L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Factures et consommation d'eau : de grandes disparités régionales

Par Céline Galoffre
,
le 16 mars 2007
robinet eau
robinet eau © DR
Selon une étude publiée mardi par l'Institut français de l'environnement (Ifen), la consommation domestique d'eau en France a atteint en moyenne 165 litres par habitant et par jour en 2004 pour un prix moyen de 3 euros le m3. Toutefois, les prix varient selon les régions. Synthèse.
La consommation d'eau des Français a augmenté de 1% par an de 2001 à 2004 atteignant en moyenne 165 litres par habitant et par jour en 2004. Ce sont les Méridionaux ainsi que les habitants des départements d'outre mer qui sont les plus gros utilisateurs. Cela s'explique notamment par le climat, le développement de l'habitat individuel ou encore la possession de jardins et piscines.
Par conséquent, la facture diffère également d'une région à l'autre. Ces sont les habitants de Provence-Alpes-Côte-d'Azur qui payent la plus lourde facture avec 270 euros par an et par personne contrairement au Francomtois et résidents du Nord-Pas-de-Calais, d'Auvergne et du Limousin où elle se limite à 150 euros. Quant à la moyenne nationale, elle est de 177 euros par personne et par an. Mais ces chiffres diffèrent d'une région à l'autre.
Plus généralement, la facture d'eau domestique c'est-à-dire celle des ménages, des artisans, des petites entreprises et administration, s'élève à 11 milliards d'euros pour 2004.
Le tarif moyen du mètre cube d'eau affiche 3 euros, soit une hausse de 2,4% par an entre 2001 et 2004. Une fois, encore, les disparités régionales influent sur les tarifs. Les plus élevés concernent l'ouest et le nord tandis que Rhône Alpes et Auvergne enregistre les prix les plus bas à 2,50 euros le m3. Dans le Morbihan, le m3 coûte plus de 4 euros, il vaut de 3,60 à 3,90 euros en Ile et Vilaine, dans la Manche, le Pas de Calais, les Bouches du Rhône, les Côtes d'Armor, la Guadeloupe et la Loire. De même, l'abonnement qui donne droit à l'eau courante et à l'assainissement varie selon les régions. En moyenne de 56 euros, il peut aller jusqu'à plus de 80 euros notamment en Corse, Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Bretagne, Aquitaine et dans les Pays de la Loire.
Ces écarts de tarifs peuvent s'expliquer par la proximité de la ressource en eau et la densité de la population. La qualité de l'eau joue aussi sur les prix. «Les eaux superficielles, plus faciles d'accès, mais aussi plus polluées que les eaux souterraines, font l'objet en général de traitements plus complexes et plus coûteux», souligne l'étude de l'Ifen.
Factures et consommation d'eau : de grandes disparités régionales
Nous vous recommandons

Transformée du sol au plafond, cette petite maison bretonne a complètement changé de visage. Modernisée, agrandie par deux extensions et entièrement repensée, elle affiche désormais un profil contemporain, où ses propriétaires profitent d'une vue dégagée sur la mer

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic