L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Maison provençale: 3 styles pour une seule âme

Par Propos recueillis par Marie Castets
,
le 10 juillet 2008
Elisabeth Bousquet Duquesne - Avis d'expert - maisons provençales
Elisabeth Bousquet Duquesne - Avis d'expert - maisons provençales © DR
Mas, bastide, maison de village... la maison provençale peut prendre plusieurs formes, même si certaines caractéristiques sont immuables. Elisabeth Bousquet-Duquesne, auteur de l'ouvrage L'âme des maisons provençales, livre les secrets de ces demeures de charme.
Maison à part : Qu'appelle-t-on une maison provençale ? Quelles sont les caractéristiques de ces habitations ?
Elisabeth Bousquet-Duquesne : Il existe trois types de maisons provençales : les mas, les bastides et les maisons de village. Chaque style a ses propres spécificités mais on peut déterminer un certain nombre de caractéristiques communes. Au niveau des matériaux utilisés, on retrouve la pierre, le plâtre et très peu de bois. Car à l'origine, les provençaux ont peur du feu. De plus, il y a peu de bois dans les charpentes car les toits des habitations provençales sont très bas. La terre cuite est également utilisée en couverture de toit et sur le sol. Enfin, la génoise est typique de ces habitations. Elle fait office de gouttière et permet de protéger les façades des intempéries. Elle se présente sous forme de corniche qui vient déborder du toit et qui est réalisée avec des tuiles. Il y a autant de rangs de tuiles qu'il y a de niveaux dans la maison. Par ailleurs, les maisons provençales sont toujours orientées plein sud pour s'ouvrir au soleil et tourner le dos au mistral.
MAP : Qu'est-ce qu'un mas provençal ?
E B-D : Au départ, les mas sont des fermes que l'on trouve dans les campagnes provençales. Leur caractéristique réside en ce qu'elles étaient construites au fur et à mesure du temps. Le premier bâtiment, orienté plein sud, comporte de toutes petites ouvertures au nord pour protéger la maison du mistral. Au sud, les ouvertures sont plus grandes mais pas immenses, afin d'éviter que la chaleur n'entre en plein été. Le toit, relativement bas, est basé sur deux pentes. Les autres bâtiments vont ensuite venir en extension, de façon à faire une cour carrée au centre : il va y avoir, la bergerie, le chai pour le vin, et éventuellement un étage pour conserver le grain. On trouve les mas surtout en plaine mais il peut aussi y en voir en montagne où ils sont moins opulents.
Maison provençale - illustration - Livre
Maison provençale - illustration - Livre © Ouest-France - Arnaud Sustrac
 
MAP : A quoi reconnaît-on une bastide ?
E B-D : Il s'agit d'un habitat de villégiature. Historiquement ces maisons appartenaient à des gens qui s'étaient enrichis et qui souhaitaient se retirer sur leurs terres du printemps à l'automne. Contrairement au mas, l'architecture de la bastide n'est pas aléatoire. Son toit comporte quatre pentes et, comme toute habitation provençale, est assez plat. Mais si l'on fait abstraction de cette couverture typique, on s'aperçoit que l'architecture s'inspire de celle du 17 ème siècle : tout est symétrique. Les fenêtres sont assez grandes, tout en hauteur. Il y a généralement deux étages. Dans un mas provençal, il y a une cour alors que la bastide a un jardin, qui descend généralement par paliers.
MAP : Vous nous avez parlé de « maison de village » : de quoi s'agit-il ?
E B-D : Comme leur nom l'indique, on les trouve dans les villages perchés. Leur surface au sol est assez réduite car, historiquement, chaque village définissait la superficie des parcelles de ces habitations. Elles sont donc construites sur plusieurs étages, avec autant de pièces qu'il y a d'étage. Le rez-de-chaussée, que l'on appelait à l'époque, le magasin, faisait office de salle commune, voire de chambre pour les propriétaires les plus pauvres. Au premier étage, on trouvait ensuite une chambre collective et plus haut, le grenier où l'on stockait la nourriture et où l'on pouvait faire sécher les fruits. Certaines de ces maisons ont aussi un pigeonnier.
MAP : Que faire pour conserver l'esprit d'une maison provençale ?
E B-D : Au niveau des couleurs extérieures, on privilégiera toutes les déclinaisons chromatique de l'ocre, en se limitant à des tons orangés ou jaunes. Et concernant le jardin, il faut savoir que les pelouses vertes et les parterres de fleurs n'ont vraiment rien de provençal ! En réalité, ce qui fait un jardin provençal, ce sont des pots en terre cuite que l'on fleurit et que l'on peut poser un peu partout. A l'intérieur de la maison, les meubles sont plutôt en bois fruitiers comme le noyer ou le cerisier. S'ils sont peints, mieux vaut s'engager sur du gris, du blanc ou du beige. Certains meubles sont typiquement provençaux comme les buffets « glissants » (la partie supérieure s'ouvre grâce à des portes coulissantes) ou encore les panetières pour conserver le pain. Mais le détail qui fera toute la différence est sans doute de prévoir, dans chaque chambre, un couvre-lit en « bouti » qui est une technique de matelassage et de broderie.

Maison provençale - illustration - Livre
Maison provençale - illustration - Livre © Ouest-France - Arnaud Sustrac
 L'âme des maisons provençales -Editions Ouest-France

Texte : Elisabeth Bousquet-Duquesne
Illustrations : Arnaud Sustrac
18 €
Maison provençale: 3 styles pour une seule âme
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic