L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un mini-loft qui a tout d'un grand

Par C.Chahi
,
le 19 avril 2010
Aménager et décorer 25 m2 pour en faire un "vrai" appartement et non pas un studio : un défi qu'ont accepté de relever Matthieu Lehmann et son associé Mario Salgado. A l'arrivée, la surface a été traitée comme un loft. Reportage.
Direction Barbès. Dans ce quartier situé au nord de Paris, les rues sont particulièrement animées : les passants se bousculent sur les trottoirs bondés, les marchands crient pour alpaguer les clients... Pourtant, une fois la porte des immeubles franchie, le brouhaha s'arrête pour laisser place au silence. Le contraste est si étonnant qu'en l'espace de quelques minutes, le visiteur a vraiment l'impression d'être ailleurs qu'à Paris. Matthieu Lehmann et Mario Salgado, tous deux architectes d'intérieurs et designers, ont pu s'en rendre compte puisqu'ils viennent de terminer l'aménagement d'un appartement situé précisément dans ce quartier. Comme les autres immeubles, alors qu'à l'extérieur, l'agitation bat son plein, le calme règne dans la cour.
Le dépaysement se poursuit lorsque la porte s'ouvre, puisque l'appartement ne s'apparente pas, comme on aurait pu s'y attendre étant donné sa superficie - seulement 25 m2 - à un studio, mais à un loft. Un loft version miniature certes, mais un loft quand même avec, notamment, une très belle hauteur sous plafond. "Le propriétaire ne voulait pas d'un studio, explique Matthieu Lehmann. Il voulait une vraie cuisine et pas une kitchenette, une vraie salle de bains et pas un cabinet de toilette et enfin, il voulait une vraie chambre et pas un lit dans une mezzanine ! ".

Priorité à la lumière

Reportage loft
Reportage loft © C.Chahi
 "Dans les studios, poursuit-il, tout est engoncé en général. Le locataire ou le propriétaire se cogne dans les meubles dès qu'il fait le moindre mouvement et il ne peut recevoir personne chez lui faute de place". Pour éviter au propriétaire d'avoir à se retrouver dans ce genre de situation, Matthieu Lehmann et Mario Salgado ont décidé de monter une cloison pour séparer les pièces à vivre - cuisine et coin salon - des pièces plus intimes. "Lorsque des invités pénètrent ici, ils n'ont pas la vue sur la salle de bain ni sur la salle de bain", commente Matthieu Lehmann. Ce dernier a également pris soin de délimiter au sol les contours de la cuisine en faisant remplacer le parquet par du carrelage en gré cérame. Ainsi, bien qu'ouverte sur le salon, elle semble complètement autonome.
Au final, la porte d'entrée s'ouvre sur un espace totalement immaculé avec, d'un côté une cuisine en L et, de l'autre, un coin salon. Au premier regard, ce qui frappe le plus, c'est la luminosité. Une luminosité à laquelle on ne s'attend pas du tout, étant donné l'ambiance plutôt sombre de la cour. Il faut dire que les deux architectes n'ont pas lésiné sur les moyens pour rendre l'endroit lumineux. Les menuiseries existantes - porte d'entrée et baie vitrée donnant accès la terrasse - ont, par exemple, toutes été remplacées par des modèles presque entièrement vitrés. Mais ce n'est pas tout, car de nombreux éclairages - rampes de leds au-dessus de la crédence, spots intégrés dans les faux plafonds - ont été installés pour compléter ces deux sources de lumière naturelle.

Tout confort

Outre la lumière, c'est également la sensation d'espace qui surprend. L'implantation des pièces en enfilade donne en effet l'impression que l'appartement se prolonge au-delà de ses limites. Mais, là encore, rien n'est dû au hasard, puisque les architectes ont installé des miroirs un peu partout : au niveau de la crédence de la cuisine, sur le plafond des WC... Pour rentabiliser l'espace au maximum, ils ont fait le choix d'un miroir chauffant au lieu d'un radiateur dans la salle de bains et, dans la chambre, la télévision a été fixée sur la cloison de la penderie. Par ailleurs, tous les espaces perdus - même ceux situés en hauteur - ont été transformés en rangements. Le propriétaire en dispose tellement qu'au final, il ne les a pas encore tous remplis !
Reportage loft
Reportage loft © C.Chahi
 
L'accent a, par ailleurs, été mis sur le confort : système Home Cinéma dans le salon, lave-vaisselle, lave-linge, four et plaques à induction dans la cuisine, commande de chauffage avec sélecteur de modes... Pour couronner le tout, des stores électriques protègent la terrasse dont le loft a l'avantage d'être agrémenté. Un espace supplémentaire qui constitue un énorme atout, comme s'en amuse Matthieu Lehmann. "La seule chose qui manque dans cet appartement, conclut-il, c'est la salle à manger et, encore, seulement six mois de l'année car le reste du temps, il y a la terrasse !".
Pour découvrir le loft avant et après, cliquez sur suivant.
Un mini-loft qui a tout d'un grand

Loft avant - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Loft reportage
Loft reportage © Loft75
Matthieu Lehmann et son associé Mario Salgado se sont récemment vus confier l'aménagement d'un appartement de 25 m2 situé dans Paris. Ils ont fait le choix de ne pas le traiter comme un "petit espace".
Loft avant - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Loft après - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Loft après - Reportage loft
Loft après - Reportage loft © C.Chahi
"Le propriétaire ne voulait pas d'un studio, explique Matthieu Lehmann. Il voulait une vraie cuisine et pas une kitchenette, une vraie salle de bains et pas un cabinet de toilette et enfin, il voulait une vraie chambre et pas un lit dans une mezzanine ! ".
Loft après - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Loft avant - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Loft avant - Reportage loft
Loft avant - Reportage loft © Loft75
Avant l'intervention des architectes, l'appartement avait l'allure d'un studio et était équipé du strict "minimum".
Loft avant - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Loft après - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Loft après - Loft reportage
Loft après - Loft reportage © C.Chahi
Au final, l'appartement se présente sous les traits d'un loft. Un loft version miniature certes, mais un loft quand même avec, notamment, une très belle hauteur sous plafond.
Loft après - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Priorité à la lumière

Priorité à la lumière - Reportage loft
Priorité à la lumière - Reportage loft © C.Chahi
A l'intérieur, la priorité a été donnée à la lumière. Les menuiseries existantes - porte d'entrée et baie vitrée donnant accès la terrasse - ont, par exemple, toutes été remplacées par des modèles presque entièrement vitrés.
Priorité à la lumière

Rangements - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Rangements - Reportage loft
Rangements - Reportage loft © C.Chahi
Tous les espaces perdus - même ceux situés en hauteur - ont été transformés en rangements. Le propriétaire en dispose tellement qu'au final, il ne les a pas encore tous remplis ![
Rangements - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Salle de bains

Salle de bains - Reportage loft
Salle de bains - Reportage loft © C.Chahi
Au final, une cloison a été montée pour séparer les pièces à vivre - cuisine et coin salon - des pièces plus intimes. Ici, la salle de bains.
Salle de bains

Miroir chauffant - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Miroir chauffant - Reportage loft
Miroir chauffant - Reportage loft © C.Chahi
Dans la salle de bains, pas de radiateur mais un miroir chauffant pour gagner de la place.
Miroir chauffant - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Chambre - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Chambre - Reportage loft
Chambre - Reportage loft © C.Chahi
Dans la chambre, le lit a été surélevé de manière à créer des rangements dans l'espace laissé vacant.
Chambre - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Penderie - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Penderie - Reportage loft
Penderie - Reportage loft © C.Chahi
Dans la chambre, toujours pour gagner de la place, la télévision a été fixée sur la cloison de la penderie.
Penderie - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Terrasse avant - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Terrasse avant - Reportage loft
Terrasse avant - Reportage loft © Loft75
L'appartement est agrémenté d'une terrasse de 12 m2. Longtemps laissée à l'abandon, elle a été complètement réaménagée.
Terrasse avant - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Terrasse après - Un mini-loft qui a tout d'un grand

Terrasse après - Reportage loft
Terrasse après - Reportage loft © C.Chahi
Au final, la terrasse est devenue une véritable pièce à vivre. "La seule chose qui manque dans cet appartement, conclut Matthieu Lehmann, c'est la salle à manger et, encore, seulement six mois de l'année car le reste du temps, il y a la terrasse !".
Terrasse après - Un mini-loft qui a tout d'un grand
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic