L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un guide de bonnes pratiques pour habiter un logement certifié

Par P.P.
,
le 4 juin 2010
Qualitel a annoncé ce mercredi la sortie d'un guide, intitulé GISELE, à destination des particuliers prenant possession d'une habitation certifiée NF-logement, leur expliquant toutes les bonnes pratiques pour conserver un habitat durable. L'organisme en a profité pour lancer également une nouvelle certification à destination des copropriétés.
Parce que habiter dans un logement certifié apporte une garantie quant à la qualité de son habitat, mais que pour pérenniser cette qualité, il faut avoir de bonnes pratiques quant à son usage, l'organisme Qualitel lance GISELE, pour Guide d'Information Sur les Equipements du Logement et leur Entretien, en partenariat avec l'Ademe, le CSTB, l'Agence qualité construction et la fondation excellence SMA. Ce guide pratique - qui se présente sous la forme d'un Cd-Rom et pourra à terme être également proposé sur un site extranet actualisable - sera remis au moment de la remise des clés du nouveau logement NF-logement. "L'objectif de Qualitel est d'offrir aux usagers, propriétaires et gestionnaires, un outil simple d'utilisation leur permettant de connaître leur logement (ses équipements et leur entretien, etc.) et de s'impliquer eux-mêmes dans une démarche durable", explique l'organisme de certification.

Un guide complet

GISELE Qualitel
GISELE Qualitel © GISELE Qualitel
 Sont ainsi prévus des informations sur : le bâtiment (copropriété, résidence, maison individuelle, etc.) et le logement : consommations conventionnelles d'énergie, niveau d'émission de gaz à effet de serre, frais annuels d'énergie en chauffage, etc ; les équipements du logement : ventilation, chauffage, revêtement, électricité, eau chaude avec notamment un "guide pratique de l'arrivant" pour gérer leur mise en route, ainsi que tout pour bien connaître leur fonctionnement et la périodicité de leur entretien ; des conseils pratiques visant à favoriser les bons comportements (gestes verts, tri des déchets, bien utiliser sa ventilation, optimiser sa consommation d'eau, etc.) ; et enfin, les choix techniques du concepteur et la liste des intervenants (contacts des professionnels ayant participé à la construction dans chaque domaine). Pas à sou à débourser du côté du particulier, le guide sera diffusé gratuitement par le promoteur ou le bailleur qui lui, paiera une participation pour pouvoir le mettre à leur disposition.
Le bon usage essentiel à la pérennité de la qualité du logement
Ce type d'initiative est d'autant plus pertinent actuellement, que les logements tendent de plus en plus vers des labellisations énergétiques, notamment BBC-Effinergie (bâtiment basse consommation), du fait de l'implication grandissante des professionnels. Des professionnels poussés, non seulement par une conscience environnementale désormais acquise, mais surtout par des obligations normatives, comme le Grenelle de l'environnement. Ainsi, dès 2013, toute construction neuve devra atteindre le niveau BBC (soit une consommation énergétique de 50 KWh/m2/an). A noter que 90% des demandes de certifications déposées à Qualitel en 2009 ont été accompagnées d'une demande de label énergétique, dont 20% concernaient déjà plus précisément le label BBC-Effinergie.
Pour ce type d'habitat, l'implication de l'usager est essentielle, comme nous l'a expliqué par l'exemple, Antoine Desbarrières, directeur de l'association Qualitel, au cours d'un entretien avec Maison à part : "Dans un bâtiment BBC en hiver, par exemple, les besoins de chauffage sont limités, puisqu'il est très étanche à l'air. Si l'on a un comportement idéal, le renouvellement de l'air se fait naturellement, grâce à une VMC (ventilation mécanique contrôlée, ndlr). Mais si le particulier a un comportement 'déraisonnable' - ouverture continuelle des fenêtres, ou une frilosité à 19°C, un sentiment d'inconfort, poussant à l'achat de chauffage d'appoint - les équipements risquent d'avoir du mal à se remettre à la bonne température... et les résultats attendus, notamment sur la facture énergétique, ne seront pas au rendez-vous. Un vrai apprentissage de l'usage de l'habitation BBC- Effinergie est nécessaire."

Encourager les bonnes pratiques

Pour l'instant GISELE ne concerne que les logements certifiés NF-logement, une première étape qui "encouragera, nous l'espérons, l'implication des nouveaux occupants d'un logement dans une démarche de développement durable" précise dans la présentation Raphaël Slama, président de l'association Qualitel.
Pour en savoir plus sur la nouvelle certification à destination des copropriétés, cliquez sur suivant.
Un guide de bonnes pratiques pour habiter un logement certifié

Une nouvelle certification à destination des copropriétés

Patrimoine copropriété
Patrimoine copropriété © Patrimoine copropriété - Cerqual Patrimoine
Qualitel, par le biais de sa filiale Cerqual patrimoine, a également lancé une nouvelle certification à destination des copropriétés, intitulée Patrimoine copropriété.
Partant du constat que, sur les 8 millions de copropriétés françaises, plus de 75% des logements concernés ont plus de 35 ans et "n'ont donc été soumis lors de leur construction à aucune réglementation en matière de consommation énergétique", ce qui induit un parc extrêmement énergivore qu'il convient de rénover, Qualitel lance - par le biais de sa filiale Cerqual patrimoine - une nouvelle certification destinée à valoriser les immeubles rénovés. "Patrimoine Copropriété" entend "attester de la qualité des parties communes d'un immeuble rénové et, à la demande des copropriétaires, de celle de leur logement", est-il expliqué.

Cinq étapes

La démarche se déroule en cinq étapes : après la prise de contact de la copropriété avec Cerqual patrimoine (première étape), il est réalisé un "plan d'action de la copropriété" (deuxième étape) comprenant un diagnostic technique et énergétique, une analyse de l'existant assorti de scénarii de travaux et le choix d'un scénario de travaux. La troisième étape consiste en l'évaluation Cerqual patrimoine et la certification provisoire : "Cerqual patrimoine évalue le profil qualité de la copropriété, explique la plaquette de présentation. Si le profil est conforme, un certificat provisoire Patrimoine copropriété est attribué". Les travaux peuvent ensuite débuter (quatrième étape). Et c'est à la suite d'un contrôle réalisé par un vérificateur Cerqual Patrimoine, au plus tard un an après la date prévue de fin des travaux que le certificat définitif et son estampille sont décernés à la copropriété (cinquième étape). Six critères sont examinés : la performance énergétique du bâti et des logements, l'accessibilité, la qualité sanitaire, la sécurité incendie, la qualité des équipements et enfin le confort acoustique. Il est précisé par ailleurs que cette certification peut être couplée par un label énergétique attestant des travaux en économies d'énergie réalisés.
Une nouvelle certification à destination des copropriétés
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic