L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison basse consommation en prêt-à-finir

Par Leslie Cottenceau-Mathurin
,
le 14 septembre 2009
Faire construire un logement basse consommation avec un surcoût relativement faible par rapport à un habitat classique, le défi des constructeurs en prêt-à-finir. Mikit vient de remettre les clés de son premier logement labellisé BBC-Effinergie. Explications.
Si l'habitat écologique séduit une majorité de Français, ils ne sont qu'une minorité à souhaiter investir dans ce type de logement. La faute au prix de construction qui est en moyenne de 15% supérieur à une habitation traditionnelle, selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe). Pour tenter d'inverser cette tendance, le constructeur de maisons en prêt-à-finir, Mikit, a présenté le 10 septembre dernier, dans l'Eure, sa première maison basse consommation. Le principe ? Le gros œuvre de l'habitation est réalisé par le constructeur qui laisse aux acquéreurs le soin d'effectuer eux-mêmes les finitions touchant à la plomberie, aux réseaux électriques ou encore aux revêtements muraux et aux sols. Une technique qui vise à proposer des maisons basse consommation moins onéreuses que les habitations "vertes" classiques.

Une faible consommation énergétique

Pour obtenir ce label, plusieurs conditions sont requises, la première étant d'avoir une consommation énergétique primaire inférieure à 50 kWh/m².an. Pour atteindre un tel chiffre, Mikit n'a pas misé sur des appareils high-tech. Le constructeur a, au contraire, cherché à optimiser chaque paramètre pour limiter un surcoût qui aurait pu s'avérer trop conséquent : un ballon d'eau chaude spécifique de 300 litres alimenté par une pompe à chaleur a notamment été installé. Il doit permettre de diviser le coût de la facture d'eau chaude par 1,5, soit de passer de 177 euros à 61 euros par an en moyenne, selon l'ingénieur technique chargé du projet R&D Maisons Performances, Philippe Guénot. Le chauffage se résume quant à lui, à une pompe à chaleur aérothermique jugée suffisante car "elle récupère l'air du garage qui est donc déjà préchauffé". Ce deuxième dispositif devrait également être visible sur la facture puisqu'il est censé diviser par 4,2 le coût moyen de 455 euros de chauffage par an attribué à un logement classique, soit une consommation finale de 107 euros à l'année pour ce logement.
Le label BBC délivré par Promotelec implique aussi une forte perméabilité à l'air dont la valeur doit être inférieure à 0,6 m³/h.m² pour une maison individuelle labellisée BBC, une maison neuve classique émettant en moyenne 1,3 m³/h.m². Une condition remplie par le constructeur, notamment grâce à la dalle flottante isolée utilisée au sol qui repose sur un vide sanitaire si bien que, au final, l'étanchéité à l'air de cette maison a été évaluée à 0,15 m³/h.m² par le bureau ETC ; ce qui correspond déjà au niveau d'une maison passive. En revanche, il n'est pas ici question d'habitat bioclimatique, comme l'illustre la position du garage qui est orienté plein sud.

Un prix attractif

Si les économies d'énergie futures des maisons BBC sont appelées à compenser le surcoût initial, cet argument n'est pas toujours suffisant pour les foyers aux revenus modestes. Avec cette première maison basse consommation, Mikit, qui se targue de proposer des habitations 30% moins chères que les constructions classiques, propose un habitat "vert"de 102 m² pour 178.000 euros. L'acquéreur, qui a contracté auprès du crédit foncier un prêt sur 30 ans, rembourse 900 euros par mois (consommation énergétique comprise), un crédit qui tombe à 750 euros mensuels une fois l'ensemble des aides déduites, soit, en moyenne, à peine 100 euros de plus par mois qu'un logement traditionnel du même constructeur. Seul revers de la médaille, l'actuel propriétaire estime qu'il faut environ six mois pour achever l'ensemble des finitions fournies en kit, à condition de s'y consacrer à temps plein chaque week-end.
Reste que si ce type d'habitation verte en prêt-à-finir fait encore valeur d'exception en France, son fabricant a le mérite de vouloir généraliser ce label à l'ensemble des vingt modèles qu'il propose pour 2011, un nouveau pas vers la "démocratisation" de la maison basse-consommation...
Une maison basse consommation en prêt-à-finir

Vue d'ensemble

Mikit maison
Mikit maison © L C-M
Vue de l'extérieur, rien ne distingue cette maison Mikit située à Quittebeuf, dans l'Eure, d'une maison traditionnelle. Pourtant, elle vient d'être labellisée Bâtiment Basse Consommation par Promotelec.
Vue d'ensemble

Salle à manger

Intérieur maison MIkit
Intérieur maison MIkit © L C-M
Concrètement, le label BBC signifie que la consommation énergétique primaire de cette habitation va être inférieure à 50 kWh/m².an.
Salle à manger

Salle de bains

Salle de bains mikit
Salle de bains mikit © L C-M
Pour faire chuter la consommation énergétique, un ballon d'eau chaude spécifique de 300 litres alimenté par une pompe à chaleur a notamment été installé. Il doit permettre de diviser le coût de la facture d'eau chaude de moitié.
Salle de bains

Pompe à chaleur

Ballon d'eau chaude mikit
Ballon d'eau chaude mikit © L C-M
Le chauffage se résume, quant à lui, à une pompe à chaleur aérothermique située derrière le chauffe-eau. Elle récupère l'air du garage qui est donc déjà préchauffé. Ce deuxième dispositif devrait également être visible sur la facture puisqu'il est censé diviser par plus de quatre le coût moyen de chauffage par an attribué à un logement classique.
Pompe à chaleur

Chambre - Une maison basse consommation en prêt-à-finir

Pièce fenêtre mikit
Pièce fenêtre mikit © L C-M
Le label BBC délivré par Promotelec implique aussi une forte perméabilité à l'air dont la valeur doit être inférieure à 0,6 m³/h.m². Une condition largement remplie par le constructeur, notamment grâce à la dalle flottante isolée utilisée au sol qui repose sur un vide sanitaire si bien que, au final, l'étanchéité à l'air de cette maison a été évaluée à 0,15 m³/h.m².
Chambre - Une maison basse consommation en prêt-à-finir

Pas bioclimatique - Une maison basse consommation en prêt-à-finir

Garage mikit
Garage mikit © L C-M
En revanche, il n'est pas ici question d'habitat bioclimatique, comme l'illustre la position du garage qui est orienté plein sud.
Pas bioclimatique - Une maison basse consommation en prêt-à-finir

La cuisine - Une maison basse consommation en prêt-à-finir

évier mikit
évier mikit © L C-M
Pour la ventilation, la solution d'un simple flux a été retenue, notamment pour des raisons de coût. Néanmoins son fonctionnement est optimisé via des capteurs hydro-sensibles, dans la cuisine (en haut à gauche au-dessus de l'évier) et la salle de bains.
La cuisine - Une maison basse consommation en prêt-à-finir

Vue de l'extérieur

Vue de l'extérieur - maison mikit
Vue de l'extérieur - maison mikit © L C-M
Avec cette première maison basse consommation, Mikit, qui se targue de proposer des habitations 30% moins chères que les constructions classiques, propose un habitat "vert"de 102 m² pour 178.000 euros.
Vue de l'extérieur

Vue de l'extérieur

Vue de l'extérieur - maison mikit
Vue de l'extérieur - maison mikit © L C-M
Ce type d'habitat devrait se généraliser puisque Mikit souhaite étendre ce label à l'ensemble des vingt modèles qu'il propose d'ici à 2011.
Vue de l'extérieur

Chambre - Une maison basse consommation en prêt-à-finir

chambre Mikit
chambre Mikit © L C-M
Seul point d'ombre : l'actuel propriétaire estime qu'il faut environ six mois pour achever l'ensemble des finitions fournies en kit, à condition de s'y consacrer à temps plein chaque week-end.
Chambre - Une maison basse consommation en prêt-à-finir
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic