L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Par C.Chahi
,
le 14 juin 2010
Un architecte et un passionné d'éco-construction viennent de mettre au point un nouveau concept de mini maison en bois. A la différence des cabanes dans les arbres, elle offre à ses occupants un minimum de confort et peut être utilisée toute l'année. Petit tour du propriétaire.
Enfants, Philippe Alexandre et Alain Naessens rêvaient d'une cabane dans les arbres. Devenus adultes, ils ont fini par s'en construire une, mais dans une version revue et corrigée. Partant du principe que tout le monde n'a pas forcément un arbre suffisamment haut et robuste dans son jardin susceptible d'accueillir une cabane, les deux hommes ont imaginé un concept de mini-maison perchée sur pilotis indépendante et facile à implanter. "L'idée n'était pas de faire un habitat dans un arbre, mais un habitat à hauteur d'arbre", précise Alain Naessens, l'un des deux instigateurs du projet. "Nous souhaitions également que les gens puissent en profiter toute l'année ce qui supposait une bonne isolation et un minimum de confort".
Compte tenu de ce haut niveau d'exigence, Philippe Alexandre, en sa qualité d'architecte, a donc été amené à concevoir l'habitation plus comme une maison que comme une cabane. Une maison rendue atypique non seulement par sa superficie réduite, mais également par son architecture. Au lieu d'être d'un seul tenant, elle se compose en effet de deux blocs distincts : un bloc sanitaire - surnommé "satellite" par les concepteurs - de 4,5 m2 posé au sol et une pièce à vivre de 11 m2 juchée à 3,15 mètres de haut sur des pilotis. Entre les deux, une terrasse de 13 m2 offre un point de vue dégagé sur le paysage environnant et forme, en prime, un abri protégé pouvant être transformé en aire de loisirs ou en zone de détente.
Valorisation du bois local
Nidom
Nidom © Nidom
 
Concernant la structure proprement dite, Philippe et Alain, tous deux passionnés par l'éco-construction, ont opté pour du bois mais attention, pas n'importe quel bois ! "Pourquoi aller chercher du bois à 10.000 kilomètres alors qu'il y a France tout ce qu'il faut ?", se demande Alain, tout expliquant qu'ils ont mis un point d'honneur à n'utiliser que des essences locales, certaines ayant la particularité d'avoir été rétifiées. "La rétification est un traitement thermique qui améliore la durabilité et la résistance d'un bois", précise-t-il avant d'ajouter : "grâce à lui, les essences locales parviennent à être aussi stables à l'extérieur que les essences exotiques". Au final, quatre essences de bois différentes ont été mises en œuvre : du chêne massif en provenance de Sologne pour les pilotis et l'ossature, du peuplier rétifié trouvé dans le Nord Pas de Calais pour le bardage et, enfin du hêtre rétifié Alsace Lorraine pour la terrasse et les menuiseries.
Afin que l'habitation puisse être aussi agréable à vivre en hiver qu'en été, l'isolation des murs a été renforcée avec de la laine de bois compressée et des doubles vitrages isolants à faible émissivité ont été installés partout.
"La hauteur change tout"
Pour l'heure, un seul exemplaire de la maison a été construit. Baptisé "Nidom", le prototype a naturellement trouvé sa place dans le jardin d'Alain dont la maison est située au sud de Lille.
Nidom
Nidom © Nidom
 Ayant été fabriqué et assemblé en atelier, il n'a fallu que deux jours aux équipes pour le mettre en place. Une rapidité qui fait la satisfaction d'Alain : "l'une notre priorité principale était que la structure puisse être installée sur le terrain en seulement une ou deux journées". Ce test grandeur nature a surtout été l'occasion d'entrevoir des améliorations comme, par exemple, d'installer un escalier moins raide pour accéder à la terrasse ou encore d'élargir le bloc sanitaire de manière à pouvoir y installer deux couchages supplémentaires.
Une fois perché dans son nid, Alain n'a pas été déçu du résultat. "Le fait d'être en hauteur change tout, confie-t-il. On voit les choses sous un angle différent et on se sent terriblement proche de la nature et des animaux". Une impression partagée par tous ceux qui l'ont testé.
Pour découvrir la maison perchée conçue par Philippe Alexandre et Alain Naessens, cliquez sur suivant.
Le "Nidom" en chiffres
Superficie partie habitable supérieure : 11 m2
Superficie terrasse : 13 m2
Superficie bloc sanitaire : 4,5 m2
Poids : entre 7 et 8 tonnes
Prix public indicatif de l'ensemble : 65.000 € livré et installé dans un rayon de 100 km autour de Lille
Prix public indicatif du satellite : 35.000 €
Plus de renseignements sur le : www.nidom.fr
La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Le "Nidom" - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Le "Nidom" - Nidom
Le "Nidom" - Nidom © Nidom
Philippe Alexandre et Alain Naessens ont mis au point un nouveau concept de mini-maison en bois. Baptisée "Nidom", elle s'inspire des cabanes perchées dans les arbres.
Le "Nidom" - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Cadre verdoyant - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Cadre verdoyant - Nidom
Cadre verdoyant - Nidom © Nidom
Pour l'heure, un seul exemplaire de la maison a été construit. Le prototype a trouvé sa place dans le jardin d'Alain Naessens dont la maison est située au sud de Lille.
Cadre verdoyant - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Implantation - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Implantation - Nidom
Implantation - Nidom © Nidom
Ayant été fabriqué et assemblé en atelier, il n'a fallu que deux jours aux équipes du constructeur Edwood pour mettre en place la structure.
Implantation - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Position - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Position - Nidom
Position - Nidom © Nidom
"L'idée n'était pas de faire un habitat dans un arbre, mais un habitat à hauteur d'arbre", précise Alain Naessens, l'un des deux instigateurs du projet.
Position - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Maison perchée - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Maison perchée - Nidom
Maison perchée - Nidom © Nidom
La maison se compose de deux blocs distincts : un bloc sanitaire - surnommé "satellite" par les concepteurs - de 4,5 m2 posé au sol et une pièce à vivre de 11 m2 juchée à 3,15 mètres de haut sur des pilotis.
Maison perchée - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Le "satellite" - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Le "satellite" - Nidom
Le "satellite" - Nidom © Nidom
A l'intérieur du satellite : des toilettes (traditionnelles, sèches ou chimiques) et un lavabo douche. L'endroit peut également accueillir un couchage. Une partie peut même être transformée en sauna.
Le "satellite" - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Partie habitable - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Partie habitable - Nidom
Partie habitable - Nidom © Nidom
Les deux concepteurs ont mis un point d'honneur à n'utiliser que des essences locales, certaines ayant la particularité d'avoir été rétifiées.
Partie habitable - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Accès - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Accès - Nidom
Accès - Nidom © Nidom
L'accès à la partie habitable se fait par un escalier. Jugé "un peu trop raide", il devrait être remplacé par un modèle moins dangereux pour les prochains exemplaires.
Accès - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Terrasse - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Terrasse - Nidom
Terrasse - Nidom © Nidom
L'escalier débouche sur un terrasse de 13 m2 offrant un point de vue dégagée sur l'environnement.
Terrasse - La cabane de Robinson Crusoé revisitée

Accès partie habitable

Accès partie habitable - Nidom
Accès partie habitable - Nidom © Nidom
Juchée sur des pilotis à 3,15 mètres de haut, la partie habitable se présente comme une pièce à vivre.
Accès partie habitable

Vue intérieure - Côté cuisine

Vue intérieure - Côté cuisine - Nidom
Vue intérieure - Côté cuisine - Nidom © Nidom
Une cuisine est implantée à gauche juste après la porte d'entrée. L'un des murs est occupée par une table pouvant se déplier pour accueillir plusieurs convives.
Vue intérieure - Côté cuisine

Vue intérieure - côté salon

Vue intérieure - côté salon - Nidom
Vue intérieure - côté salon - Nidom © Nidom
De l'autre côté de la pièce se trouve un canapé-lit. Les futurs propriétaires ont le choix : soit faire la décoration des lieux eux-mêmes, soit laisser le soin aux concepteurs de la faire.
Vue intérieure - côté salon
Nous vous recommandons

Découvrez les solutions de constructeurs pour des maisons plus performantes et plus confortables.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic