L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Tout savoir sur la vidéosurveillance

Par Rouba Naaman
,
le 6 juin 2011
Autrefois l'apanage des résidences secondaires isolées, la vidéosurveillance est aujourd'hui accessible. Les caméras permettent de sécuriser le logement, ou de garder un œil sur les allées et venues de la famille. De plus en plus performants, les systèmes se dotent même de logiciels pour surveiller sa maison à distance.
La vidéosurveillance consiste à filmer une ou plusieurs pièces de votre maison, afin de pouvoir contrôler ce qui s'y passe. Tentative de cambriolage, vandalisme, mais aussi surveillance des enfants ou des intrusions, la caméra garde un œil sur tout ou partie de votre domicile lorsque vous n'y êtes pas !
Encore peu usitée chez les particuliers, elle constitue pourtant un système de sécurité performant pour tous les logements. "Les consommateurs les plus intéressés sont souvent des propriétaires de résidences secondaires" explique Frédéric Boutin, chef de produit chez Logitech, l'un des fabricants de systèmes de surveillance. "Mais cela concerne aussi les petits commerçants, les libéraux, et les familles" ajoute-t-il.
A l'origine, ce type de systèmes de sécurité passait obligatoirement par une société de vidéosurveillance. Les caméras installées chez le particulier étaient reliées en permanence au système informatique de l'entreprise, qui observait ainsi le domicile pendant l'absence des habitants. Simple mais coûteux, puisqu'il fallait payer l'abonnement à la société.
Mais il est aujourd'hui possible de contrôler soi-même la sécurité de son logement. Découvrez les différents types de systèmes de vidéosurveillance pour particuliers en pages suivantes.
Tout savoir sur la vidéosurveillance

Comment choisir sa caméra de vidéosurveillance ?

Comment choisir sa caméra de vidéosurveillance ? - Vidéosurveillance
Comment choisir sa caméra de vidéosurveillance ? - Vidéosurveillance © Logitech
Le minimum requis pour installer une vidéosurveillance chez soi, c'est une caméra et un écran. "Le système est installable dans n'importe quel logement, et la caméra peut être placée n'importe où" insiste Yann Roustit, directeur de la communication de Diagral, une marque européenne spécialisée dans les solutions de sécurité.
Il existe un très grand nombre de caméras, plus ou moins perfectionnées - et plus ou moins chères ! Les caméras d'entrée de gamme sont accessibles à partir de 50 euros, mais leur angle de vue est souvent limité (moins de 80°). Plus l'objectif d'une caméra est large, plus l'image qu'elle filme est grande. Impossible donc de rater quoi que ce soit, même dans les coins ! Encore plus efficace : les caméras qui pivotent sur leur pied à 360°.
La caméra est, soit filaire (reliée à l'écran ou à l'enregistreur par un fil), soit sans fil. Elle utilise alors le plus souvent la technologie Wi-Fi pour transmettre les informations filmées. Les plus sophistiquées possèdent un micro, pour enregistrer les sons, voire un détecteur de mouvement. Pour une caméra avec un objectif large (grand angle), une qualité d'image importante et un détecteur de mouvement, comptez 400 euros.
Découvrez comment surveiller votre maison à distance en pages suivantes.
Comment choisir sa caméra de vidéosurveillance ?

Je souhaite surveiller ma maison à distance

Je souhaite surveiller ma maison à distance - Vidéosurveillance
Je souhaite surveiller ma maison à distance - Vidéosurveillance © Logitech
Les moyens de vidéosurveillance modernes vous permettent, à partir de votre salon, de vérifier que bébé dort paisiblement dans sa chambre, et de savoir qui s'approche de votre portail. Une caméra, installée en face de la zone à observer (le berceau ou l'entrée du jardin, par exemple), est reliée à un moniteur dédié. D'un coup d'œil, l'utilisateur peut contrôler ce qu'il se passe dans les autres pièces.
Les dernières technologies permettent de relier les caméras à n'importe quel écran, par exemple celui d'un ordinateur de bureau. Vous faites ainsi l'économie du prix du moniteur, souvent très cher.
Les caméras envoient les images par un câble, ou par des ondes radios Wi-Fi. Leur installation est alors plus simple, mais nécessite un ordinateur et un logiciel adéquat. "Cela reste très simple, et accessible à tous, sans l'aide d'un installateur" insiste Frédéric Boutin.
Ces logiciels font encore mieux : "je veux, par exemple, vérifier que mon jardinier est bien en train de travailler chez moi [ndlr : ce type de surveillance est réglementé, voir page 5]. Je peux accéder aux images filmées par ma caméra à distance, à partir de n'importe quelle connexion Internet" explique Yann Roustit. Ces caméras numériques permettent une surveillance en direct, à tout instant et même à partir d'une tablette numérique ou d'un smartphone.
Découvrez comment sécuriser votre maison en pages suivantes.
Je souhaite surveiller ma maison à distance

Je veux être averti en cas d'intrusion chez moi

Je veux être averti en cas d'intrusion chez moi - Vidéosurveillance
Je veux être averti en cas d'intrusion chez moi - Vidéosurveillance © Logitech
Le système de base caméra-écran peut être complété par un attirail de sécurité digne des prisons les mieux gardées ! Pour un budget d'environ 1.200 euros, vous pourrez équiper votre maison de plusieurs caméras, d'un enregistreur, d'un détecteur de mouvement, voire d'une sirène.
Le détecteur de mouvement, parfois intégré à la caméra, peut déclencher une alarme sonore... ou une forme plus originale d'alerte, grâce aux logiciels de vidéosurveillance. "Nos caméras fonctionnent en continu, et sont équipées d'un enregistreur qui se déclenche au moindre mouvement. Un e-mail contenant une image est alors automatiquement envoyé à l'utilisateur" explique Frédéric Boutin. Vous pouvez ainsi lever le doute sur l'éventualité d'un cambriolage... ou, à défaut, appeler la police !
Pour une surveillance optimale, une caméra par pièce suffit. "Placez-en une dans le séjour, c'est le lieu le plus visité en cas de cambriolage" indique Yann Roustit. Frédéric Boutin insiste sur l'importance de mettre les accès (fenêtres, portes) dans le champ de vision de la caméra. Ne négligez pas le contre-jour, qui pourrait réduire la qualité de l'image.
Pour l'extérieur, privilégiez une caméra infrarouge, ou avec système de vision nocturne. Elle doit absolument être résistante aux intempéries et aux variations de température - prévoyez donc un surcoût d'environ 50 euros. "Ne l'installez pas à portée de main, pour éviter qu'elle ne soit arrachée" précise Frédéric Boutin. Vous pouvez également opter pour une caméra dans un boîtier de protection conçu pour résister au vandalisme. Dans tous les cas, attention à l'angle de vue de la caméra : vous n'avez pas le droit de filmer la route ou toute partie de l'espace public !
Découvrez la réglementation liée à la vidéosurveillance en page suivante.
Je veux être averti en cas d'intrusion chez moi

Qui dois-je prévenir si j'installe des caméras chez moi ?

Qui dois-je prévenir si j'installe des caméras chez moi ? - Vidéosurveillance
Qui dois-je prévenir si j'installe des caméras chez moi ? - Vidéosurveillance © Logitech
D'un point de vue purement légal, la vidéosurveillance est très encadrée. Pour équiper un lieu accueillant du public (magasin, bureau, salle d'attente d'un cabinet, etc.), vous devrez faire une demande auprès de la préfecture en amont de l'installation. La présence des caméras devra être indiquée aux visiteurs et aux employés le cas échéant, et leur installation reste interdite dans les vestiaires et les sanitaires.
Aucune demande préalable n'est nécessaire pour installer un système de vidéosurveillance sans enregistrement chez vous. Si les images filmées sont enregistrées, en revanche, et quelle que soit la nature du lieu (public ou privé), vous devrez faire une déclaration auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Vous y préciserez notamment le matériel utilisé et la justification de cette installation.
Si vous employez chez vous une garde d'enfant ou une aide ménagère, votre domicile devient de fait un lieu de travail. Vous devrez non seulement prévenir votre employé de maison, mais obtenir son consentement écrit. Les enregistrements ne devront être visualisés que par les personnes habilitées - dans ce cas, vous-même - et effacés au bout d'un mois. En cas de non respect de ces obligations, vous risquez tout de même un an de prison et 45.000 € d'amende...
Qui dois-je prévenir si j'installe des caméras chez moi ?
Nous vous recommandons

Découvrez la transformation époustouflante d'un appartement familial au coeur de Paris.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic