L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Plan de travail cuisine : 5 conseils pour bien choisir

Par
,
le
Un plan de travail en stratifié assorti aux placards
Un plan de travail en stratifié assorti aux placards © Lapeyre
Céramique, bois, résine, inox, les solutions sont nombreuses pour le plan de travail de votre cuisine. Alors, comment choisir sans se tromper ? Prix, durabilité, facilité d'entretien, fréquence d'utilisation, découvrez nos conseils pour trouver le plan de travail qui répondra parfaitement à vos besoins.
Le plan de travail est sans conteste l'élément le plus important dans une cuisine. On y nettoie ses aliments, on y prépare les repas, on y cuisine et, parfois même, on y travaille ! Bref, il se doit d'être à la fois très fonctionnel et très résistant. "Il doit être capable de résister à tout : à la chaleur, bien sûr, mais aussi aux éclaboussures et aux frottements", indique Bruno Rousseau, responsable développement produits cuisines au sein de la société Fournier, distributrice des marques Mobalpa, SoCoo'c et Perene.
"Sachant qu'une cuisine a une durée de vie moyenne de 25 ans, poursuit-il, il faut choisir un plan de travail suffisamment robuste pour tenir sur toute la longueur, il faut donc être exigeant sur la qualité. Cela suppose d'y mettre le prix, un investissement que l'on ne regrette jamais !"
Conclusion ? Lorsque l'on choisit un plan de travail, il faut se projeter dans le temps : non seulement il doit être capable de répondre à un usage intensif, mais vous devrez aussi prendre en compte les notions d'entretien et d'hygiène et les combiner à une esthétique qui corresponde à vos goûts.

Optimiser la forme de son plan de travail de cuisine

Les professionnels sont unanimes : il faut essayer de dégager un maximum de surface libre. "Plus vous aurez d'espace pour travailler et plus cuisiner sera simple", explique Bruno Rousseau. Lorsque la place est limitée, on peut opter pour :
- Un plan à débordement rabattable qui permettra d'accroître la surface de travail sans pour autant empiéter sur l'espace disponible ;
- Un plan de travail coulissant qui vient recouvrir la zone de cuisson et de lavage afin d'offrir de la surface supplémentaire et même, pourquoi pas, créer une zone repas sur l'îlot de cuisine ;
- Un plan enrichi d'une avancée, droite ou courbée, qui s'avère bien pratique notamment au niveau des plaques de cuisson.
On joue avec la profondeur de son plan de travail : "Passer de 60 cm, qui est la profondeur standard, à 80 cm est tout à fait faisable, nous confirme Steven Deleul, responsable produits meubles chez Ixina, mais sans aller jusque-là, même 5 ou 10 cm en plus peuvent apporter un meilleur confort." Cela permet aussi de ne pas coller les caissons bas aux murs, et de conserver un vide sanitaire derrière les meubles.
Mieux vaut également privilégier la continuité de la surface plutôt que de créer des ruptures de rythme. "Une grande longueur en linéarité est toujours mieux que plusieurs petites longueurs séparées par des éléments de rangement. Mettre des obstacles entre les zones de cuisson et de lavage est une erreur car cela nuit à la fluidité des mouvements", affirme le professionnel.
Enfin, choisissez l'épaisseur la plus confortable pour votre plan de travail : "slim" (environ 20 mm), pour un design contemporain, ou très épais (environ 60 mm), pour rehausser la hauteur de la zone de lavage et de préparation.

Céramique, résine, bois, inox : trouver le matériau idéal pour mon plan de travail

Inox, stratifié, quartz, verre, bois, résine type Corian... La palette des matériaux avec lesquels on peut fabriquer un plan de travail est extrêmement large : pas facile donc, de se décider ! Choisissez en fonction de vos priorités :
- Un plan de travail facile d'entretien : verre, résine, inox, quartz.
- Un plan de travail hygiénique : inox, résine, verre.
- Un plan de travail résistant à l'usure et aux rayures : céramique, granit, quartz.
- Un plan de travail résistant à la chaleur : inox, granit, céramique, verre, quartz, lave émaillée.
- Un plan de travail esthétique : résine, stratifié, bois, verre.
- Un plan de travail pas cher : stratifié.
N'oubliez pas, bien sûr, de choisir un matériau en harmonie avec le style de votre cuisine et, dans le cas d'une cuisine ouverte à l'américaine, cohérent avec les couleurs et matières du salon.

Définir le prix du plan de travail en fonction de l'usage que l'on en fait

D'un matériau à l'autre, le prix peut être multiplié par 10 ! La fourchette démarre entre 50 et 100 € du m2 avec le stratifié - matériau le plus abordable donc le plus vendu- et peut aller jusqu'à plus de 600 € du m2 pour du granit ou du quartz.
"Inutile d'opter pour un matériau hors de prix si l'on ne cuisine que très rarement, conseille Bruno Rousseau. En revanche, poursuit-il, si l'on destine sa cuisine à un usage intensif, l'investissement vaut le coup".

Bien positionner l'évier et les plaques de cuisson sur le plan de travail

Lorsque vous concevez votre cuisine, respectez l'enchaînement logiquement entre les différentes étapes de la cuisine. En général, on se dirige vers le réfrigérateur en premier, puis vers l'évier, pour laver les légumes par exemple, puis vers la zone de travail et, enfin, vers le module de cuisson. "Le but du jeu est de réduire les déplacements au maximum", précise Bruno Rousseau de la société Fournier.
Pour un plan de travail optimisé, évitez de positionner l'évier au bout du plan de travail, compte tenu des risques d'éclaboussures. De même, laissez un espace libre de 30 cm de chaque côté de l'évier et de la table de cuisson, par sécurité.
Les éviers et les plaques de cuisson peuvent être installés de trois manières différentes :
- Encastré : c'est-à-dire installés sur le plan de travail ;
- Affleurant : la cuve est installée par-dessous le plan de travail ;
- Sous plan : le montage a été effectué en usine par en dessous de manière à ce que la cuve soit exactement au même niveau que le plan de travail du coup on ne voit plus du tout la tranche du plan de travail.

Agrémenter le plan de travail d'accessoires malins

De nombreux éléments peuvent être directement intégrés au plan de travail ou à l'évier, ce qui permet de gagner une place considérable. Parmi ces solutions astucieuses :
- Un mât de rangement : une barre qui relie le plan de travail au plafond. Les ustensiles y sont rangés verticalement et tournent autour de lui, facilitant ainsi la prise en main des utilisateurs ;
- Des barres de rangement : à installer horizontalement au niveau de la crédence ;
- Des bacs de rangement : dans l'épaisseur du plan de travail, au pied de la crédence, pour les épices par exemple ;
- Des tiroirs : dans l'épaisseur du plan de travail, dans lequel on ne pourra ranger que des ustensiles de faibles épaisseur, comme la planche à découper ou la balance par exemple ;
- Des blocs-prises escamotables : pour brancher facilement les appareils électroménagers.
Ne négligez pas, enfin, l'éclairage du plan de travail : spots encastrés ou réglettes extra plates peuvent être installés sous les placards hauts de la cuisine.
Article mis à jour le 6 mars 2017.
Plan de travail cuisine : 5 conseils pour bien choisir
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic