Décloisonnée, rénovée, cette maison est métamorphosée

    Publié le 7 juin 2019 par Rouba Naaman-Beauvais
    Restée intacte depuis les années 70, cette maison occitane a été transformée de l'intérieur. Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée, elle s'inscrit désormais parfaitement dans le XXIe siècle. Visite en images.
    Cette jolie maison nichée au cœur de l'Occitanie a une jolie histoire : demeure familiale, elle était destinée à être revendue, mais un jeune couple décide de la récupérer pour ne pas qu'elle quitte la famille. Troisième génération à y vivre, les nouveaux propriétaires sont bien décidés à conserver son âme et son histoire, tout en lui faisant faire un bond dans le temps.

    "Rien n'avait été touché depuis les années 70", nous explique Jessica Audouit, l'architecte qui s'est chargée de la rénovation intégrale de la bâtisse de 200 m2 sur deux niveaux. Isolation, réseaux électrique, plomberie, tout y passe pour redonner à la maison les éléments indispensables. "Nous avons perdu quelques mètres carrés au sol pour isoler parfaitement par l'intérieur, mais c'était indispensable et la grande surface le permettait", ajoute-t-elle.

    L'autre grand chantier est le décloisonnement de l'espace. De 7 chambres et 2 bureaux, la demeure passe à 2 chambres avec salle de bains, une suite parentale et un bureau. Mais il ne s'agit pas simplement d'agrandir les pièces, mais également de concevoir des espaces alternatifs, de transition, comme des zones de passage : une entrée habillée d'un cube, un coin détente et jeux pour les enfants, une bibliothèque colorée pour toute la famille, etc.

    Le résultat est bluffant de modernité, mais a conservé des liens avec le passé mis en valeur par Jessica Audouit, comme autant de signatures visuelles. Suivez le guide pour découvrir cette transformation en images.
    Décloisonnée, rénovée, cette maison est métamorphosée

    Avant : une maison des années 70

    Avant : une maison des années 70
    Avant : une maison des années 70 © Audess Jessica Audouit

    "La maison était très sombre", se souvient Jessica Audouit. Pourtant, elle offrait une jolie vue sur la nature environnante, ce qui inspire l'architecte pour transformer les ouvertures.

    Avant : une maison des années 70

    Après : des baies vitrées modernes pour rafraîchir la maison

    Après : des baies vitrées modernes pour rafraîchir la maison
    Après : des baies vitrées modernes pour rafraîchir la maison © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    Si la taille des ouvertures n'a pas changé, leur modèle (un châssis fixe et une baie à galandage) permet une plus grande surface vitrée. L'intérieur est ainsi plus lumineux, et l'extérieur plus moderne.
    Après : des baies vitrées modernes pour rafraîchir la maison

    Avant : une entrée XXL et sombre

    Avant : une entrée XXL et sombre
    Avant : une entrée XXL et sombre © Audess Jessica Audouit
    L'entrée de la maison, comme souvent dans les grandes demeures, était très large et desservait la cuisine (à gauche), le salon (en face) et le couloir menant aux chambres (à droite). A gauche (hors champ), un escalier en châtaignier desservait l'étage.
    Avant : une entrée XXL et sombre

    Après : une entrée colorée, décloisonnée et moderne

    Après : une entrée colorée, décloisonnée et moderne
    Après : une entrée colorée, décloisonnée et moderne © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    Jessica Audouit a entièrement décloisonné cette entrée vieillotte, pour créer un espace de circulation intelligent. La porte d'entrée (ici, à gauche) ouvre sur un cube orange qui joue plusieurs rôles : vestiaire, mais aussi séparation visuelle entre l'entrée et le salon (qui se trouve de l'autre côté), "pour conserver l'intimité des espaces". L'architecte nous explique également avoir appliqué l'un des principes du Feng shui en installant cette structure pour bloquer l'énergie provenant du salon.

    L'escalier, quant à lui, a été conservé, décapé et débarrassé de son garde-corps massif, pour être rétroéclairé par des leds. "Les clients n'aiment pas trop le bois, mais je les ai convaincus de conserver l'escalier, qui était en bon état et apportait un peu de chaleur dans l'intérieur par ailleurs plutôt industriel", précise Jessica Audouit.
    Après : une entrée colorée, décloisonnée et moderne

    Avant : un salon cloisonné avec poutres apparentes

    Avant : un salon cloisonné avec poutres apparentes
    Avant : un salon cloisonné avec poutres apparentes © Audess Jessica Audouit
    Face à l'entrée, fermé par une porte, se dressait le salon et sa massive cheminée. Au plafond, des poutres laissées brutes abaissaient le plafond. Derrière le salon, se trouvait un bureau intégré dans l'espace nuit.
    Avant : un salon cloisonné avec poutres apparentes

    Après : une pièce à vivre de 56 m2

    Après : une pièce à vivre de 56 m2
    Après : une pièce à vivre de 56 m2 © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    L'objectif de Jessica Audouit était simple : "créer une fluidité des espaces, faciliter la communication entre les différentes parties de la maison, mis à part l'espace nuit". Défi relevé dans la pièce à vivre, entièrement décloisonnée, qui s'étend à présent sur plus de 56 m2.

    "Nous savions qu'une poutre se trouvait cachée dans la cloison, nous avons choisi de la laisser apparente et de la peindre pour la mettre en valeur", explique l'architecte. La ligne directrice de la décoration est toute trouvée : le style sera industriel ! Un autre IPN dévoilé par un décloisonnement, derrière la cheminée, est également peint en noir.

    La lourde cheminée a été remplacée par un foyer fermé double face, "pour créer une transparence jusqu'à la bibliothèque", précise Jessica Audouit. Le coin salon regorge de poufs et d'espaces pour s'installer de manière confortable.
    Après : une pièce à vivre de 56 m2

    Avant : une cuisine démodée et abimée

    Avant : une cuisine démodée et abimée
    Avant : une cuisine démodée et abimée © Audess Jessica Audouit
    Comme le reste de la maison, la cuisine était datée et nécessitait de lourds travaux de réaménagement. Elle a entièrement été remplacée par Jessica Audouit.
    Avant : une cuisine démodée et abimée

    Après : une cuisine moderne et ultra fonctionnelle

    Après : une cuisine moderne et ultra fonctionnelle
    Après : une cuisine moderne et ultra fonctionnelle © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    "L'espace de la cuisine n'étant pas si grand, nous avons optimisé les rangements et les surfaces de travail", indique Jessica Audouit. Très fonctionnelle, la cuisine présente 3 fours, un plan de travail assez haut, et des placards montant à plus de 2,30 m.
    Après : une cuisine moderne et ultra fonctionnelle

    Une cuisine ouverte sur une salle à manger contemporaine

    Une cuisine ouverte sur une salle à manger contemporaine
    Une cuisine ouverte sur une salle à manger contemporaine © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    La cuisine en U se prolonge sur un côté par une banquette en porte-à-faux. L'objectif : prolonger visuellement la zone de travail et créer un espace de repas spacieux. "Pour que les cuisiniers ne se sentent pas séparés de leurs invités", plaisante Jessica Audouit. L'architecte a opté pour une table de repas carrée en céramique, pouvant accueillir 8 personnes, et s'agrandir pour atteindre 3 mètres de long.

    On remarque, à gauche de la cuisine, un radiateur noir. Il s'agit d'un élément récupéré dans la maison, comme pour garder un lien esthétique avec le passé.
    Une cuisine ouverte sur une salle à manger contemporaine

    Une bibliothèque pour dissimuler la suite parentale

    Une bibliothèque pour dissimuler la suite parentale
    Une bibliothèque pour dissimuler la suite parentale © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    Au fond de la pièce à vivre, une surprenante cloison a été créée : une bibliothèque coloris safran, à la géométrie évidente et à l'esthétique recherchée. "Je l'ai dessinée comme un tableau, avec une symétrie autour d'un point central", nous raconte Jessica Audouit. Un espace est prévu pour accueillir les enfants, et une porte dissimulée dans la partie droite.
    Une bibliothèque pour dissimuler la suite parentale

    Derrière la porte secrète, la suite parentale

    Derrière la porte secrète, la suite parentale
    Derrière la porte secrète, la suite parentale © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    La porte en trompe-l'œil s'ouvre sur une suite parentale de 44 m2. Là encore, la circulation a été recherchée de manière à ce que chacun puisse garder une forme d'intimité, tout en profitant de la lumière du jour. La baignoire, centrale, permet de profiter de la vue même dans son bain !
    Derrière la porte secrète, la suite parentale

    Un dressing pour chacun, une baignoire centrale

    Un dressing pour chacun, une baignoire centrale
    Un dressing pour chacun, une baignoire centrale © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    Autour de la baignoire, on trouve ainsi, disposé en cercle, un dressing pour madame (ici, à gauche), un autre pour monsieur, une douche, un plan vasque avec lavabo. Au sol, le béton crée une unité avec la pièce à vivre.

    Une paroi en biais (ici, à droite) ornée d'un poster panoramique, vient séparer visuellement le lit de la porte de la suite (cachée derrière la paroi).
    Un dressing pour chacun, une baignoire centrale

    Deux chambres et un espace de jeux à l'étage

    Deux chambres et un espace de jeux à l'étage
    Deux chambres et un espace de jeux à l'étage © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    A l'étage, le paradis des enfants ! Un canapé large, un petit bureau, tout est pensé pour eux. A plafond, un autre IPN est cette fois-ci peint en rouge - une couleur "fil rouge" pour cet espace dédié aux petits.

    Une salle de bains dessert l'étage. On y accède près de l'escalier, et elle bénéficie de la lumière du jour par une fenêtre façon meurtrière donnant sur la trémie.
    Deux chambres et un espace de jeux à l'étage

    Un espace de jeux pour les enfants baigné de lumière

    Un espace de jeux pour les enfants baigné de lumière
    Un espace de jeux pour les enfants baigné de lumière © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    Le pallier de l'étage sert de salle de jeux ouverte pour les deux enfants de la famille. Quelques étagères rouges font le relai avec l'IPN, et avec une surprenante porte... "Elle donne accès au grenier et à un espace technique, c'est une porte de standard qui a été réutilisée, coupée et peinte en rouge", nous détaille Jessica Audouit.  

    Au fond, un couloir dessert deux chambres d'enfant, de deux salles d'eau et d'une douche partagée.
    Un espace de jeux pour les enfants baigné de lumière

    Deux chambres mansardées pour les enfants

    Deux chambres mansardées pour les enfants
    Deux chambres mansardées pour les enfants © Pixicity - Audess Jessica Audouit
    Une fille, un garçon, chacun sa chambre sous les toits ! "L'étage était mansardé, il l'est encore plus à cause de l'isolation importante que nous avons ajoutée", explique l'architecte.

    Toutefois, l'espace reste intéressant pour une chambre d'enfant, puisque chacun dispose d'un lit double, d'un petit dressing, et d'un lavabo caché derrière la cloison. "Nous avons récupéré les lavabos totems des anciens sanitaires de la maison, qui étaient bleu et jaune, et nous les avons installés dans les salles d'eau des enfants", ajoute Jessica Audouit. Une douche commune réunit les deux salles d'eau, derrière la cloison.
     
    Fiche technique :

    Rénovation intégrale d'une maison individuelle des années 70

    Maître d'ouvrage : privé
    Maître d'œuvre : Audess - Jessica Audouit
    Lieu : région Occitanie
    Surface : 206 m2 après travaux R+1
    Budget : non communiqué
    Deux chambres mansardées pour les enfants
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic