L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Energies renouvelables : quels sont les bons élèves européens ?

le 2 janvier 2012
EurObserv'ER vient de publier une étude portant sur la part des énergies renouvelables dans la consommation brute d'énergie finale dans l'Union européenne en 2010. On y apprend notamment que cette part, dans les 27 pays membres, s'est élevée à 12,4 % (+0,9 % par rapport à 2009) et que la France se situe exactement dans cette moyenne. Découvrez le classement des pays les plus performants en la matière.
L'observatoire des énergies renouvelables EurObserv'ER a publié une étude estimant la part des énergies renouvelables dans la consommation brute de l'Union européenne en 2010. Cette part, s'est élevée à 12,4 % en 2010, contre 11,5 % en 2009, soit une augmentation de près de 1 %. La consommation brute d'énergie finale d'origine renouvelable a atteint 145 Mtep (mégatonne d'équivalent pétrole) pour une consommation totale de 1.171 Mtep.
En France, la part des énergies renouvelables a également atteint 12,4 % (en hausse de 0,7 %). Le pays, qui est donc exactement dans la moyenne européenne, se situe en 13e position sur 27 pays membres, bien loin des bons élèves d'Europe du Nord (Suède avec près de 47 % d'énergie renouvelables, Lettonie avec 34,3 % et Finlande avec 33,6 %). En revanche, l'Hexagone se place devant l'Allemagne (10,7 %), l'Italie (8,5 %) et la Grande-Bretagne (3,3 %).
Au final, la part des énergies renouvelables devra atteindre 20 %
tableau des énergies renouvelables en UE 2010
tableau des énergies renouvelables en UE 2010 © EurObserv'ER
 dans l'Union européenne en 2020. L'objectif est même de 23 % en France. Les pays membres devront donc encore produire une centaine de Mtep d'énergie d'origine renouvelable pour parvenir aux chiffres souhaités (directive 2009/28/CE), soit une contribution moyenne supplémentaire de 10 Mtep par an.
Plus en détail, différentes sources d'énergies ont été étudiées : biomasse solide, pompes à chaleur, biocarburants, solaire thermique/thermodynamique, solaire photovoltaïque et éolien.
Découvrez les tendances, secteur par secteur, en pages suivantes.
Energies renouvelables : quels sont les bons élèves européens ?

Biomasse solide - Energies renouvelables : quels sont les bons élèves européens ?

combustibles biomasse seches
combustibles biomasse seches
La biomasse est la première source d'énergie d'origine renouvelable dans l'Union européenne : elle représente 66,1 % dans la production d'énergie primaire. La volonté des pays européens de développement de cette source d'énergie a porté ses fruits : en 2010, il a été noté une nette accélération de la croissance de la production. Elle a atteint 79,3 Mtep en 2010 (+7,8 %), une tendance accentuée par la rigueur de l'hiver 2009-2010. La consommation de chaleur issue de la biomasse solide s'est montée à 66 Mtep (+10 %), tandis que la production d'électricité issue de cette biomasse solide a été portée à 67 TWh (+8,3 %). Les meilleurs élèves de l'Union ont été la Finlande, la Suède et la Lettonie.
Biomasse solide - Energies renouvelables : quels sont les bons élèves européens ?

Pompes à chaleur géothermiques

pompe à chaleur - France Géothermie
pompe à chaleur - France Géothermie © France Géothermie
Malgré un marché en diminution, le nombre de pompes à chaleur géothermiques installées dans l'Union européenne a franchi, pour la première fois, le cap du million d'unités. La crise économique et immobilière qui a touché de nombreux pays a contrarié l'essor du marché de la pompe à chaleur, mais il est parvenu à se maintenir au-dessus des 103.000 unités vendues par an (-2,9 %). La contraction du marché, si elle a perduré en 2010, a été toutefois plus faible qu'en 2008 ou 2009.
La capture d'énergie renouvelable a été de l'ordre de 2,1 Mtep, soit 5,4 % de la production d'énergie primaire renouvelable européenne. Les principaux marchés ont été la Suède, l'Allemagne, la France, la Finlande, l'Autriche et les Pays-Bas.
Pompes à chaleur géothermiques

Energie éolienne - Energies renouvelables : quels sont les bons élèves européens ?

eolien en mer
eolien en mer © Vendée-Conseil Regional
L'énergie éolienne a représenté 5 % de la production d'énergie primaire renouvelable dans l'Union européenne. Le parc installé générait 84,3 GW à la fin de l'année 2010, dont 3,05 GW pour l'éolien offshore. Le marché européen a été marqué par un ralentissement, alors que le marché asiatique montrait une croissance soutenue en concentrant plus de la moitié de la demande mondiale.
Selon les estimations d'EurObserv'ER, le marché de l'UE serait ainsi de l'ordre de 9,3 GW en 2010, contre 10 GW en 2009. La concrétisation de nouveaux projets, et la montée en puissance de marchés en Europe de l'Est ont permis de maintenir l'activité du secteur, en compensant la perte de vitesse des marchés historiques (Espagne, Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni). En effet, les acteurs de ces pays ont peiné à trouver de nouveaux financements.
Energie éolienne - Energies renouvelables : quels sont les bons élèves européens ?

Energie solaire photovoltaïque

Panneau solaire photovoltaïque
Panneau solaire photovoltaïque © DR
La filière photovoltaïque est devenue, pour la première fois de son histoire, la première filière électrique renouvelable en Europe, en puissance nouvellement installée. Selon EurObserv'ER, 13.023 MWc de modules ont été connectés dans les pays de l'Union durant l'année 2010 (+120 %). Des installations qui ont porté la puissance du parc à 29.327,7 MWc.
L'Europe est demeurée la principale zone d'installation des centrales photovoltaïques dans le monde, avec plus de 80 % de la puissance installée dans ce continent. Mais la montée en puissance d'autres grands marchés mondiaux s'est confirmée en 2010 avec l'installation de près d'un GW au Japon, de 800 MWc aux Etats-Unis et de 400 MWc en Chine.
Energie solaire photovoltaïque

Energie solaire thermique/thermodynamique

Energie solaire thermique/thermodynamique - Gemasolar centrale solaire
Energie solaire thermique/thermodynamique - Gemasolar centrale solaire
L'année 2010 a été difficile pour le marché européen du solaire thermique. Pour la 2e année consécutive, la surface des capteurs dédiés à la production d'eau chaude sanitaire et de chauffage a été en diminution. Selon EurObserv'ER, les installations annuelles auraient atteint 3,75 millions de m² (-9,5 %). La puissance installée en Europe serait donc d'environ 25.136 MWth.
A l'inverse, le marché des centrales hélio-thermodynamiques a connu un véritable boom, notamment en Espagne. Cette filière solaire haute température, dédiée à la production d'électricité grâce à des centrales solaires thermodynamiques à concentration, dispose d'un parc capable de produire 638,4 MWe, dont la quasi-totalité dans la péninsule ibérique. D'autres pays de l'Union, pour la plupart méditerranéens, ont prévu de développer cette filière dont l'Italie, la Grèce et le Portugal.
Energie solaire thermique/thermodynamique

Biocarburants - Energies renouvelables : quels sont les bons élèves européens ?

transport des conteneurs par camion
transport des conteneurs par camion © Patrick Partouche
La croissance de la consommation de biocarburants a elle aussi ralenti en 2010. Ainsi, dans l'Union européenne, elle a augmenté de 13,6 % en 2010 alors qu'elle croissait de près de 29 % entre 2008 et 2009. La consommation totale de biocarburants européenne a atteint 13,9 Mtep.
Le bioéthanol carburant a porté le secteur (+26,1 % en 2010), en étant deux fois plus dynamique que le biodiesel (+11,1 %) qui reste toutefois le biocarburant le plus consommé en Europe (77,3 % des biocarburants consommés sur le continent). Le désintérêt pour la consommation d'huile végétale s'est confirmé (-14,3 %) et s'est expliqué par une augmentation de la fiscalité allemande sur ce carburant. La consommation de biogaz carburant a fait un bond (+40,1 %) grâce à des pays comme la Suède et le Danemark.
Biocarburants - Energies renouvelables : quels sont les bons élèves européens ?
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic