L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Florilège d'objets industriels cultes

Par C. Chahi Bechkri
,
le 22 février 2013
A l'occasion des 30 ans de l'Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI-Les Ateliers), une exposition/rétrospective est actuellement organisée au Lieu du Design, à Paris. Elle donne à voir trente projets emblématiques réalisés par des étudiants qui ont ouvert de nouveaux horizons industriels mais aussi en termes d'usages et d'esthétiques.
Si l'on vous demande quel est le point commun entre Matali Crasset, Patrick Jouin, Mathieu Lehanneur, Jean-Marie Massaud et Inga Sempé, la réponse qui vient spontanément en tête est leur métier. Tous sont en effet des designers connus et reconnus qui s'illustrent régulièrement dans la pratique de leur discipline. Mais ce que l'on sait moins, c'est que tous ont fait la même école : l'Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI-Les Ateliers), établissement public fondé en 1982 consacré à la création, au design industriel et au design textile. Cette liste people contribue à la renommée de l'école mais, plus encore que des noms, ce qui fait sa réputation, ce sont les créations élaborées au fil des ans par ses étudiants, à l'issue de leur cursus.
Pour obtenir leur diplôme, ces derniers doivent en effet, en partenariat avec un ou plusieurs professionnels, développer un produit innovant ouvrant la voie à de nouvelles applications industrielles, à de nouveaux usages et à de nouvelles esthétiques. Au fil des années, les créations se sont accumulées et l'école dispose aujourd'hui d'un important fond de création.

Une production de qualité

Cette production - dont un aperçu est actuellement donné dans le cadre de l'exposition "anniversaire" pour célébrer la création de l'école - se distingue par son ampleur mais, aussi et surtout, par sa qualité. La plupart des étudiants ne se contentent pas de suivre les tendances, ils les devancent en mettant au point des projets qui ouvrent de nouveaux champs du possible et impulsent de nouveaux modes de vie. Il n'y a d'ailleurs qu'à regarder la sélection présentée au Lieu du Design pour s'en rendre compte.
Que ce soit le Toucan, appareil multi-média destiné à la transmission d'informations et la communication en temps réel mis au point par Thomas Klug en 1989, la trilogie domestique élaborée par Matali Crasset en 1991 ou encore les objets thérapeutiques de Mathieu Lehanneur (voir dans le diaporama en pages suivantes), de nombreuses créations mises au point au fil des années sont restées gravées dans les annales. Chacune à leur manière, elles ont marqué des tournants dans l'histoire de la création industrielle. Beaucoup ont en effet amorcé des réflexions dans des domaines que l'on continue à explorer aujourd'hui comme, par exemple, celui de l'impression numérique 3D ou encore la valorisation des économies d'énergie. Une belle preuve de la pertinence du travail réalisé par les étudiants de l'ENSCI.
Découvrez en pages suivantes quelques objets industriels marquants conçus depuis 1986 par les étudiants de l'ENSCI.

Exposition "La Fabrique des Idées"

ENSCI-Les Ateliers : 30 ans de design
Jusqu'au 29 mars 2013
Plus de renseignements sur le : www.lelieududesign.com
Florilège d'objets industriels cultes

Poste de communication Toucan

Thomas Klug
Thomas Klug © Thomas Klug
Cet appareil multi-média, inventé par Thomas Klug en 1989, aide à la transmission d'informations et à la communication globale en temps réel. Il permet la saisie, le traitement et l'envoi d'images et de textes.
Avec le recul dont nous bénéficions aujourd'hui, l'on peut y voir l'ancêtre du smartphone.
Poste de communication Toucan

Trilogie domestique - Florilège d'objets industriels cultes

Matali Crasset
Matali Crasset © Matali Crasset
Le projet "Trilogie domestique", imaginé par Matali Crasset, comprend trois diffuseurs d'eau, de chaleur et de lumière. Ces trois objets revisitent les rites domestiques et mélangent poésie et électronique".
Trilogie domestique - Florilège d'objets industriels cultes

Audiovisuel domestique numérique

Nicolas Profit
Nicolas Profit © Nicolas Profit
En 1993, Nicolas Profit imagine un projet dans lequel les technologies audio, vidéo et la photographie sont regroupées autour d'une mémoire partagée dans un appareil portable.
Audiovisuel domestique numérique

Sytème Unimedia - Florilège d'objets industriels cultes

Jean-Philippe Ourry
Jean-Philippe Ourry © Jean-Philippe Ourry
Ce système, mis au point par Jean-Philippe Ourry en 1996, s'inscrit à la croisée de la domotique, de l'informatique et du Home-Cinéma. Il permet l'accès partagé à tout type de médias (son, image, vidéo et Internet) depuis n'importe quelle pièce d'un logement raccordé à la fibre optique.
Sytème Unimedia - Florilège d'objets industriels cultes

Magic factory - Florilège d'objets industriels cultes

Laurent Lebot (Faltazi)
Laurent Lebot (Faltazi) © Laurent Lebot (Faltazi)
Le projet Magic factory, imaginé par Laurent Lebot (Faltazi) en 1997, propose de produire des objets téléchargés puis fabriqués par les impimantes 3D. Ce procédé favorise l'exploration de nouvelles formes et typologies d'objets.
Magic factory - Florilège d'objets industriels cultes

Graine de pot

François Clerc
François Clerc © François Clerc
Le projet "Graine de Pot", imaginé par François Clerc en 2003, propose un nouveau système de conditionnement pour les plantes qui réunit la graine, la terre, un terreau de culture compressé séché et le pot (contenant en plastique biodégradable).
Graine de pot

Lumière convertible - Florilège d'objets industriels cultes

Véronique Huyghes
Véronique Huyghes © Véronique Huyghes
En 2004, Marc Venot propose de transformer la lumière par le geste. Il met au point une suspension - Catch me - qui permet en un geste de passer d'une lumière directe à une lumière indirecte. En tirant sur la source centrale, le grand disque en Alucobond monte et baisse.
Lumière convertible - Florilège d'objets industriels cultes

Valorisation des économies d'énergie

Véronique Huygues
Véronique Huygues © Véronique Huygues
En 2005, Bruno Martinet propose de valoriser les économies d'énergie grâce à un service Internet qui rassemble des individus reliés au même transformateur. Leurs consommations sont rendues visibles via un petit témoin lumineux personnel branché sur une prise.
Valorisation des économies d'énergie

Interrupteur "EL O"

Interrupteur "EL O" - Uros Petrevski
Interrupteur "EL O" - Uros Petrevski © Uros Petrevski
Interrupteur "EL O", 2006, création d'Uros Petrevski
Cet interrupteur électroluminescent permet à l'utilisateur de contrôler la musique, la lumière dans les pièces de la maison partir d'un seul bouton de commande. Il avertit également de l'arrivée de mails et de sms.
Interrupteur "EL O"

Objets polychromes - Florilège d'objets industriels cultes

Cyril Afsa
Cyril Afsa © Cyril Afsa
En 2007, Cyril Afsa donnent naissance à des objets polychromes. Il propose de mettre en relation la couleur et la surface, renouant ainsi avec les savoir-faires ancestraux. Selon lui, réintroduire la polychromie dans l'objet industriel, c'est accepter de travailler sur la perception, l'évocation et l'irrationnel".
Objets polychromes - Florilège d'objets industriels cultes

Le papier, surface sensible

Marine Roult
Marine Roult © Marine Roult
2008 : Marine Roult propose une réflexion sur le papier, matériau sensible et technologique. Il s'agit de mettre en avant toutes les possibilités créatives du papier : sa translucidité, sa fragilité et sa conductivité.
La créatrice élabore OTO, une radio murale composée d'une coque en papier moulé, d'un vibreur rataché au boîtier et d'une antenne. La coque est réalisée en cellulose moulée, matière issue du recyclage de vieux journaux et cartons. Elle sert à la fois de résonateur - c'est à dire de haut parleur - et d'interface. En touchant sa surface, l'on peut choisir le volume et les châines de la radio.
Le papier, surface sensible

Les objets programmables

Quentin Vaulot
Quentin Vaulot © Quentin Vaulot
Quentin Vaulot s'intéresse au monde numérique et propose une réflexion fondée sur un programme de robotique dans lequel les robots nanométriques sont assemblés pour former des objets. Ces derniers adoptent ainsi des formes programmables en temps réel et selon les désirs des utilisateurs.
Les objets programmables

"Réveils" - Florilège d'objets industriels cultes

Marc Sarrazin
Marc Sarrazin © Marc Sarrazin
2010 : Marc Sarrazin conçoit "Rêveils...", un réveil nouvelle génération agrémenté d'un prisme qui fait office de marque de page. La lecture du texte choisi se lance au moyen d'un léger tapotement et le son se diffuse par le biais des enceintes de l'objet.
"Réveils" - Florilège d'objets industriels cultes

Les Objets sans

Les Objets sans
Les Objets sans © DR
2012 : Samuel Lacroix propose une réflexion autour du "sans" : sans fil, sans contact, sans conducteur, sans frontière.... Il se focalise notamment que le mouvement sans besoin électrique et met au point un brasseur d'air fonctionnant sans raccordement à un réseau électrique, sans frottement.
Une deuxième réflexion est menée sur le li-fi qui permet de transmettre des informations directement par les ondes lumineuses.
Les Objets sans
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic