L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Innovation et objets connectés : les start-up françaises au top

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 12 décembre 2016
La French tech, scène française de l'innovation technologique, s'installe pour de bon dans le paysage numérique international. De nombreuses start-up hexagonales seront à nouveau présentes au mythique salon CES 2017, à Las Vegas, avec des innovations toujours plus surprenantes. Tour d'horizon.
Après la French touch, la French tech. Les entreprises françaises ont réussi à faire leur trou dans le monde pourtant cadenassé des nouvelles technologies, au point que l'expression est devenue consensuelle. Les start-up hexagonales, non contentes d'avoir envahi le marché français avec succès, s'apprêtent à conquérir le marché américain - si ce n'est déjà fait.
En témoigne, la présence française au salon CES, qui se tient chaque année à Las Vegas. C'est l'événement incontournable en matière d'innovation, de haute technologie et d'objets connectés. Depuis 2014, Business France, l'agence nationale pour l'internationalisation de l'économie française, fait traverser l'Atlantique à des dizaines de "jeunes pousses" (41 cette année). Lors de l'édition 2017, ce sont pas moins de 222 start-up qui sont attendues, faisant de la France le pays le plus représenté dans l'Eureka Park, l'espace dédié aux start-up, et plus globalement la troisième présence mondiale derrière les États-Unis et la Chine.
Le président du CES lui-même s'est dit ébloui par le nombre d'entreprises hexagonales présentes sur le salon en 2016. La quantité... mais aussi la qualité, puisque 47 nouveautés ont d'ores et déjà été sélectionnées pour recevoir un prix en janvier prochain, lors du prestigieux événement, ce qui représente environ 10% de l'ensemble des concepts primés.

Les cerveaux tricolores, source d'innovations universelles

Parmi les grands noms de l'innovation français, aujourd'hui (re)connus dans le monde entier : Parrot, fabricant de drones ; Netatmo et son désormais célèbre thermostat intelligent ; Withings et ses appareils de surveillance de la santé, aujourd'hui racheté par Nokia. Le phénomène a peut-être commencé avec le lapin connecté Karotz, conçu en 2005 par Aldébaran, ou avec la généralisation des systèmes contrôlés à distance signés Somfy. Toujours est-il qu'aujourd'hui, les start-up tricolores sont absolument incontournables dans le monde de la haute technologie.
Comment expliquer le succès fulgurant de ces petites entreprises innovantes ? Peut-être un esprit entrepreneurial basé sur une économie de services. En effet, bien souvent les nouveautés françaises les plus révolutionnaires répondent à une problématique humaine, à un besoin quotidien de l'utilisateur. A l'image des nombreuses box qui centralisent le pilotage de la maison, ou encore des équipements domotiques destinés aux personnes âgées ou à mobilité réduite.
Un réseau solide et une politique d'encouragement des jeunes pousses
Mais cette réussite est indubitablement liée à une politique forte de promotion des jeunes entreprises françaises. Le ministère de l'Economie ne s'en cache pas : l'Initiative French Tech, qu'elle a créée fin 2013, est "une politique publique innovante de soutien à la croissance des start-up françaises pour en faire des championnes internationales". Parmi les partenaires fondateur, la Caisse des dépôts, sa filiale BpiFrance, ou encore le ministère des Affaires étrangères. De nombreuses villes françaises, viviers de jeunes pousses, ont par ailleurs reçu le label de "Métropole French Tech", à l'image de Nantes, Bordeaux et Lille.
Enfin, le soutien des grands groupes, tant financier qu'intellectuel, joue également dans le succès mondial des jeunes pousses tricolores. Récemment, le BHV Marais et les boutiques Lick ont fait découvrir une vingtaine de jeunes pousses au grand public. L'Atelier Renault, quant à lui, accueille depuis trois ans le Noël de la French Tech, un pop-up store ouvert de novembre à janvier. Des entreprises comme Engie, Legrand, La Poste, le Crédit Agricole, BNP Paribas et bien d'autres, investissent de l'énergie et de l'argent pour soutenir le développement des futurs grands noms de la high-tech.
En pages suivantes, découvrez 10 start-up françaises qui seront présentes au CES 2017, et leurs innovations.
Innovation et objets connectés : les start-up françaises au top

Uzer, la start-up française qui sensibilise au tri des déchets

Eugène, le scanner de code-barres qui facilite le tri des déchets
Eugène, le scanner de code-barres qui facilite le tri des déchets © Uzer
La start-up : Uzer et son fondateur Clément Castelli croient en l'intérêt du tri des déchets... même si la démarche paraît encore complexe à de nombreux usagers.
Le produit phare : Eugène est un petit appareil qui vous aide à trier vos déchets. Vous scannez le code-barres du produit, et il vous explique dans quel bac le jeter, en fonction de votre localité. Il mémorise également vos déchets... et vous propose des bons de réduction pour vos produits préférés.
www.uzer.eu
Uzer, la start-up française qui sensibilise au tri des déchets

Fenotek, la start-up française qui sécurise la maison

Majordome Hi), l'interphone vidéo connecté qui surveille la maison
Majordome Hi), l'interphone vidéo connecté qui surveille la maison © Fenotek
La start-up : La maison connectée peut être un atout pour les personnes à mobilité réduite, séniors ou simplement pour tout un chacun. Forts de ce constat, la start-up Fenotek, basée en région PACA, imagine des solutions pour faciliter le quotidien et sécuriser la maison.
Le produit phare : Hi) est un majordome connecté. Ce vidéophone intelligent permet de surveiller les allées et venues devant votre maison, à distance, mais aussi d'activer une alarme à distance pour effrayer les intrus, d'allumer la lumière lorsque les enfants rentrent de l'école, d'ouvrir la porte à une aide à domicile, etc.
Fenotek, la start-up française qui sécurise la maison

Plume Labs, la start-up française qui surveille la qualité de l'air

Capteur personnel Plume Labs, un objet connecté qui surveille la pollution de l'air
Capteur personnel Plume Labs, un objet connecté qui surveille la pollution de l'air © Plume Labs
La start-up : Romain Lacombe et David Lissmyr, les deux compères parisiens de Plume Labs, ont créé leur start-up en 2014. Leur cheval de bataille ? Faciliter l'accès aux données sur la qualité de l'air.
Le produit phare : Ce petit capteur, baptisé Air Sensor, enregistre la qualité de l'air qui vous entoure, où que vous soyez, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Les informations sont envoyées à une application, qui cartographie ainsi les rues les plus polluées... et les oasis d'air pur !
https://plumelabs.com/
Plume Labs, la start-up française qui surveille la qualité de l'air

Enerysquare, la start-up française qui veut démocratiser le chargement sans fil

Enerysquare, la start-up française qui veut démocratiser le chargement sans fil - EnergySquare, surface de chargement sans fil pour mobiles
Enerysquare, la start-up française qui veut démocratiser le chargement sans fil - EnergySquare, surface de chargement sans fil pour mobiles © EnergySquare
La start-up : Les Franciliens d'Energysquare surfent sur la tendance de la mobilité et réfléchissent aux systèmes de rechargement sans fil.
Le produit phare : Le pad Energysquare permet de recharger les appareils mobiles par simple contact. Il peut être intégré à un meuble, en toute discrétion, ce qui le rend ultra pratique et connecté !
www.energysquare.co
Enerysquare, la start-up française qui veut démocratiser le chargement sans fil

Smart & Blue, la start-up française qui sensibilise aux économies d'eau

Hydrao, la douche qui change de couleur pour suivre sa consommation d'eau
Hydrao, la douche qui change de couleur pour suivre sa consommation d'eau © Smart & Blue
La start-up : Gabriel Della Monica, fondateur de Smart & Blue, se dit très intéressé par la préservation de l'eau. Il a imaginé un système permettant de sensibiliser petits et grands à leur consommation.
Le produit phare : Hydrao est un pommeau de douche connecté. Il change de couleur en fonction de la quantité d'eau consommé par l'usager, et envoie ces informations à une application. Plus d'informations dans notre article dédié.
https://www.hydrao.fr/
Smart & Blue, la start-up française qui sensibilise aux économies d'eau

Air Serenity, la start-up française qui purifie l'air intérieur

Air Serenity, le purificateur d'air avec ionisation double-flux
Air Serenity, le purificateur d'air avec ionisation double-flux © Air Serenity
La start-up : La start-up Air Serenity a développé plusieurs appareils s'attaquant à la pollution de l'air intérieur.
Le produit phare : LiV purifie l'air grâce à une technologie 50 fois plus efficace que les précédentes. L'ajout d'une ionisation double-flux permet d'améliorer le traitement des particules fines en doublant l'efficacité de la filtration.
www.air-serenity.com
Air Serenity, la start-up française qui purifie l'air intérieur

10-Vins, la start-up française férue d'oenologie

D-Vine, le premier sommelier connecté pour la maison
D-Vine, le premier sommelier connecté pour la maison © 10-Vins
La start-up : Serait-ce l'influence de la vallée de la Loire ? Les Nantais de 10-Vins ont décliné leur amour pour les bons crus locaux en une machine astucieuse. Ils ont également investi les hôtels, ainsi que plusieurs cours de cuisine un peu partout en France.
Le produit phare : La D-Vine est l'équivalent d'une machine à expresso à capsules pour les amateurs de vins. Les breuvages sont présentés sous la forme de tube à essai, qu'il suffit de glisser dans l'appareil pour récupérer un verre de vin à la parfaite température et au degré d'aération idéal.
www.10-vins.com
10-Vins, la start-up française férue d'oenologie

Bluemint Labs, la start-up française qui veut faciliter les objets connectés

Bixi, la commande par geste qui contrôle les objets connectés
Bixi, la commande par geste qui contrôle les objets connectés © Bluemint Labs
La start-up : Basé à Grenoble, Bluemint Labs s'est intéressée aux difficultés rencontrées par les utilisateurs des objets connectés, et a cherché des manières de simplifier leur usage.
Le produit phare : Bixi est une petite capsule qui tient dans la main, et vous permet de contrôler deux objets connectés, même lorsque vos mains sont prises ! Il suffit de les survoler dans un sens ou dans l'autre pour allumer la lumière, baisser le son de la radio, etc.
https://bixi.io/
Bluemint Labs, la start-up française qui veut faciliter les objets connectés

Sensorwake, la start-up française qui joue sur les odeurs

SensorWake, le réveil olfactif qui stimule l'odorat
SensorWake, le réveil olfactif qui stimule l'odorat © SensorWake
La start-up : Guillaume Rolland a imaginé le SensorWake à tout juste 18 ans ! Ce jeune nantais a eu un succès fou avec son réveil cocace, au point de se faire remarquer par Google.
Le produit phare : Sensorwake est un réveil olfactif. Choisissez une cartouche au parfum de votre choix (chocolat, croissant, café, ou encore menthe poivrée, herbe coupée et bord de mer), l'appareil vous réveillera à l'heure dite grâce à une effluve délicate.
https://fr.sensorwake.com/
Sensorwake, la start-up française qui joue sur les odeurs

UrbanHello, la start-up française qui observe le sommeil des petits

Rémi, le réveil qui surveille le sommeil des enfants
Rémi, le réveil qui surveille le sommeil des enfants © UrbanHello
La start-up : Fondée en janvier 2012 par Hervé Artus et Catherine Seys, UrbanHello est une entreprise familiale qui crée des produits pour faciliter la vie de famille.
Le produit phare : Rémi est un réveil qui surveille le sommeil des petits. Il permet aux parents d'identifier les conditions favorables au sommeil de leur enfant, mais aussi d'apprendre aux petits les bonnes habitudes de coucher et de lever.
www.urbanhello.com/fr
UrbanHello, la start-up française qui observe le sommeil des petits
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic