L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Diagnostics : les autres dangers qui guettent les habitants

Par Carine Lauga
,
le 25 mars 2013
diagnostic
diagnostic © Cercle des Diagnostiqueurs
Amiante, plomb, gaz, termites... autant de maux qui envahissent les habitations et qui font l'objet de diagnostics obligatoires au moment d'une transaction immobilière, mais dont on parle moins que certains autres. C'est le thème de la première campagne lancée par le Cercle des Diagnostiqueurs, qui se veut "simple mais éloquente".
Aujourd'hui, les diagnostics relatifs à la sécurité des personnes (amiante, gaz, plomb, électricité, termites, état des risques) sont communiqués à l'acquéreur d'un bien immobilier au moment même de signer le compromis de vente ou le bail. "Il est déjà trop tard", déplore Jérôme Vergnolle, animateur du Cercle des Diagnostiqueurs, qui représente quelque 300 professionnels.
Car l'acquéreur découvre alors à la dernière minute ces informations qui sont essentielles pour la santé de sa famille. "Il y a eu un battage médiatique autour du diagnostic de performance énergétique (DPE) qui permet d'évaluer la consommation énergétique d'un logement. C'est bien, mais il ne faut pas oublier les six autres diagnostics qui sont tout autant importants pour la sécurité des personnes", ajoute-t-il.
diagnostic
diagnostic © Cercle des Diagnostiqueurs
 En outre, depuis la mise en place du DPE, obligatoire sur les annonces immobilières, sa fiabilité est remise en cause régulièrement. D'où l'image d'un métier qui est mal perçu auprès des particuliers.

Une campagne de sensibilisation

D'où l'idée du Cercle des Diagnostiqueurs de lancer une campagne d'information a destination des particuliers. Son objectif ? "Rappeler les dangers que sont l'amiante, le gaz, les termites et autres plomb dans l'habitat", soutient Jérôme Vergnolle.
Qui précise : "On parle en ce moment beaucoup d'amiante, notamment avec l'affaire Aubry. Il serait bon que l'on se penche sur les dalles amiante ou les peintures au plomb qui sont encore légion dans bon nombre d'habitations". Cette première campagne initiée par le Cercle des Diagnostiqueurs a donc pour but d'informer et de sensibiliser professionnels et particuliers.

Toucher via des images simples mais éloquentes

diagnostic
diagnostic © Cercle des Diagnostiqueurs
 La campagne a démarré le 4 mars dernier, d'abord avec une visibilité sur Facebook, qui a recensé quelque 25.000 vues. Elle est complétée par une série de six affichettes qui sont désormais largement diffusées auprès des adhérents du Cercle.
Les affiches "opposent le beau et le danger potentiel", explique Jérôme Vergnolle. L'idée est de "faire simple mais éloquent". En effet, six photographies plutôt esthétiques ont été choisies, reflétant toutes des situations cohérentes de la vie quotidienne, auxquelles sont associés à chaque fois un "zoom" sur un danger potentiel, visible ou pas, par l'usager.
Par exemple, sur l'affiche avec le bébé, on s'attendrit sur celui-ci, mais en arrière-plan, on distingue les peintures qui s'effritent et qui représentent un réel danger. Idem sur l'affiche avec la baignoire très design qui est surmontée de deux appliques dont la hauteur ne respecte aucune norme de sécurité.
Diagnostics : les autres dangers qui guettent les habitants
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic