L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les Français font confiance aux comparateurs de prix

Par Rouba Naaman
,
le 28 avril 2011
L'Atelier BNP Paribas et l'Ifop se sont penchés sur la perception qu'ont les Français des comparateurs de prix sur Internet. Plébiscités par une grande majorité d'entre eux, ces outils en ligne sont considérés comme fiables et utilisés en amont de toutes sortes d'achats.
Avant un très gros achat, beaucoup de consommateurs prennent le temps de comparer les prix. Et de plus en plus le font en utilisant des comparateurs de prix en ligne, si l'on en croit l'enquête de l'Ifop et de l'Atelier BNP Paribas, parue fin avril. 92% des Français interrogés affirment en effet avoir déjà utilisé au moins une fois l'un de ces comparateurs sur Internet, et 76% avoir une bonne image de cet outil.

Achats en ligne mais aussi en magasins

Principaux achats concernés : les plus chers et les moins courants ! Près d'une personne interrogée sur deux prétend se connecter systématiquement à un comparateur avant d'acheter un produit high-tech (47%), électroménager (44%) ou un voyage (45%). A l'inverse, les produits alimentaires et les produits de grandes consommations sont en queue de peloton, avec seulement 19 et 33% d'utilisation régulière d'un comparateur.
Les comparateurs en ligne ne sont pas seulement utilisés avant un achat sur Internet ! Dans la majorité des cas, l'utilisation du comparateur précède un achat en magasin physique, en particulier pour les produits alimentaires (89%), de grande consommation (textiles, droguerie, 78%), et les meubles (77%). Seuls les voyages sont plus souvent commandés en ligne (80%) que dans une boutique (20%).

Une facilité d'utilisation plébiscitée par les internautes

Ce qui fait le succès d'un comparateur de prix en ligne ? Avant tout, sa facilité d'utilisation, pour 78% des Français. L'Ifop observe en effet un lien direct entre le jugement sur la facilité de comparer les prix et la fréquence d'utilisation du type de comparateur.
Ainsi, les outils les plus simples à utiliser sont ceux qui comparent les prix de l'électroménager (87%) et des produits high-tech (86%), suivis de près par les voyages (81%) et les services de téléphonie (71%). A l'inverse, 67% des Français boudent les comparateurs de services financiers, et 54% les trouvent difficiles à utiliser.
La suite de l'article en page suivante
Les Français font confiance aux comparateurs de prix

La transparence des vendeurs remise en question

La transparence des vendeurs remise en question - Internet - Internautes - Ordinateurs
La transparence des vendeurs remise en question - Internet - Internautes - Ordinateurs © C.Chahi
Pour beaucoup de sceptiques, la difficulté vient des caractéristiques du produit en lui-même. C'est le cas pour les comparateurs de meubles (64%) et de produits de grande consommation (59%). Les critères de comparaison de ces articles sont en effet complexes à définir de façon parfaitement objective.
Mais pour une bonne partie des personnes qui considèrent les comparateurs compliqués à utiliser, le problème vient aussi du manque de transparence des vendeurs. Seuls 40% des Français considèrent en effet les comparateurs indépendants, et 45% transparents. Les comparateurs appartenant à des marques (qui comparent donc leurs prix à ceux de leurs concurrents) sont moins fiables pour 67% des personnes interrogées.

De nombreuses qualités appréciées

Précis (56%), à jour (55%), dignes de confiance (54%) et même complets selon 49% des personnes interrogées, les comparateurs de prix en ligne ont été majoritairement adoptés par les Français. Un utilisateur sur trois espère même pouvoir comparer des prestations médicales et des services à la personne.
Le consommateur serait-il même accro à cet outil ? 66% d'entre eux souhaiteraient "que les enseignes de distribution proposent des accès wi-fi gratuits pour les aider à comparer les prix en magasin" !
La transparence des vendeurs remise en question
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic