour les lave-vaisselle !
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic