L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avant/Après : Quand la récup' de matériaux donne une âme à un appartement...

Par C. Chahi Bechkri
,
le 9 novembre 2015
Pour rénover un appartement de 60 m2 situé à Paris en respectant un budget ultra serré, l'architecte Charlotte Thiret a pratiqué la récupération de matériaux. Anciennes fenêtres transformées en portes intérieures, lames de parquet utilisées en étagères... Le lieu regorge d'habiles détournements qui lui donnent un charme vintage. Découverte en images.
Ils n'ont pas eu de coup de foudre mais ont tout de même acheté le bien. La vétusté des lieux, la répartition de l'espace entre les différentes pièces, l'hyper cloisonnement... De nombreux points posaient problème au couple mais ils étaient contrebalancés par des atouts non négligeables pour un appartement parisien : une vue dégagée, aucun vis-à-vis, une belle luminosité due à la présence de grandes baies vitrées toute hauteur sans oublier l'absence de mur porteur. Mais ce qui a achevé de les convaincre, c'est surtout le fait que tous les défauts identifiés pouvaient être gommés. "L'appartement pouvait être transformé assez facilement pour s'adapter au goût et au mode de vie de la famille", confirme Charlotte Thiret l'architecte à qui les travaux ont été confiés.
Découvrez la suite de l'article et les photos avant/après du bien en pages suivantes.
Avant/Après : Quand la récup' de matériaux donne une âme à un appartement...

Proportions revues pour le salon et la cuisine

Proportions revues pour le salon et la cuisine - Un appartement où règne la récup'
Proportions revues pour le salon et la cuisine - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
Le premier travail de l'architecte a été de redessiner le plan afin qu'il corresponde mieux aux besoins de la famille. Si les pièces sont restées implantées au même endroit, leurs proportions ont été revues. "La cuisine prenait beaucoup de place ce qui réduisait considérablement l'espace à vivre", indique Charlotte Thiret. "Pour bénéficier d'un salon plus grand, nous avons donc fait le choix de réduire les proportions de la cuisine", ajoute-t-elle. Résultat : la cuisine a été presque réduite de moitié tandis que le salon dispose désormais d'une superficie d'une trentaine de mètres carrés.
Ci-dessus : nouveau plan.
Proportions revues pour le salon et la cuisine

Une verrière intérieure pour rendre la cuisine plus lumineuse

Une verrière intérieure pour rendre la cuisine plus lumineuse - Un appartement où règne la récup'
Une verrière intérieure pour rendre la cuisine plus lumineuse - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
La cuisine étant plus petite, l'architecte a souhaité la rendre plus lumineuse. Elle a donc décidé de percer le mur la séparant du salon et d'y installer une verrière intérieure (voir photo ci-dessus). La lumière du salon inonde ainsi la cuisine qui, malgré ses dimensions réduites, reste agréable.
Une verrière intérieure pour rendre la cuisine plus lumineuse

Une porte-fenêtre en guise de verrière intérieure

Une porte-fenêtre en guise de verrière intérieure - Un appartement où règne la récup'
Une porte-fenêtre en guise de verrière intérieure - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
La verrière entre la cuisine et le salon n'est pas n'importe quelle verrière ! "Il ne s'agit pas d'une verrière mais porte-fenêtre que j'ai trouvé chez un récupérateur de matériaux et que j'ai décidé de réutiliser en position horizontale et non pas verticales", explique Charlotte Thiret. C'est l'une des nombreuses astuces récup' qui ont permis à l'architecte de réduire considérablement les coûts du chantier.
Une porte-fenêtre en guise de verrière intérieure

Salon avant : une pièce très cloisonnée et sombre

Salon avant : une pièce très cloisonnée et sombre - Un appartement où règne la récup'
Salon avant : une pièce très cloisonnée et sombre - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
Avant les travaux, le salon était exigu et sombre. Il n'entretenait aucune relation avec la cuisine, ni avec les chambres.
Salon avant : une pièce très cloisonnée et sombre

Décloisonnement de la chambre parentale

Décloisonnement de la chambre parentale - Un appartement où règne la récup'
Décloisonnement de la chambre parentale - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
Afin de casser la sensation de cloisonnement de l'appartement, Charlotte Thiret a décidé de faire communiquer directement la chambre parentale avec le salon. Une ouverture a été créée et deux portes battantes installées pour une circulation fluide (voir en haut à gauche sur la photo). Là encore un autre élément de récupération trouve sa place puisque les portes sont garnies d'anciens vitraux également trouvés chez un récupérateur de matériaux.
Décloisonnement de la chambre parentale

Présence massive d'éléments de récupération

Présence massive d'éléments de récupération  - Un appartement où règne la récup'
Présence massive d'éléments de récupération - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
Une vieille porte-fenêtre en guise de verrière intérieure, d'anciens vitraux qui garnissent les portes entre la chambre et le salon... De nombreux éléments de récupération ont été introduits dans l'appartement, faisant considérablement baisser le coût du chantier. "Je disposais d'une enveloppe de 35.000 euros pour tout rénover. Pas facile lorsqu'il faut refaire la plomberie, l'électricité, les revêtements de sol, changer tous els équipements et créer des rangements", indique Charlotte Thiret. Et d'ajouter : "La verrière n'a coûté que 200 € alors qu'un modèle neuf aurait coûté au moins 3.000 euros".
Présence massive d'éléments de récupération

Cuisine avant : en longueur et mal optimisée

Cuisine avant : en longueur et mal optimisée - Un appartement où règne la récup'
Cuisine avant : en longueur et mal optimisée - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
Dans sa version d'origine, la cuisine était tout en longueur et disposait d'un équipement sommaire. L'architecte a décidé de revoir ses dimensions à la baisse pour faire profiter au salon d'espace supplémentaire.
Cuisine avant : en longueur et mal optimisée

Une cuisine neuve à partir d'éléments anciens

Une cuisine neuve à partir d'éléments anciens - Un appartement où règne la récup'
Une cuisine neuve à partir d'éléments anciens - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
La cuisine regorge désormais elle-aussi d'éléments anciens réutilisés et détournés. Une ancienne porte en bois montée sur rail ferme la pièce, des carreaux de ciment recouvrent le sol et des lames de parquet servent à fabriquer le plan de travail ainsi qu'une étagère. "L'ensemble de ces éléments donnent du charme à l'appartement", constate l'architecte."Il est ainsi plus en harmonie avec le bâtiment qui est un immeuble des années 50".
Une cuisine neuve à partir d'éléments anciens

Un pan de mur entier dédié au rangement

Un pan de mur entier dédié au rangement - Un appartement où règne la récup'
Un pan de mur entier dédié au rangement - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
L'appartement étant totalement dépourvu de rangements, Charlotte Thiret a décidé d'en créer sur tout un pan de mur. Penderies fermées d'un côté et étagères ouvertes de l'autre avec, au milieu, un bureau. Des meubles fabriqués en bois brut.
Un pan de mur entier dédié au rangement

Une décoration vintage dépareillée

Une décoration vintage dépareillée - Un appartement où règne la récup'
Une décoration vintage dépareillée - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
La décoration, quant à elle, fait la part belle aux meubles chinés. Là, une table en formica avec des petits tabourets au piètement en acier, ici un buffet de cuisine et plus loin un fauteuil club en cuir vieilli. "Le résultat est dépareillé certes mais ce ne sont que des coups de cœur, des objets qui ont une histoire et qui donne une âme à l'appartement", assure l'architecte.
Une décoration vintage dépareillée

Fiche technique - Avant/Après : Quand la récup' de matériaux donne une âme à un appartement...

Fiche technique - Un appartement où règne la récup'
Fiche technique - Un appartement où règne la récup' © Charlotte Thiret
Lieu : Paris, 18ème arrondissement
Surface : 60 m2
Programme : rénovation complète de l'appartement
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : Charlotte Thiret
Durée du chantier : 3 mois
Budget : 35.000 euros
Fiche technique - Avant/Après : Quand la récup' de matériaux donne une âme à un appartement...
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic