L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole

Par C. Chahi Bechkri
,
le 6 avril 2011
L'architecte Bernard Bordelais a édifié une maison bois sur les ruines d'un vieux hangar agricole. Derrière son allure résolument contemporaine, sa réalisation renferme de belles traces du passé.
Le hangar dont l'architecte Bernard Bordelais a fait l'acquisition, c'est bien simple : personne n'en voulait ! "Tout le monde me disait que le bâtiment n'était bon qu'à démolir", se rappelle-t-il en relatant à Maison à part les détails de son projet de construction. "Les gens ne comprenaient pas que je puisse envisager de le réhabiliter et encore moins d'y vivre, poursuit-il. Dans leur esprit, ce genre d'édifice ne pouvait servir qu'à abriter du matériel agricole ou des animaux".
Mais qu'importent les réticences de son entourage ! L'architecte reste fidèle à son idée de départ, à savoir de rénover le hangar pour en faire son habitation personnelle. L'enjeu étant de parvenir à conserver un maximum d'éléments existants tout en donnant à l'habitation une allure résolument contemporaine. "Si j'ai choisi de ne pas démolir le bâtiment, c'est parce que j'ai été séduit par le charme de ses murs en moellons et de sa charpente en bois, explique l'intéressé. J'ai donc tout fait pour les préserver".
Découvrez la suite de l'article en page suivante.
Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole

Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole (suite)

Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole (suite) - Bernard Bordelais
Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole (suite) - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Pour pouvoir être conservée, la structure bois existante a ainsi dû être surélevée sur des plots en béton. "Si ces éléments n'avaient pas été ajoutés, précise Bernard Bordelais, elle se serait probablement enfoncé dans le sol et aurait, par conséquent, mis en péril toute la solidité de l'édifice".
Restant malgré tout trop fragile pour assurer la fonction porteuse de l'édifice, une ossature bois a été installée au-dessus d'elle. "C'est un peu comme si on était venu envelopper l'ancien avec du neuf", commente l'architecte. "L'opération a été gagnante puisque, même si elle n'est plus visible, l'ancienne charpente crée une ambiance chaleureuse à l'intérieur de la maison tandis que l'ossature bois lui confère une allure contemporaine à l'extérieur".

Proportions initiales conservées

Bernard Bordelais a également profité de cet ajout pour agrandir l'avant de l'édifice sur trois mètres. "Trois mètres ce n'est pas grand-chose, reconnaît-il, mais, dans le cas présent, cela a suffit pour permettre la création d'une belle pièce à vivre au rez-de-chaussée".
En dehors de cette modification, aucune autre intervention structurelle n'a été effectuée. Du coup, même complètement transformé, le bâtiment conserve quasiment les mêmes proportions qu'avant travaux. La seule "vraie" différence se situe au niveau de l'articulation entre la partie arrière et avant du bâtiment. Autrefois indépendantes, elles communiquent désormais grâce à une porte.
Pour lire la suite de l'article, rendez-vous en page suivante.
Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole (suite)

Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole (suite)

Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole (suite) - Bernard Bordelais
Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole (suite) - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Au final, le bâtiment présente un double visage : l'un en bois très contemporain et l'autre en pierres plus rustique. "Comme c'est ce contraste qui donne du caractère à la maison, j'ai cherché à l'accentuer, quitte à ce que cela ne plaise pas à tout le monde", confie l'architecte.
Afin d'apporter plus de modernité à la façade, ce dernier a ainsi décidé d'opter pour un bardage atypique constitué à la fois de lames verticales et horizontales. "Jouer l'alternance au niveau de la pose permet de donner du rythme à la façade", assure-t-il.

Jeux de contrastes

Baie coulissante à galandage, terrasse agrémentée sur toute sa longueur d'une pergola aux lignes élancées, jardin zen... Autant d'éléments ajoutés eux-aussi pour donner un style plus moderne à la maison. Une modernité qui se poursuit d'ailleurs jusqu'à l'intérieur puisque Bernard Bordelais a opté pour un aménagement contemporain avec, notamment, la création d'une mezzanine dans la pièce à vivre principale. Encore une fois donc, l'heure est aux contrastes puisque l'ancienne charpente trône dans ce décor.
Découvrez la métamorphose "étape par étape" de ce bâtiment en cliquant sur les pages suivantes.
Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole (suite)

Bâtiment d'origine

Bâtiment d'origine - Bernard Bordelais
Bâtiment d'origine - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
L'architecte Bernard Bordelais a fait l'acquisition d'un vieux hangar agricole dans l'idée de le transformer en maison d'habitation. Etant donné son mauvais état général, d'importants travaux ont été engagés pour le réhabiliter.
Bâtiment d'origine

1ère étape : la démolition

1ère étape : la démolition - Bernard Bordelais
1ère étape : la démolition - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Tout a été fait pout conserver un maximum d'éléments existants mais, au final, seuls les murs en pierres et la charpente en bois ont pu être "sauvés".
1ère étape : la démolition

2ème étape : la consolidation

2ème étape : la consolidation - Bernard Bordelais
2ème étape : la consolidation - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Pour pouvoir être conservée, la charpente a dû être consolidée avec des plots en béton.
2ème étape : la consolidation

3ème étape : mise en place ossature bois

3ème étape : mise en place ossature bois - Bernard Bordelais
3ème étape : mise en place ossature bois - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Ne pouvant plus assurer sa fonction porteuse, l'ancienne charpente en bois a été entièrement recouverte d'une ossature bois.
3ème étape : mise en place ossature bois

3ème étape (suite)

3ème étape (suite) - Bernard Bordelais
3ème étape (suite) - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Installée au-delà des limites de l'ancienne charpente, l'ossature bois a permis à l'architecte d'agrandir la maison de trois mètres sur l'avant.
3ème étape (suite)

3ème étape (suite)

3ème étape (suite) - Bernard Bordelais
3ème étape (suite) - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
A l'intérieur, le contraste entre l'ancienne charpente et l'ossature bois neuve est frappant.
3ème étape (suite)

4ème étape : habillage ossature

4ème étape : habillage ossature - Bernard Bordelais
4ème étape : habillage ossature - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Les pans de murs ont ensuite été habillés : à l'intérieur avec 20 centimètres d'isolant et à l'extérieur avec un dispositif pare-pluie et coupe-vent, comme pour les maisons à ossature bois.
4ème étape : habillage ossature

4ème étape (suite)

4ème étape (suite) - Bernard Bordelais
4ème étape (suite) - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Un bardage en mélèze a ensuite été installé pour recouvrir l'ensemble.
4ème étape (suite)

4ème étape (suite)

4ème étape (suite) - Bernard Bordelais
4ème étape (suite) - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Afin de donner du rythme à la façade, les lames de bois ont été installées tantôt verticalement tantôt horizontalement.
4ème étape (suite)

Maison à deux visages

Maison à deux visages - Bernard Bordelais
Maison à deux visages - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Au final, la maison se déploie sur 135 m2 et présente un double visage : l'un très contemporain en bois et l'autre plus rustique en pierres.
Maison à deux visages

Résultat final - Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole

Résultat final - Bernard Bordelais
Résultat final - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
En tout, 200.000 € de travaux auront été réalisés. Une enveloppe importante qui a pu être déboursée grâce au faible budget - seulement 20.000 € - dépensé pour acheter la maison et le terrain.
Résultat final - Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole

Résultat final - Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole

Résultat final - Bernard Bordelais
Résultat final - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
Une terrasse en bois surmontée d'une pergola aux lignes élancées a été installée pour compléter le décor.
Résultat final - Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole

Vue intérieure - Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole

Vue intérieure - Bernard Bordelais
Vue intérieure - Bernard Bordelais © Bernard Bordelais
A l'intérieur, l'ancienne charpente crée une ambiance chaleureuse.
Vue intérieure - Une maison bois construite sur les vestiges d'un hangar agricole
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic