L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Par Pauline Polgar
,
le 14 juin 2010
Pour l'un, de toile de fond, elle devient parfois personnage à part entière ; pour l'autre, elle est l'objet de l'étude, le cadre de son travail... tous deux - dessinateur de BD et architecte - ont ainsi crayonné et crayonnent toujours, des scénarii urbains, leurs visions de la ville. Une exposition rend hommage aux affinités entre ces deux arts à la Cité de l'architecture. Un voyage fantastique au cœur de la ville dessinée.
Octobre 1905 : Little Nemo connaît ses premiers rêves fantastiques, imaginés par le dessinateur Windsor McCay, dans l'hebdomadaire le New York Herald. Avant d'être réveillé brutalement - souvent par une chute de son lit - Nemo nous entraîne à travers ses rêves, dans la vision urbaine de son auteur, parcourant tour à tour, New-York et ses buildings naissants, Détroit, Cincinnati ou encore Chicago et sa très marquante exposition universelle de 1893, sans oublier, bien sûr, Slumberland, le pays de Morphée, où Nemo rencontrera la princesse... Ce personnage si emblématique ouvre l'exposition Archi et BD , organisée du 9 juin au 28 novembre, à la Cité de l'architecture et du patrimoine. Un choix guidé par le parti pris chronologique des commissaires de cette exposition consacrée aux correspondances entre ces deux arts du dessin, Jean-Marc Thévenet - ancien directeur du festival de BD d'Angoulême - et Francis Rambert - directeur de l'Institut Français d'architecture.
Little Nemo, Windsor McCay, 1907. Cliquez pour zoomer.
Little Nemo © Peter Maresca and Sunday Press Books
Little Nemo, Windsor McCay, 1907. Cliquez pour zoomer.
 Nous sommes tous des Nemo
Mais un choix qui, en tant que visiteur, nous plaît de détourner : quel meilleur personnage auquel s'identifier, en effet, que Nemo - à qui l'on empruntera les yeux émerveillés de l'enfant timide et rêveur - afin de parcourir le temps, les espaces, les époques et les styles, tous ces imaginaires successifs présentés, tout au long de cette visite au cœur de la ville dessinée ? Il est là, avec nous, accompagnant de sa fraîcheur de personnage candide, cette découverte de l'histoire de la BD à travers le prisme de la ville ; de la ville-métropole phare en elle-même, comme le peut être Paris, Tokyo ou New-York ; ou encore de la relation si étroite, voire substantifique, entre l'architecte et le trait... De case en croquis, de bulles en lignes, d'utopies en maquettes, dessinateurs et architectes s'offrent dans la ville dessinée des points de rencontres, des correspondances étroites ou fusionnelles, les uns se servant des autres pour nourrir leurs projets et inversement.

Dialogue sur la ville dessinée

150 auteurs de BD, 350 œuvres et, en contrepoint, des esquisses, des projets de villes, des bâtiments publics ou des villas, imaginés par des architectes : Archi et BD nous offre un dialogue ludique et passionnant entre les arts... à prolonger avec le catalogue coédité par la Cité et les éditions Monographik.
Une visite au terme de laquelle, le réveil brutal de Nemo ne trouvera pas là de correspondances... quoique, de l'imaginaire à la réalité de la ville, le passage peut s'avérer un choc tout aussi grand !
Découvrez un aperçu du synopsis de l'exposition en cliquant sur suivant
*"Archi & BD, La ville dessinée" - Cité de l'Architecture et du Patrimoine, Paris
Exposition du 9 juin au 28 novembre 2010, conçue et réalisée par la Cité de l'architecture & du patrimoine / Institut français d'architecture
Commissariat : Jean-Marc Thévenet et Francis Rambert
Scénographie : Atelier Projectiles - RezaAzard, Daniel Meszaros et Hervé Bouttet
Chef de projet : Jean-Benoît Vétillard, avec le concours de Sana Frini
Graphisme : PanniDemeter et Frédéric de Brugada
Palais de Chaillot, 1 place du Trocadéro, Paris 16e
Ouverture tous les jours de 11h a 19h sauf le mardi - Nocturne le jeudi jusqu'à 21h
Tarif : 8 euros (réduit 5 euros - gratuit pour les moins de 12 ans)
*Archi & BD. La ville dessinée : Catalogue de l'exposition coédité par la Cité de l'architecture & du patrimoine et les éditions monografik - 256 pages, 250 illustrations, 39 €.
Paris-Tokyo, villes en morceaux, expo-atelier pour enfants
Archi et BD, La ville dessinée, atelier enfants © Cité de l'architecture et du patrimoine
Paris-Tokyo, villes en morceaux, expo-atelier pour enfants
 *"Paris-Tokyo, villes en morceaux"
En écho a l'exposition "Archi&BD", cette exposition-atelier permet au visiteur de créer librement des plans de ville, en s'inspirant de ceux proposés par Armelle Caron. Autre jeune auteur de bande dessinée, Florent Chavouet offre sa vision personnelle de Tokyo, par des dessins croqués au fil de ses promenades. Exposition présentée par la Cité de l'architecture & du patrimoine / Direction des publics - Entrée libre pour les enfants accompagnés d'un adulte muni d'un billet d'accès au musée - Entrée libre pour les visiteurs de l'exposition "Archi & BD, la ville dessinée" accompagnés d'enfants.
Exposition-atelier pour les 6-12 ans - du 9 juin au 28 novembre 2010 (fermeture exceptionnelle du 28 juin au 9 juillet inclus)
Horaires spéciaux : de 14h à 18h, tous les jours (sauf le mardi), Musée / galerie des moulages - Salle Viollet-le-Duc
*Ateliers "Paris-Tokyo, villes en morceaux"
Du 9 juin au 28 novembre 2010 (interruption du 28 juin au 31 août inclus) / Tous les mercredis, samedis et dimanches
à 15h30. Durée : 1h30 / tarif : 8 € / Sans réservation, achat des billets aux caisses du hall principal pour le jour même,ou en avance pour une date fixe, dans la limite des places disponibles.
Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Fresque - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Jean-Marc Thévenet
Jean-Marc Thévenet © MAP
Le commissaire de l'exposition Archi&BD, pour la partie bande dessinée, Jean-Marc Thévenet, ancien directeur du Festival d'Angoulême, devant la fresque de François Olislaeger, La ville dessinée.
En introduction et en écho à l'exposition, qui s'intéresse aux allers-retours entre architecture et bande dessinée depuis le début du XXe siècle, une fresque - commandée par la Cité de l'architecture au dessinateur François Olislaeger - s'amuse à exploirer, de manière également chronologique, mais surtout ludique, les correspondances entre les arts : architecture, bande dessinée, littérature, cinéma... les personnages et les bâtiments se rencontrent et se croisent : au visiteur de trouver tous les clins d'oeil !
Fresque - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Il était une fois Windsor McCay...

Little Nemo
Little Nemo © Peter Maresca and Sunday Press Books
L'exposition - dont le parti-pris est chronologique : "J'ai demandé une exposition chronologique, car la bande dessinée reflète l'histoire de la ville et comment les gens la vivent et la ressentent, a expliqué François de Mazières, directeur de la Cité, en introduction de la visite - débute en 1905, avec le dessinateur Windsor McCay. "1905 est une date fondamentale, car c'est la naissance de la bande dessinée moderne, nous commente Jean-Marc Thévenet, avec Windsor McCay et son personnage emblématique, Little Nemo." Little Nemo et la ville comme terrain de jeu : la première véritable incursion de la ville dans la bande dessinée.
Il était une fois Windsor McCay...

McCay - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

It is the city of Philyorgo by night
It is the city of Philyorgo by night © Courtesy Galerie 9e art - DR
It is the city of Philyorgo by night Windsor McCay env. 1905
"McCay est fasciné par le phénomène de la métropole naissante du début du siècle alors que l'ère de la fondation de la ville par les pionniers est enterrinée", explique Jean-Marc Thévenet dans le catalogue (entretien croisé réalisé par Sophie Trelcat). Windsor McCay influença et influence toujours, des générations entières de dessinateurs.
McCay - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Mies van der Rohe

Friedrichstrasse Skyscraper Project, Berlin-Mitte
Friedrichstrasse Skyscraper Project, Berlin-Mitte © Mies van der Rohe/Gift of the arch./MoMA/Scala
Friedrichstrasse Skyscraper Project, Berlin-Mitte, Germany (Projet de gratte-ciel pour la Friedrichstrasse, Berlin, Allemagne) Perspective extérieure vue du Nord Ludwig Mies van der Rohe, architecte 1921
"Le jeu a été d'inflitrer l'architecture dans l'exposition en regard des auteurs présentés, nous raconte pendant la visite Francis Rambert, commissaire pour la partie architecture, la fonction n'est pas la même, mais architecte comme dessinateur ont une plate-forme commune de réflexion et d'imagination." Comme ici, un bâtiment dessiné par l'architecte Mies van der Rohe, jamais construit.
Mies van der Rohe

Les héritiers de McCay

The World Institute of Dream, Morpheus Street
The World Institute of Dream, Morpheus Street © Marc-Antoine Mathieu - Les Impressions Nouvelles
Little Nemo 1905-2005, un siècle de rêves The World Institute of Dream, Morpheus Street Marc-Antoine Mathieu 2005
Les héritiers de McCay

New York, première icône dessinée

George McManus
George McManus © Galerie 9ème art, Paris © KFS/HEARST inc.
Bringing up father George McManus 1939
"80% de la production de bande dessinée a la ville et les mégalopoles comme décor", explique Jean-Marc Thévenet. La bande dessinée moderne étant née à New York, dans les quotidiens, la ville américaine n'a cessé depuis de fasciner les dessinateurs, américains comme européens, comme ici Georges McManus. Elle est donc tout naturellement choisie dans cette exposition, comme première icône dessinée.
Paris et Tokyo seront les deux autres villes explorées sous le prisme de la BD.
New York, première icône dessinée

Affinités du trait

Hugh Ferriss, architecte
Hugh Ferriss, architecte © The museum of Modern Art, NY/Scala, Florence
Elia et Zoé Zenghelis, architectes Projet pour l'hôtel Sphynx, New-York (Manhattan) Axonométrie, 1975-1976
Affinités du trait

11 septembre - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

World Peace Center
World Peace Center © Jakob + MacFarlane
World Trade Center - World Peace Center - projet pour la paix Jakob + MacFarlane, architectes 2002
Un galeriste new-yorkais ayant lancé une consultation internationale à la suite du 11 septembre, des centaines de projets d'architectes ont afflué du monde entier pour combler le vide de Ground Zero. Ici, le projet de Jakob et Mc Farlane.
11 septembre - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Arrête d'oublier de te souvenir

Arrête d'oublier de te souvenir
Arrête d'oublier de te souvenir © Editions ça et là pour l'édition française
Arrête d'oublier de te souvenir Peter Kuper 2009
L'auteur raconte dans cet album comment il a vécu en direct les attentats du 11 septembre...
Arrête d'oublier de te souvenir

Les superhéros des mégalopoles

Daredevil
Daredevil © Courtesy Galerie 9ème art, Paris © DR
Daredevil Gene Colan 1968
Les comics créent des villes imaginaires...
Les superhéros des mégalopoles

Archigram - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Archigram
Archigram © The Archigram Archives
Amazing Archigram Warren Chalk, Archigram, architecte Couverture, numéro 4 1954
Ou comment un groupe d'architectes libertaires, présente sa vision de la ville dans une revue aux accents BD très marqués !
Archigram - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

L'esprit moderne

Tif et Tondu - La Villa du Long-Cri
Tif et Tondu - La Villa du Long-Cri © Will - Dupuis 2008
Tif et Tondu - La Villa du Long-Cri Will- Maurice Rosy 1964
Cette partie de l'exposition Archi&BD explore l'avènement de l'esthétique moderne, dont les codes sont repris en bande dessinée. L'exposition universelle de Bruxelles, en 1958 fait écho à l'Ecole Belge en BD.
Architecture et design envahissent les cases...
L'esprit moderne

La ligne claire

Le cimetière des éléphants
Le cimetière des éléphants © Chaland
Le cimetière des éléphants Yves Chaland 1983
"En 1977, Joost Swarte invente le terme 'Klare lijn' pour désigner un style graphique épuré. Hergé, le père de Tintin, est le symbole fondateur de cette école dont les signes distinctifs sont l'apparente simplicité du trait et la sobriété des décors. Cette partie de l'exposition présentera des oeuvres des grands maîtres patrimoniaux de la bande dessinée belge dans leur rapport à la ville ainsi que des oeuvres de leurs successeurs", texte de présentation de l'exposition.
La ligne claire

En BD - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Hôtel Latitude 43, Saint-Tropez - Façade sud
Hôtel Latitude 43, Saint-Tropez - Façade sud © Jean-Pierre Lyonnet (à paraître)
Hôtel Latitude 43, Saint-Tropez - Façade sud Jean-Pierre Lyonnet 2010
En BD - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

En vrai - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Hôtel Latitude 43, Saint-Tropez
Hôtel Latitude 43, Saint-Tropez © ENSBA / Cité de l'Architecture et du Patrimoine / Archives d'architecture du XXème siècle
Hôtel Latitude 43, Saint-Tropez, Vue extérieure de la cage d'escalier Georges-Henri Pingusson, architecte 1930-1932
En vrai - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Les utopies - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Yona Friedman
Yona Friedman © Musée d'Art Moderne / Roger-Viollet
Ville spatiale reliant les quartiers séparés par la voie ferrée Yona Friedman 1960-1961
"Avec les années 1960 se développe l'idée d'un monde nouveau, d'un monde où tout est possible, conforté par la conquête de l'espace. Des villes sur l'eau, des villes suspendues, des villes en l'air, des villes mobiles, des villes démontables sont imaginées par des architectes comme Archigram ou Yona Friedman. La naissance de la bande dessinée dite 'adulte' est contemporaine de cet esprit et les auteurs de cette génération vont aussi mettre en forme cet esprit de l'utopie comme Philippe Druillet, Mézières, Moebius ou Schuiten." Texte de présentation de l'exposition.
Les utopies - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Les Cités obscures de Schuiten et Peeters

Casterman Schuiten / Peeters
Casterman Schuiten / Peeters © Casterman Schuiten / Peeters
L'étrange cas du docteur Abraham Les Cités obscures Schuiten/Peeters 1987
Le duo Schuiten au dessin et Peeters au scénario marque l'histoire de la bande dessinée actuelle. Dans la série des Cités Obscures, ils se placent d'un point de vue critique de l'utopie.
A lire, le passionnant entretien de Peeters avec Jean-Marc Thévenet dans le catalogue de l'exposition.
Les Cités obscures de Schuiten et Peeters

Claude Parent - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Projets utopiques de villes obliques, CL. Parent
Projets utopiques de villes obliques, CL. Parent © SIAF / Cité de l'Architecture et du Patrimoine /Archives d'architecture du XXème siècle
Projets utopiques de villes obliques - Les Spirales Ponts III, perspective 1971 Claude Parent, architecte
La Cité a tout récemment proposé une exposition sur Claude Parent (voir article).
Claude Parent - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Ville sous-marine

Jacques Rougerie
Jacques Rougerie © Jacques Rougerie
Pulmo - Laboratoire sous-marin mobile à grande profondeur Jacques Rougerie, architecte 1974
Comment habiter la mer ? L'architecte Jacques Rougerie imagine un ensemble, s'inspirant de Jules Verne... une utopie totalement réalisable !
Ville sous-marine

Regards croisés : la maison de verre de Pierre Chareau

Jacques de Loustal
Jacques de Loustal © Jacques de Loustal
La maison de verre Jacques de Loustal 2007
Construite pour le docteur Dalsace entre 1928 et 1931 rue Saint Guillaume à Paris, la Maison de verre est une oeuvre majeure de l'architecture. Elle se retrouve ici sous les traits de plusieurs dessinateurs de BD, conviés en 2007 par l'un des héritiers de la maison, à la représenter sous cette forme, le temps d'une exposition. Jacques de Loustal, Ted Benoit, André Julliard, François Avril et Jean-Claude Götting se sont ainsi prêtés au jeu... La Cité expose ainsi certaines de ces oeuvres.
Regards croisés : la maison de verre de Pierre Chareau

Itinérances de la bande dessinée

Colibri, Guillaume Trouillard
Colibri, Guillaume Trouillard © Editions de la Cerise
Colibri Guillaume Trouillard 2007
La ville en tête : "Une nouvelle forme de bande dessinée apparaît avec les années 1990. Affranchie des codes de l'action et de l'aventure, cette bande dessinée de l'intimité renouvelle non seulement les histoires en profondeur mais aussi la façon de se référer au monde et de le représenter (...) Telle cité, tel quartier, tel immeuble, telle chambre assiègera l'histoire de façon obsessionnelle et à la façon d'un 'protagoniste'." Texte de présentation de l'exposition.
Nous partons également dans cette partie de l'exposition à la découverte de Tokyo, "l'empire des signes", avant de ne voyager "en images", à travers des Carnets de voyages, genre à part entière de la bande dessinée.
Itinérances de la bande dessinée

Nouveaux territoires - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

L'Atelier Rossignol
L'Atelier Rossignol © Idem, Paris
L'Atelier Rossignol Emmanuel Guibert 2005
Ces itinérances s'achèvent par l'exploration de "nouveaux territoires", qui mettent un terme au parcours chronologique de l'exposition et montrent l'émergence d'une école actuelle d'interdisciplinarité. En parallèle, n'est pas oubliée l'émergence de la BD dans les pays comme la Chine ou la Corée.
Nouveaux territoires - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

Un musée - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée

musee Hergé
musee Hergé © ph. Nicolas Borel
Musée Hergé Christian de Portzamparc, architecte
Comme un clin d'oeil ultime : le musée Hergé dessiné par Christian de Portzamparc à Louvain en Belgique. Archi&BD propose un ensemble de documents et la maquette du bâtiment. La muséographie du lieu a été confiée à Joost Swarte, l'un des principaux représentants de la ligne claire.
Un musée - Architecture et BD : l'amour de la ville dessinée
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic