L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Innovation et objets connectés : les start-up françaises au top

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 12 décembre 2016
Innovation et objets connectés : les start-up françaises au top
1/11
EnergySquare, surface de chargement sans fil pour mobiles
EnergySquare, surface de chargement sans fil pour mobiles © EnergySquare
La French tech, scène française de l'innovation technologique, s'installe pour de bon dans le paysage numérique international. De nombreuses start-up hexagonales seront à nouveau présentes au mythique salon CES 2017, à Las Vegas, avec des innovations toujours plus surprenantes. Tour d'horizon.
Après la French touch, la French tech. Les entreprises françaises ont réussi à faire leur trou dans le monde pourtant cadenassé des nouvelles technologies, au point que l'expression est devenue consensuelle. Les start-up hexagonales, non contentes d'avoir envahi le marché français avec succès, s'apprêtent à conquérir le marché américain - si ce n'est déjà fait.
En témoigne, la présence française au salon CES, qui se tient chaque année à Las Vegas. C'est l'événement incontournable en matière d'innovation, de haute technologie et d'objets connectés. Depuis 2014, Business France, l'agence nationale pour l'internationalisation de l'économie française, fait traverser l'Atlantique à des dizaines de "jeunes pousses" (41 cette année). Lors de l'édition 2017, ce sont pas moins de 222 start-up qui sont attendues, faisant de la France le pays le plus représenté dans l'Eureka Park, l'espace dédié aux start-up, et plus globalement la troisième présence mondiale derrière les États-Unis et la Chine.
Le président du CES lui-même s'est dit ébloui par le nombre d'entreprises hexagonales présentes sur le salon en 2016. La quantité... mais aussi la qualité, puisque 47 nouveautés ont d'ores et déjà été sélectionnées pour recevoir un prix en janvier prochain, lors du prestigieux événement, ce qui représente environ 10% de l'ensemble des concepts primés.

Les cerveaux tricolores, source d'innovations universelles

Parmi les grands noms de l'innovation français, aujourd'hui (re)connus dans le monde entier : Parrot, fabricant de drones ; Netatmo et son désormais célèbre thermostat intelligent ; Withings et ses appareils de surveillance de la santé, aujourd'hui racheté par Nokia. Le phénomène a peut-être commencé avec le lapin connecté Karotz, conçu en 2005 par Aldébaran, ou avec la généralisation des systèmes contrôlés à distance signés Somfy. Toujours est-il qu'aujourd'hui, les start-up tricolores sont absolument incontournables dans le monde de la haute technologie.
Comment expliquer le succès fulgurant de ces petites entreprises innovantes ? Peut-être un esprit entrepreneurial basé sur une économie de services. En effet, bien souvent les nouveautés françaises les plus révolutionnaires répondent à une problématique humaine, à un besoin quotidien de l'utilisateur. A l'image des nombreuses box qui centralisent le pilotage de la maison, ou encore des équipements domotiques destinés aux personnes âgées ou à mobilité réduite.
Un réseau solide et une politique d'encouragement des jeunes pousses
Mais cette réussite est indubitablement liée à une politique forte de promotion des jeunes entreprises françaises. Le ministère de l'Economie ne s'en cache pas : l'Initiative French Tech, qu'elle a créée fin 2013, est "une politique publique innovante de soutien à la croissance des start-up françaises pour en faire des championnes internationales". Parmi les partenaires fondateur, la Caisse des dépôts, sa filiale BpiFrance, ou encore le ministère des Affaires étrangères. De nombreuses villes françaises, viviers de jeunes pousses, ont par ailleurs reçu le label de "Métropole French Tech", à l'image de Nantes, Bordeaux et Lille.
Enfin, le soutien des grands groupes, tant financier qu'intellectuel, joue également dans le succès mondial des jeunes pousses tricolores. Récemment, le BHV Marais et les boutiques Lick ont fait découvrir une vingtaine de jeunes pousses au grand public. L'Atelier Renault, quant à lui, accueille depuis trois ans le Noël de la French Tech, un pop-up store ouvert de novembre à janvier. Des entreprises comme Engie, Legrand, La Poste, le Crédit Agricole, BNP Paribas et bien d'autres, investissent de l'énergie et de l'argent pour soutenir le développement des futurs grands noms de la high-tech.
En pages suivantes, découvrez 10 start-up françaises qui seront présentes au CES 2017, et leurs innovations.
Innovation et objets connectés : les start-up françaises au top
  • Innovation et objets connectés : les start-up françaises au top
  • Uzer, la start-up française qui sensibilise au tri des déchets
  • Fenotek, la start-up française qui sécurise la maison
  • Plume Labs, la start-up française qui surveille la qualité de l'air
  • Enerysquare, la start-up française qui veut démocratiser le chargement sans fil
  • Smart & Blue, la start-up française qui sensibilise aux économies d'eau
  • Air Serenity, la start-up française qui purifie l'air intérieur
  • 10-Vins, la start-up française férue d'oenologie
  • Bluemint Labs, la start-up française qui veut faciliter les objets connectés
  • Sensorwake, la start-up française qui joue sur les odeurs
  • UrbanHello, la start-up française qui observe le sommeil des petits
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic