L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Mérules, champignons du bois : bien réagir pour sauver sa maison

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 22 juin 2015
Mérules, coniophores et autres champignons lignivores menacent les bois de nos maisons. Une zone humide, sombre et mal ventilée est une candidate idéale pour le développement des champignons. Découvrez comment réagir rapidement et efficacement pour vous débarrasser de ce fléau.
Ils s'appellent mérules, coniophores, polypores des caves, lenzites, phellins, tramètes ou coprins, et ils sont le cauchemar des bâtiments. Ces champignons lignivores, avides d'humidité, de chaleur et d'ombre, dévorent le bois de nos maisons et attaquent nos murs. Véritables fléaux des constructions, ils attendent que les conditions hygrométriques (température et humidité) idéales soient réunies pour se développer. Et alors, la progression des ces moisissures est très difficile à arrêter.
"Il y a dix ans, nous traitions un cas de mérules toutes les semaines, aujourd'hui dix cas par jour", témoigne Edouard Aubriat, de la société Aubriat, spécialisée dans le traitement des habitats humides et des parasites du bois. Et pourtant : contrairement aux termites et autres insectes xylophages, le fléau des mérules n'est pas contagieux, puisqu'il dépend de l'état hygrométrique de la maison.
En revanche, la vitesse de développement des champignons, en particulier les mérules, est tel qu'il convient de réagir vite et bien en cas de suspicion d'attaque. Découvrez comment, en pages suivantes.
Article mis à jour le 9 mars 2017.
Mérules, champignons du bois : bien réagir pour sauver sa maison

Ne pas mettre d'eau de Javel sur les champignons

Ne pas mettre d'eau de Javel sur les champignons - Mérules et parasites du bois
Ne pas mettre d'eau de Javel sur les champignons - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
L'une des premières erreurs des particuliers qui découvrent des champignons chez eux ? "Mettre de l'eau de Javel", affirme Edouard Aubriat. Si, dans l'esprit des occupants, ce geste est "assainissant", il peut au contraire s'avérer dangereux pour la maison.
"Le champignon va d'abord se rétracter sous l'effet de l'eau de Javel, avant de réapparaître quatre jours après, parfois dans une version encore plus agressive, en particulier s'il s'agit de mérule", poursuit l'expert. Oubliez donc ce mauvais réflexe.
Ne pas mettre d'eau de Javel sur les champignons

Ne pas toucher, gratter ou brûler les champignons

Ne pas toucher, gratter ou brûler les champignons - Mérules et parasites du bois
Ne pas toucher, gratter ou brûler les champignons - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
On a souvent le réflexe de vouloir éliminer soi-même les champignons découverts dans une cave ou derrière un meuble, en grattant ou en brûlant les zones contaminées. Ce n'est pas nécessairement dangereux pour la santé, mais cela peut interférer gravement dans le processus d'élimination des parasites.
"Un champignon ou une mérule qui est attaqué mécaniquement ressent une forme de stress", explique Edouard Aubriat. Il y réagit en modifiant sa forme, par exemple. Or, "si le champignon primaire est altéré, cela risque de compromettre le diagnostic qui sera réalisé ultérieurement par un professionnel", ajoute l'expert.
Ne pas toucher, gratter ou brûler les champignons

Prendre des photos de la zone touchée par les champignons

Prendre des photos de la zone touchée par les champignons - Mérules et parasites du bois
Prendre des photos de la zone touchée par les champignons - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
Qu'il s'agisse d'un coniophore, d'une mérule ou d'un autre champignon lignivore*, le parasite évolue rapidement. Dès que vous découvrez une zone touchée, prenez de nombreuses photos. Elles permettront au professionnel qui réalise le diagnostic d'avoir une idée de la vitesse d'évolution du champignon.
* lignivore, ou xylophage : se dit d'un parasite qui se nourrit du bois.
Prendre des photos de la zone touchée par les champignons

Ventiler pour supprimer l'humidité dans la pièce touchée par les champignons

Ventiler pour supprimer l'humidité dans la pièce touchée par les champignons - Mérules et parasites du bois
Ventiler pour supprimer l'humidité dans la pièce touchée par les champignons - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
Une fois les photos prises (et surtout pas avant), vous pouvez tenter de freiner l'avancée du parasite. Contrairement aux termites, les champignons peuvent se développer n'importe où si les conditions hygrométriques sont bonnes (c'est-à-dire si la température et le taux d'humidité sont idéaux) et s'ils trouvent de la cellulose à dévorer.
Ventiler donc très largement la pièce touchée, de manière naturelle ou en utilisant un ventilateur. "On évacue ainsi l'excès d'humidité, explique Edouard Aubriat. Même si cela risque d'exciter le parasite, sa progression sera endiguée". Éliminez, si vous le pouvez, les sources de cellulose dans la pièce : palette de bois, mobilier en aggloméré, cartons au sol de la cave, etc.
Ventiler pour supprimer l'humidité dans la pièce touchée par les champignons

Faire appel à une entreprise spécialisée qualifiée pour un diagnostic

Faire appel à une entreprise spécialisée qualifiée pour un diagnostic - Mérules et parasites du bois
Faire appel à une entreprise spécialisée qualifiée pour un diagnostic - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
Il existe de nombreux parasites du bois et du bâti en général. Chacun a ses spécificités, son mode d'action et ses faiblesses. Il est donc indispensable de faire appel à un professionnel du secteur pour diagnostiquer le problème que subit votre maison.
Préférez une entreprise certifiée CTB-A+. Ce label garantit que la société est spécialisée dans le traitement des bois en oeuvre, et qu'elle est donc capable de reconnaître et traiter n'importe quel parasite du bâti. "L'entreprise doit se déplacer gratuitement pour réaliser le diagnostic, et faire un prélèvement pour déterminer la nature du champignon, insiste Edouard Aubriat. Elle ne peut réaliser un devis qu'après avoir défini à quel champignon elle avait affaire".
Pour trouver un professionnel certifié près de chez vous : www.ctbaplus.fr
Faire appel à une entreprise spécialisée qualifiée pour un diagnostic

Faire venir plusieurs entreprises pour réaliser des devis

Faire venir plusieurs entreprises pour réaliser des devis - Mérules et parasites du bois
Faire venir plusieurs entreprises pour réaliser des devis - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
Si le champignon lignivore qui attaque votre maison est une mérule, les risques sont importants. Ce xylophage se contente de peu d'humidité, peut étendre ses ramifications à travers les joints de maçonnerie pour trouver de l'eau, croît rapidement et attaque le bois de manière violente.
Le traitement est alors radical : après avoir assaini la pièce, il faut réaliser des travaux d'exploration pour définir l'étendue des dégâts, c'est-à-dire mettre à nu l'ensemble des murs et sols. Ensuite, le professionnel traite les zones touchées par injections et pulvérisations, et dépose éventuellement les bois abîmés. Un entrepreneur réalisera, enfin, les travaux de remise en état.
Tout ceci peut coûter très cher ! "De 3.000 à 30.000 euros, mais j'ai déjà vu des chantiers à 100.000 euros", témoigne Edouard Aubriat. Il est donc primordial de faire réaliser des devis par plusieurs entreprises avant de choisir.
Faire venir plusieurs entreprises pour réaliser des devis

Ne pas attendre pour lancer les travaux de traitement et de réparation

Ne pas attendre pour lancer les travaux de traitement et de réparation - Mérules et parasites du bois
Ne pas attendre pour lancer les travaux de traitement et de réparation - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
Après avoir fait réaliser plusieurs devis pour le traitement de la zone touchée, prenez le temps de la réflexion... mais pas trop ! "Une ou deux semaines, mais pas six mois, comme nous le constatons régulièrement", regrette Edouard Aubriat.
Les champignons peuvent en effet progresser très rapidement : jusqu'à 4 mm par jour pour les mérules. Et, plus l'attaque est étendue, plus les travaux seront lourds... et chers.
Ne pas attendre pour lancer les travaux de traitement et de réparation

Ne pas tenter de cacher un problème de champignons ou de mérules

Ne pas tenter de cacher un problème de champignons ou de mérules  - Mérules et parasites du bois
Ne pas tenter de cacher un problème de champignons ou de mérules - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
Vous vendez votre maison, et vous venez de découvrir un mur couvert de champignons ? Surtout, ne tentez pas d'éliminer le parasite sans diagnostic préalable ou, pire, de taire ce problème aux nouveaux propriétaires. Ces derniers pourraient, en effet, se retourner contre vous pour vice caché et la vente sera alors cassée.
Vous avez, au contraire, l'obligation de faire une déclaration en mairie en cas de présence de mérules dans votre habitation.
Si vous nettoyez vous-même le mur et refaites l'enduit pour dissimuler la zone abimée, vous risquez d'aggraver la situation. En effet, les champignons, en particulier la mérule, peuvent se mettre en léthargie pendant quelques temps, pour mieux réapparaître lorsque l'hygrométrie est propice. "En isolant avec une plaque de plâtre, vous empêchez l'humidité de s'évacuer et offrez de l'ombre à la mérule. En peignant, vous lui apportez plus d'humidité. Dans les deux cas, vous catalysez son développement", explique Edouard Aubriat.
Ne pas tenter de cacher un problème de champignons ou de mérules

Quelques conseils pour éviter le retour des champignons et mérules

Quelques conseils pour éviter le retour des champignons et mérules - Mérules et parasites du bois
Quelques conseils pour éviter le retour des champignons et mérules - Mérules et parasites du bois © Société Aubriat
Une fois le parasite éliminé, rien n'assure qu'il ne reviendra pas si les conditions hygrométriques sont favorables. Voici quelques conseils pour empêcher au maximum l'apparition (ou la réapparition) des mérules et champignons chez vous :
- Ventilez régulièrement toutes les pièces de la maison, y compris la cave et le grenier ;
- Ne laissez pas de sources de cellulose (bois, papier, carton) dans un lieu humide, sombre et mal ventilé, comme une cave ;
- En cas de fuite d'eau, ventilez abondamment avec un ventilateur. Surveillez les pièces de bois et, si vous le pouvez, ôtez les pièces trempées (lame de plancher, plinthe, meuble, etc.) ;
- N'entreposez rien directement sur le sol battu d'une cave et, à terme, faites-la bétonner ou couvrir de gravier ;
- N'étouffez pas les murs : en isolant des murs déjà humides, vous risquez d'enfermer cette humidité, créant ainsi les conditions idéales au développement des mérules et champignons. Faites plutôt appel à un professionnel pour s'assurer de l'état des surfaces à rénover.
Quelques conseils pour éviter le retour des champignons et mérules
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic