L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un nouveau chapitre s'ouvre pour la bibliothèque de la Sorbonne

Par Sébastien Chabas
,
le 30 janvier 2014
Après trois ans de travaux de rénovation, la Bibliothèque de la Sorbonne, à Paris, se trouve désormais dotée de rayonnages mobiles électriques, d'un système de sécurité électronique, à renfort de béton armé, d'ascenseurs et d'accès PMR. L'enjeu a été de taille : réorganiser une surface de 9.500 m² SHON dans un lieu symbolique abritant 2,5 millions de livres.
Située au centre de l'îlot Sorbonne en plein cœur du Quartier Latin, à Paris (5ème arrondissement), la bibliothèque interuniversitaire appréciée des étudiants de la capitale fait peau neuve. Après 3 ans de travaux de rénovation "importants" pilotés par Thierry Algrin, architecte en chef des Monuments historiques, et l'architecte Alain Del Zotto, le bâtiment a rouvert ses portes le 15 novembre 2013 et a été inaugurée ce lundi 20 janvier.

Un lieu symbolique

Depuis le XIIIe siècle, le nom de la Sorbonne évoque au monde entier l'un des plus hauts lieux de l'intelligence et de la culture, des sciences et des arts. "Reconstruite sous la Troisième République, la Sorbonne est devenue le lieu symbolique de toutes les universités et académies de France", nous rappelle Thierry Algrin, architecte en chef des Monuments historiques.
Siège du Rectorat d'académie et de la Chancellerie des Universités de Paris, elle abrite aujourd'hui plusieurs établissements d'enseignement supérieur, des laboratoires de recherche universitaire et donc cette bibliothèque interuniversitaire de 11.000 m² et 490 places.
Découvrez dès la page 2, la suite de l'article et le diaporama dès la page
Un nouveau chapitre s'ouvre pour la bibliothèque de la Sorbonne

"Adapter un bâtiment du XIXe siècle aux exigences d'une bibliothèque du XXe"

Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © Studio Baillif/BIS
"Le challenge a été donc d'adapter un bâtiment du XIXe siècle aux exigences d'une bibliothèque du XXe", nous confie Marie-Hélène Borie, la directrice du Patrimoine et de l'architecture de la ville de Paris. L'opération inscrite, dans le cadre de la mise en œuvre d'un schéma directeur de sécurité a eu pour objet principal la restructuration et la mise aux normes de salles de lecture, des magasins de stockage des livres, des bureaux du personnel et du site.
Le fonds patrimonial de cette bibliothèque généraliste est, en effet, colossal : "On y retrouve plus de 2,5 millions d'ouvrages ainsi que de nombreux fonds anciens et spéciaux hérités des collections de l'ancienne Université de Paris", poursuit Marie-Hélène Borie.
"Adapter un bâtiment du XIXe siècle aux exigences d'une bibliothèque du XXe"

Rendre la bibliothèque accessible au personnel et étudiants handicapés

Rendre la bibliothèque accessible au personnel et étudiants handicapés - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Rendre la bibliothèque accessible au personnel et étudiants handicapés - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © S.C.Batiactu
"Protéger un édifice dont les façades et la chapelle sont classées, et dont le grand escalier de la bibliothèque est inscrit au patrimoine historique, préserver les livres durant les trois ans de travaux", tels ont été les objectifs de cette rénovation lourde confiée aux équipes de Pradeau &Morin, filiale d'Eiffage, nous signale l'architecte Thierry Algrin.
Jamais rénové en profondeur depuis son inauguration en 1897, le bâtiment souffrait de problèmes de sécurité, notamment en matière de normes incendie, commente à son tour, Alain Del Zotto, second architecte associé au projet. "Concrètement, il a fallu reconstruire voire créer certaines salles, complètement refaire les espaces de stockage des livres en sous-sol et repenser les espaces de circulation pour rendre la bibliothèque accessible au personnel et étudiants handicapés", souligne-t-il.
Rendre la bibliothèque accessible au personnel et étudiants handicapés

Améliorer la fonctionnalité des locaux

Améliorer la fonctionnalité des locaux - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Améliorer la fonctionnalité des locaux - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © Sophie Robichon/ Mairie de Paris
C'est pourquoi un "immense travail de mise en sécurité" a été réalisé d'emblée, notamment sur l'ensemble de la structure métallique. Réduction de la taille des magasins de livres, amélioration de l'isolement coupe-feu et la création de cages d'escaliers encloisonnées et désenfumées avec de nouvelles circulations horizontales ont été les premières étapes de rénovation.
L'opération a permis aussi la création d'escaliers, d'ascenseurs et de couloirs supplémentaires, le renforcement de la stabilité au feu des structures métalliques de type Eiffel qui soutiennent les magasins, la mise en place de systèmes d'alarme incendie, la création d'un hall d'accueil, l'aménagement de bureaux pour l'ensemble du personnel, de nouvelles salles de lecture...
Améliorer la fonctionnalité des locaux

Transport des matériaux par les fenêtes

Transport des matériaux par les fenêtes  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Transport des matériaux par les fenêtes - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © Sophie Robichon/ Mairie de Paris
"Pendant les travaux, nous faisions passer l'intégralité des matériaux à travers les fenêtres de la salle Fustel de Coulanges, nous précise Pascval Pleuvy, directeur de Pradeau & Morin. C'était aussi l'un principaux défis de nos 50 ouvriers en période de pointe assistés de corps d'état spécialisés chargés de la menuiserie, la peinture et la plâtrerie de l'ensemble des locaux."
D'ailleurs, pendant les trois ans, le public était accueilli de manière temporaire au sein de l'ancien Collège Sainte-Barbe, près de la place du Panthéon.
Transport des matériaux par les fenêtes

Vers la mise aux normes incendies

Vers la mise aux normes incendies  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Vers la mise aux normes incendies - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © Sophie Robichon/ Mairie de Paris
Autre signal fort du bâtiment rénové : les coursives métalliques originelles. "Elles assurent la liaison entre les magasins A et B", nous explique Thierry Algrin, architecte en chef des Monuments historiques. Elles comportent un plancher en verre posé sur une structure métallique.
Or, jusqu'ici, l'existence de ce dispositif n'était historiquement connu que dans l'immeuble 'Clarté' à Genève, construit par Le Corbusier en 1930 !"
Ce plancher a été alors remplacé par un verre pare flamme, alors que la structure métallique a été protégée par une peinture intumescente, protectrice principalement du feu.
Le temps des "laborieux" travaux de rénovation est désormais oublié dans l'esprit des étudiants. La grande salle, baptisée Jacqueline de Romilly pouvant accueillir jusqu'à 500 étudiants est pleine tous les jours "depuis la réouverture", se réjouit Philippe Marcerou directeur de la Bibliothèque interuniversitaire Sorbonne. En revanche, les 2 millions de livres n'ont pas pu tous rester sur le site de la Sorbonne, glisse-t-il. Presque un tiers a été délocalisé à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne).
Vers la mise aux normes incendies

"Une Sorbonne bien dans ses baskets"

"Une Sorbonne bien dans ses baskets"  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
"Une Sorbonne bien dans ses baskets" - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © S.C.Batiactu
Le recteur de l'académie de Paris, François Weil, qui a visité les lieux rénovés ce mardi 21 janvier, reconnaît : "Franchement, il était temps. Car qui s'était promené dans les réserves se souvient des fils électriques à nu et autres plaisanteries de ce genre. C'est fini, nous avons désormais un équipement documentaire à la hauteur des ambitions d'un étudiant d'aujourd'hui." C'est désormais, d'après le maire de Paris, "une bibliothèque de la Sorbonne bien dans ses baskets", qui compte 14.500 étudiants inscrits et enregistre aujourd'hui un millier d'entrées chaque jour.

Fiche technique

Programme : Restructuration et mise aux normes de la bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne
Maître d'ouvrage : Ville de Paris - Direction du Développement Economique, l'Emploi et de l'Enseignement Supérieur
Maître d'ouvrage délégué : Ville de Paris - Direction du Patrimoine et de l'Architecture - Section locale d'architecture 5/6/7
Maître d'œuvre : architectes Thierry Algrin et Alain Del Zotto
Prestations intellectuelles : bureau de Contrôle Technique : Socotec
Coordinateur SPS : Bureau d'études, Conseils en sécurité
Coordinateur SSI : Namixis
AMO : Cicad Consultants et Artelia
Marché de travaux : Eiffage construction Grand Paris , Etablissement Pradeau et Morin
Surface restructurée : 11.000 m²
Coût total des travaux : 25,5 millions d'euros
Décembre 2008 : lancement de l'opération
Février 2010 : désignation du maître d'œuvre
Juin 2009 à septembre 2013 : travaux de structuration des locaux
Avril 2013 : livraison partielle et début du réaménagement et de la mise en place des livres
Ouverture des portes au public : 15 novembre 2013
Inauguration officielle : le 20 janvier 2014
"Une Sorbonne bien dans ses baskets"

25,5 millions d'euros de travaux

25,5 millions d'euros de travaux  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
25,5 millions d'euros de travaux - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © S.C.Batiactu
Cette rénovation aura coûté 25,5 millions d'euros à la ville de Paris, qui en a financé l'essentiel tandis que l'Etat a participé aux frais à hauteur de 463.000 euros. Des travaux entrant dans le cadre d'un plus vaste plan de remise à neuf de la Sorbonne, lancé depuis 2003, et financé pour 47 millions d'euros par la ville et 24 autres par l'Etat.
25,5 millions d'euros de travaux

Avant : la salle Jacqueline de Romilly

Avant : la salle Jacqueline de Romilly  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Avant : la salle Jacqueline de Romilly - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © Sophie Robichon/ Mairie de Paris
De juin 2009 à septembre 2010, la bibliothèque a été entièrement déménagée. Pendant les travaux, les lecteurs ont été accueillis dans les locaux du site Saint Barbe.
Avant : la salle Jacqueline de Romilly

Après : la salle Jacqueline de Romilly

Après :  la salle Jacqueline de Romilly  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Après : la salle Jacqueline de Romilly - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © S.C.Batiactu
Sa capacité d'accueil est de 500 lecteurs, tandis que 5 salles thématiques leur offrent 39.000 documents en accès direct.
Après : la salle Jacqueline de Romilly

Salle Fustel de Coulanges

Salle Fustel de Coulanges
Salle Fustel de Coulanges © S.C. Batiactu
Quelque 3.000 manuscrits médiévaux, une collection d'incunables témoignant des 50 premières années de l'imprimerie, des centaines de milliers d'ouvrages datant d'avant la Révolution française, et autres trésors, parmi lesquels l'une des trois éditions originales des Contes de Charles Perrault, estimée à 500.000 euros.
Salle Fustel de Coulanges

Salle Ernest Labrousse

Salle Ernest Labrousse - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Salle Ernest Labrousse - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © S.C.Batiactu
Vue de la Salle Ernest Labrousse.
Salle Ernest Labrousse

La verrière à l'entrée

La verrière à l'entrée  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
La verrière à l'entrée - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © S.C.Batiactu
L'accès principal, de plain pied avec les galeries Richelieu et Sorbon, offre depuis la réouverture en novembre 2013 les espaces d'accueil, de renseignement et d'inscription nécessaires aux utilisateurs. Il est couvert d'une verrière reprenant le style architectural de la cour Guizot dite "des Indiens".
La verrière à l'entrée

Zone de stockage

Zone de stockage  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
Zone de stockage - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © S.C.Batiactu
Une collection : plus de 2 millions de volumes
- 15.000 titres acquis pas an dont 68% de titres étrangers,
- 17.750 titres de périodiques,
- 3.600 manuscrits, 7.000 estampes, 100.000 ouvrages imprimés avant 1801,
- ressources électroniques accessibles à distance (13.500 revues en ligne, 250 ressources payantes ou gratuites, 300 000 e-books).
Zone de stockage

La Sorbonne - Un nouveau chapitre s'ouvre pour la bibliothèque de la Sorbonne

La Sorbonne  - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne
La Sorbonne - Rénovation de la Bibliothèque universitaire de la Sorbonne © Daniel Lifermann/ Mairie de Paris
La Bibliothèque Interuniversitaire se composait avant la rénovation de deux entités : d'une part, l'espace d'accueil du public et de consultation des ouvrages, principalement situé au 1er étage, d'autre part l'espace de conservation des collections réparti en 2 magasins différents sur 11 niveaux. Elle occupait une surface SHON d'environ 9 500 m², soit 10% environ.
La Sorbonne - Un nouveau chapitre s'ouvre pour la bibliothèque de la Sorbonne
Nous vous recommandons

Cette demeure californienne a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à une transformation pharaonique

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic