L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

"L'Habitable inhabité" : l'architecture alsacienne en 60 photographies

Par Sébastien Chabas
,
le 15 mai 2014
Une maison abandonnée, un mur d'escalade jauni par le temps, un abri agricole avant l'orage..."L'Habitable inhabité" est un ouvrage de soixante photographies retraçant le parcours de Guillaume Romero, achevé, il y a un an, en Alsace. Découverte des lieux à travers l'oeil de cet "archéologue de l'urbain".
Comment faire découvrir un territoire par le biais d'une mission photographique ? C'est le défi qu'a relevé Guillaume Romero photographe et enseignant d'Arts Plastiques à Strasbourg, en décidant de parcourir la région Alsace durant des mois et de publier en août 2013 le livre "L'Habitable inhabité ?" édité par My MajorCompany*.

"Le fruit du hasard"

"L'Habitable inhabité est une collection de soixante photographies d'architectures en tous genres, habitables ou pas, qui invite le visiteur à emprunter un chemin, celui de la rêverie du promeneur solitaire", nous explique Guillaume Romero. "C'est, en effet, une série de photographies qui retrace mon parcours d''archéologue de l'urbain' réalisé pendant deux ans en Alsace, ajoute-t-il. Rien n'était calculé, c'est le fruit du hasard." Il s'inspire d'ailleurs de l'expérience du couple de photographes allemands Bernd et Hilla Bencher, spécialistes de prises de vues de l'architecture industrielle.

Façades de maisons, vieux bâtiments industriels, verrières...

Certaines maisons sont historiques, d'autres sont modernes. Guillaume Romero s'est ainsi émerveillé devant ces bâtiments pour mettre en lumière une multitude de constructions qui inévitablement témoignent de l'activité de l'Homme et de son Histoire.
Au final, cette expérience vécue comme une chasse au trésor lui a permis de révéler les villes alsaciennes et ce que l'on oublie d'elles.
*L'Habitable inhabité en Alsace de Guillaume Romero. Editeur MyMajorCompany.com, 136 pages et 60 photographies. 35 euros TTC.
Découvrez la suite de l'article et le diaporama dès la page 2.
"L'Habitable inhabité" : l'architecture alsacienne en 60 photographies

Un moyen d'entrer dans un questionnement

''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
"Chaque construction photographiée est un moyen d'entrer dans un questionnement", complète-t-il. Autant de questions sont alors posées : qui habite ici ? Est-ce habitable ? Est-ce une relique du passé ? Ou encore : est-ce un bâtiment réel ou un décor de cinéma ?
Ce "voyage" entrepris à vélo lui a également permis de constituer un répertoire d'architectures reflétant un "phénomène d'accumulations" de constructions insolites, de nombreuses formes et matériaux.
"Entre l'histoire des guerres mondiales, architectures contemporaines, bâtiments culturels, résidentiels, industriels, toutes les constructions répertoriées au cours de ma mission photographique dévoilent une diversité esthétique", rappelle le photographe.
Découvrez la suite de l'article et le diaporama dès la page 3.
Un moyen d'entrer dans un questionnement

Le choix de prises de vues nocturnes

Le choix de prises de vues nocturnes - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Le choix de prises de vues nocturnes - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
Par exemple, il a fait le choix de prises de vues nocturnes où l'éclairage donne une impression d'un temps suspendu comme si la ville était un décor de théâtre. Un exemple ? "L'ancien kiosque fleuriste à Strasbourg en est la preuve, souligne-t-il. Dans la nuit, il apparaît comme une maison fragile, obscure invitant le passant à la solitude et au silence. Seul l'éclairage est symbole de la vie."
Par ailleurs, le photographe donne l'impression de mettre en relief un "Las Vegas de la banalité où personne n'est présent, où seul le spectateur se laisse happer par l'image tel un touriste égaré. Les photographies oscillent entre aspect documentaire et fictionnel", conclut l'auteur du livre.

Financement participatif

Manquant, en effet, de ressources financières, ce jeune diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts de Montpellier a proposé son initiative sur le site de financement participatif My MajorCompany. Ce sont finalement les internautes qui ont décidé de financer les projets qui leur plaisent. Et le projet a rencontré plus de succès que prévu reconnaît l'auteur du livre. "Nous avons, en effet atteint les 300 exemplaires et la couverture cartonnée", se félicite-t-il.
Dans la foulée, un second ouvrage intitulé de nouveau "L'Habitable inhabité" mais cette fois-ci dans le Nord-Pas-de-Calais, paraîtra dans quelques mois.
Découvrez le diaporama dès la page 4.
Le choix de prises de vues nocturnes

Ancien kiosque fleuriste

Ancien kiosque fleuriste  - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Ancien kiosque fleuriste - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
Vue d'un ancien kiosque fleuriste à Strasbourg. "Dans la nuit, il apparaît comme une maison fragile, obscure invitant le passant à la solitude et au silence. Seul l'éclairage est symbole de la vie."
Ancien kiosque fleuriste

Un bâtiment à Schiltigheim

Un bâtiment à Schiltigheim - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Un bâtiment à Schiltigheim - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
"A Schiltigheim (Bas-Rhin), ce bâtiment dans la nuit peut évoquer la maison hantée, l'univers de Alfred Hitchcock", indique l'auteur.
Un bâtiment à Schiltigheim

Maison à Strasbourg Rotonde

Maison à Strasbourg Rotonde  - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Maison à Strasbourg Rotonde - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
"A Strasbourg Rotonde, cette maison porte les stigmates d'un incendie aux fenêtres détruites, elle est en fait le théâtre d'incendies réguliers. Sa fonction : 'construction d'entrainement' pour pompiers dans des conditions réelles", précise Guillaume Romero.
Maison à Strasbourg Rotonde

Un abri agricole

Un abri agricole  - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Un abri agricole - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
Un abri agricole avant l'orage à Furdenheim (Bas-Rhin).
Un abri agricole

Une maison en bois

Une maison en bois  - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Une maison en bois - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
A Obernai (Bas-Rhin), vue d'une vieille maison en bois aux formes inhabituelles.
Une maison en bois

Une ancienne tour d'aiguillage

Une ancienne tour d'aiguillage  - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Une ancienne tour d'aiguillage - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
En arrivant dans la ville de Saint-Louis (Haut-Rhin), par le train cette ancienne tour d'aiguillage où figure le nom de la ville sur la façade reste aujourd'hui inutile suite au réaménagement du réseau ferré, raconte Guillaume Romero. La tour colorée ressemble selon lui à un décor de Disneyland.
Une ancienne tour d'aiguillage

Une tour à Belmont

Une tour à Belmont  - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Une tour à Belmont - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
Une tour située à Belmont (Bas-Rhin) en haut de montagnes, comme un vestige abandonné après un tournage de film.
Une tour à Belmont

Un silo à grains

Un silo à grains - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
Un silo à grains - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
Un silo à grains à Waltenheim-sur-Zorn (Bas-Rhin) prend l'apparence d'une maison étirée vers le haut. "Le bâtiment dégage une étrangeté entre abandon et empilement d'étages", estime le photographe.
Un silo à grains

A l'aérodrome de Haguenau

A l'aérodrome de Haguenau  - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero
A l'aérodrome de Haguenau - ''L'Habitable inhabité'' par Guillaume Romero © Guillaume Romero
Sur l'aérodrome de Haguenau (Bas-Rhin), vue d'une pyramide hors contexte, éloignée du style local.
A l'aérodrome de Haguenau

Un bunker à Strasbourg

l'habitable inhabité de Guillaume Romero
l'habitable inhabité de Guillaume Romero © Guillaume Romero.
Vue d'un bunker de la Seconde guerre mondiale en automne. "Ce lieu emblématique de la Guerre se trouve dans la forêt de la Robertsau", indique le photographe.
Un bunker à Strasbourg
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic