Créer un bureau séparé grâce à deux verrières

    Publié le 27 novembre 2017 par Rouba Naaman-Beauvais
    Dans cet hôtel particulier francilien, une verrière d'intérieur a permis de créer un coin bureau séparé du salon. En façade, une deuxième verrière remplace la fenêtre pour donner à cette nouvelle pièce toute la lumière nécessaire. En résulte un bureau unique en son genre, à découvrir en images.
    Comment aménager une pièce dédiée au travail à domicile dans un salon ? C'est l'une des questions que se posaient les propriétaires de ce bel hôtel particulier situé en banlieue parisienne, lorsqu'ils ont entamé de lourds travaux de rénovation. Au programme, la création de trois verrières extérieures façon bow-window pour apporter un maximum de lumière dans le séjour semi-enterré, et dans le salon TV.
    La problématique était tout à fait similaire à celles de nombreux particuliers qui souhaitent créer un coin bureau chez eux : aménager un espace séparé du reste de la maison, au calme, lumineux, mais pas complètement cloisonné. La solution est venue de l'architecte Marc Bourgeois, de l'agence SOF Architectes, aidé par l'entreprise Turpin-Longueville, spécialisée dans les verrières.
    Ensemble, ils conçoivent une verrière d'intérieur qui délimite le bureau, ainsi qu'une verrière extérieure qui l'ouvre sur le jardin. Visite.
    Créer un bureau séparé grâce à deux verrières
    à lire aussi

    Trois verrières en façade pour apporter de la lumière

    La maison vue du jardin, et ses trois verrières en façade
    La maison vue du jardin, et ses trois verrières en façade © Turpin-Longueville
    Lors d'une rénovation très complète, l'architecte Marc Bourgeois et l'entreprise Turpin-Longueville s'associent pour créer trois verrières en façade de la maison, en harmonie totale avec son architecture. Une solution alternative à la création d'une véranda, impossible à cause du plan d'occupation des sols (POS).
    Au niveau inférieur, deux verrières ouvrent largement sur le jardin de la demeure. A gauche, le salon ; à droite de l'escalier magistral, le bureau.
    Trois verrières en façade pour apporter de la lumière

    Un salon agrandi grâce à une verrière en façade

    La verrière en façade permet de gagner 8 m2
    La verrière en façade permet de gagner 8 m2 © Turpin-Longueville
    Au niveau du salon, la façade a en partie été déposée et remplacée par une grande verrière. Elle a permis de gagner environ 8 mètres carrés de surface au sol, mais surtout beaucoup de lumière. L'accès au jardin se fait par une porte, ici à droite.
    C'est dans ce grand salon que les propriétaires souhaitaient créer un coin bureau.
    Un salon agrandi grâce à une verrière en façade

    Une grande verrière pour séparer le salon du bureau

    Une verrière d'intérieur pour créer un bureau séparé
    Une verrière d'intérieur pour créer un bureau séparé © Turpin-Longueville
    "Lorsque les propriétaires ont compris qu'on pouvait créer un coin bureau avec une quatrième verrière, à l'intérieur cette fois-ci, ils ont accepté tout de suite", se souvient Christophe Lapacz, dirigeant de l'entreprise Turpin-Longueville. La structure est installée sous la pente (ici, à droite) créée par l'escalier extérieur ; ainsi, elle ne fait que marquer une séparation qui existait déjà, de par cette pente.
    Une grande verrière pour séparer le salon du bureau

    Une porte double ouvrant sur la chambre, assortie aux verrières

    Une double porte ouvre sur la chambre
    Une double porte ouvre sur la chambre © Turpin-Longueville
    Le style de la verrière d'intérieur est calqué sur celui des verrières en façade avec, notamment, les mêmes détails. Il en va de même pour la porte à deux vantaux (ici, au fond) située à l'intérieur du bureau et qui ouvre désormais celui-ci sur la chambre parentale.
    Une porte double ouvrant sur la chambre, assortie aux verrières

    Un bureau face au jardin et baigné de lumière

    Le bureau profite d'une vue sur le jardin
    Le bureau profite d'une vue sur le jardin © Turpin-Longueville
    En façade, une grande fenêtre a été remplacée par une verrière, comme dans le salon attenant. Là aussi, elle permet de gagner quelques mètres carrés - on devine d'ailleurs l'emplacement de l'ancienne façade, remplacée aujourd'hui par un IPN (ici, la colonne blanche à droite).
    Le bureau, quant à lui, a été positionné sous cette nouvelle verrière, de manière à être baigné de lumière naturelle. Une certaine forme d'intimité est conservée grâce à la végétation.
    Un bureau face au jardin et baigné de lumière

    Une verrière pour laisser circuler la lumière entre les pièces

    La verrière laisse circuler la lumière
    La verrière laisse circuler la lumière © Turpin-Longueville
    Grâce à la verrière d'intérieur, la lumière circule librement entre les espaces. Les propriétaires peuvent aujourd'hui s'isoler dans un bureau lumineux, sans pour autant se sentir physiquement séparés du reste de la famille, installée dans le salon.
    Une verrière pour laisser circuler la lumière entre les pièces

    Le style intemporel de la verrière en aluminium noir

    Continuité esthétique entre les verrières
    Continuité esthétique entre les verrières © Turpin-Longueville
    Côté style, la continuité est évidente : aluminium noir jusqu'à la porte menant au couloir, tablette en bois posée par un menuisier, murs blancs et parquet clair. Une cohérence qui renforce l'impression que, bien que séparé, le bureau reste en lien avec le reste de la maison.
    Le style intemporel de la verrière en aluminium noir
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic