L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

L'architecture à géométrie variable de Franck Gehry

Par Céline Galoffre
,
le 15 octobre 2014
Le mois d'octobre sera celui de Franck Gehry. Si l'ouverture prochaine de la Fondation Vuitton fait grand bruit, une exposition détaillée et documentée du travail de l'architecte démarre ce mercredi 8 octobre au Centre Pompidou à Paris. L'occasion de revenir sur les constructions si singulières du prix Pritzker 1989. Découverte.
"Un projet de Franck Gehry nécessite 10 à 15 ans avant d'être abouti", le commentaire de Frédéric Migayrou, directeur-adjoint du musée national d'art moderne, service des collections architecture et design, et commissaire de l'exposition, en dit long sur le travail de précision fourni par l'architecte américain dans chacune de ses œuvres.
Et ce choix du détail et cette minutie se retrouvent dans l'exposition qui lui est consacrée au Centre Pompidou de Paris, à partir de mercredi 8 octobre. Après deux ans d'échange, la manifestation présente 65 maquettes et 250 dessins et croquis qui renferment des secrets de fabrication. On pourra alors découvrir qu'il s'appuie sur un trait continu, sans relâche : "Quand le stylo est parti, il ne se relève jamais", confie Frédéric Migayrou. Et de compléter : "Il pense son projet en dessinant. Ensuite, c'est un travail d'orfèvre qui s'enchaîne avec la relation dessin/maquette calculée au millimètre près". Ces deux éléments sont essentiels dans le travail de Franck Gehry, mais ils reflètent aussi son goût des matières. D'ailleurs, ses maquettes mêlent le bois, le papier, le carton, le plastique etc. Des pièces qu'il a exploitées autour de sa propre maison réalisée en 1982 avec l'introduction de matériaux pauvres tels que la tôle et les grillages industriels. Cette expérimentation, Franck Gehry l'a beaucoup développée dans ses programmes de maisons individuelles qu'il a réalisés au début de sa carrière. Là sont apparus l'éclatement de boîtes, la déformation des cubes, véritable griffe de l'architecte.

Franck Gehry, l'urbaniste

Enfin, si Franck Gehry fait aujourd'hui partie du cercle restreint des "starchitectes", on comprend tout au long du parcours qu'il a mis du temps à se trouver et à s'imposer. Après avoir vécu un an à Paris où il a pu visiter les œuvres de Le Corbusier, Franck Gehry, qui a vécu à Meudon de manière modeste, dans un petit sous-sol avec sa famille, mettra longtemps à ouvrir sa propre agence. C'est aux Etats-Unis, à Santa Monica, en 1962, qu'il créera son atelier. Mais ce qui fera de Gehry, "Monsieur" Gehry, reste le Guggenheim de Bilbao. Cette structure traduit les forces de l'architecte, et notamment son âme d'urbaniste. "C'est Franck Gehry lui-même, qui a réclamé que le musée soit déplacé vers le port de manière à tisser une relation forte avec les ponts", souligne Aurélien Lemonier, conservateur au service architecture du musée national d'art moderne, et commissaire de l'exposition. Un pari gagné puisqu'aujourd'hui la ville industrielle est portée par le modernisme de l'ouvrage qui attire chaque année de nombreux visiteurs. Autre exemple : la maison dansante à Prague implantée au bord du fleuve, fait office de rotule entre deux mondes. De même, le musée Jimi Hendrix à Seattle accueille le métro dans le bâtiment, "une manière d'exprimer les flux et les énergies de la ville", confirme un des commissaires de l'exposition. Pas de doute, l'homme aime se confronter à la ville d'hier et d'aujourd'hui. D'ailleurs, ses photographies de paysages industriels en sont l'illustre exemple. Et à défaut de s'attarder sur l'homme, l'exposition permettra d'appréhender l'ensemble de la vision de Franck Gehry. Mais pour prendre davantage l'ampleur de son architecture, le mieux sera encore de la vivre. Pour cela, direction la Fondation Vuitton, inaugurée à Paris à la fin du mois et plus tard la Fondation Luma à Arles.
Exposition Franck Gehry, du 8 octobre 2014 au 26 janvier 2015, au centre Pompidou de Paris.
L'architecture à géométrie variable de Franck Gehry

Walt Disney Concert Hall, 1989-2003

Walt Disney Concert Hall, 1989-2003
Walt Disney Concert Hall, 1989-2003 © © Gehry Partners, LLP
Los Angeles, Californie
"Institution culturelle principalement financée par Lilian Disney, veuve de Walt Disney, le bâtiment est situé à downtown Los Angeles. Son implantation suivant la diagonale du site, permet de rompre l'orthogonalité du bloc, de multiplier les plans de perception et d'organiser l'entrée de la salle de concert. La recherche d'une acoustique exceptionnelle et l'exigence d'un orchestre au centre du public ont déterminé l'expression formelle de la salle de concert, l'une des plus réputées au monde".
Walt Disney Concert Hall, 1989-2003

DZ Bank Building, 1995-2001 (réalisé)

DZ Bank Building, 1995-2001 (réalisé)
DZ Bank Building, 1995-2001 (réalisé) © Roland Halbe
Berlin, Allemagne
"À la fois siège de la banque d'affaires DZ Bank et ensemble de logements haut de gamme, ce bâtiment, situé tout près de la porte de Brandebourg, est le premier projet berlinois de Gehry. Les façades extérieures très sobres s'intègrent au contexte urbain alentour tandis qu'à l'intérieur se déploie un autre univers matériel et formel. Les bureaux sont organisés autour d'une cour intérieure au sein de laquelle est implantée une salle de conférence spectaculaire. Sa forme constitue une extension du motif de la tête de cheval que F. Gehry avait initié pour la Lewis Residence".
DZ Bank Building, 1995-2001 (réalisé)

Guggenheim Museum Bilbao, 1991-1997

Bilbao
Bilbao © Philippe Migeat, Centre Pompidou
Bilbao, Espagne
"Confrontée à une crise industrielle, la capitale du pays basque décide de se redynamiser par la création d'une nouvelle institution culturelle. F. Gehry convainc la municipalité et la fondation Guggenheim
d'implanter le musée sur une friche industrielle, en contrebas d'un pont autoroutier. La géométrie complexe des volumes incurvés et orthogonaux sert de signature au projet et intègre l'environnement adjacent à sa composition. La façade côté fleuve est traitée en fines plaques de titane ; côté sud, la pierre calcaire d'Espagne dialogue avec la ville".
Guggenheim Museum Bilbao, 1991-1997

Hotel Marqués de Riscal, 1999-2006 (réalisé)

Hotel Marqués de Riscal, 1999-2006 (réalisé)
Hotel Marqués de Riscal, 1999-2006 (réalisé) © Thomas Mayer
Alava, Espagne
"Construit sur l'un des plus anciens vignobles de la Rioja, ce complexe hôtelier s'inscrit dans un projet de revalorisation touristique du Pays basque. Au-dessus des cuves et des caves à vin du domaine viticole, un spectaculaire pare-soleil composé d'une vingtaine d'auvents en titane et acier surmonte des volumes cubiques en parement de pierre. Malgré l'inscription contrastée du bâtiment dans le paysage, l'usage du grès pâle associe le bâtiment à la matérialité du site et du village traditionnel avoisinant".
Hotel Marqués de Riscal, 1999-2006 (réalisé)

Maquette Guggenheim Abu Dhabi, 2006 -

Maquette Guggenheim Abu Dhabi, 2006 -
Maquette Guggenheim Abu Dhabi, 2006 - © Gehry Partners, LLP
(en cours de rélisation) Emirats arabes unis
"Pointe de la capitale, l'île de Saadiyat accueille un vaste programme d'aménagement comprenant des musées tels que le Louvre et le Guggenheim. Ce dernier se développe sur plus de 30.000 m² et donne à voir une accumulation de parallélépipèdes et de cônes translucides aux inclinaisons et hauteurs variées, directement inspirés des tours à vent locales. Au coeur du bâtiment, un atrium surplombé d'une verrière sert de point de convergence aux galeries d'exposition".
Maquette Guggenheim Abu Dhabi, 2006 -

8 Spruce Street, 2003-2011 (réalisé)

8 Spruce Street, 2003-2011 (réalisé)
8 Spruce Street, 2003-2011 (réalisé) © Gehry Partners, LLP
Manhattan, New York
"Le profil élancé de la Beekman Tower domine Manhattan du haut de soixante-seize étages décomposés en paliers successifs. Outre sa hauteur, c'est sa façade qui l'impose dans le paysage urbain. Les courbures des bandes d'aluminium anodisé qui composent le mur-rideau accrochent la lumière et l'animent de reflets argentés. Ce travail de modulation de la façade participe de la diversité des espaces : les plis créés par ondulations de la façade permettent en effet de singulariser chacun des neuf cent logements qui composent la tour".
8 Spruce Street, 2003-2011 (réalisé)

Biomuseo, 2000 (en cours de réalisation)

Biomuseo, 2000 (en cours de réalisation)
Biomuseo, 2000 (en cours de réalisation) © Gehry Partners, LLP
Panama, Panama
"Lieu d'exposition, de conservation et d'éducation, ce musée est dédié à l'histoire géologique et écologique du Panama. Le contenu des salles, élaboré dès l'origine du projet, a déterminé en partie le programme architectural. Le bâtiment cherche à rendre concret la richesse de la biodiversité tropicale. La multiplication des toitures pliées et éclatés, et l'utilisation de couleurs vives expriment un musée dynamique, nouveau en son genre. Les galeries d'expositions gravitent autour d'un atrium central, une place publique en libre accès".
Biomuseo, 2000 (en cours de réalisation)

Nationale-Nederlanden Building, 1992-1996

maison dansante
maison dansante © Gehry Partners, LLP
(réalisé)Prague, République Tchèque
"La compagnie d'assurance néerlandaise ING commande à Vlado Milunic et Frank Gehry la construction d'un immeuble de bureaux. Dès les premières esquisses, émerge l'idée d'un immeuble à l'angle duquel sont placées côte à côte deux tours au profil incurvé. Frank Gehry surnomme le projet "Ginger et Fred", signifiant que les deux bâtiments, tout comme les corps des danseurs, entrent en interaction et dans le mouvement, ne font plus qu'un. Les "tours dansantes" achèvent le rang des bâtiments s'étirant le long du fleuve et font oeuvre de médiation avec l'espace environnant".
Nationale-Nederlanden Building, 1992-1996

Frederick R. Weisman Art and Teaching Museum

Frederick R. Weisman Art and Teaching Museum
Frederick R. Weisman Art and Teaching Museum © Don F.Wong
1990-1993, 2000-2011 (réalisé) Minneapolis, Minnesota
"Commandé par Frederick R. Weisman, les 3.800 m² de ce musée sont dédiés à la collection d'art de l'université du Minnesota. Situé sur les rives du Mississippi, le bâtiment se distribue sur quatre niveaux dont le troisième, directement accessible depuis une passerelle piétonne, accueille les collections. La façade principale située côté fleuve, est une porte symbolique de la ville. En acier inoxydable réfléchissant, sa matérialité s'oppose aux autres faces en brique qui inscrivent davantage le projet dans son environnement".
Frederick R. Weisman Art and Teaching Museum
Nous vous recommandons

Pour les maisons qui ont la chance d'être implantées dans un joli cadre, la transparence est un choix pertinent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic