L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Comment bien choisir la hauteur de son plan de travail ?

Par Stéphanie Thibault
,
le 2 décembre 2019
Comment bien choisir la hauteur de son plan de travail ?
Comment bien choisir la hauteur de son plan de travail ? © iStock
Une cuisine ergonomique et confortable passe par un plan de travail à la bonne hauteur. Voici quelques conseils pour déterminer les bonnes dimensions et concevoir une cuisine à sa mesure.
Une cuisine bien conçue est d'abord une cuisine fonctionnelle, où les différents postes de travail ont été agencés de manière à limiter les déplacements inutiles. C'est le fameux triangle d'activité. Mais pour que la cuisine soit confortable, elle se doit aussi d'être ergonomique. Les tâches quotidiennes (préparer les repas, faire la vaisselle...) doivent en effet pouvoir être exécutées sans effort. Les différents éléments doivent donc être à la bonne hauteur, en particulier le plan de travail.
"C'est primordial. C'est plus confortable mais cela permet surtout de ne pas se faire mal. Si le plan de travail est trop haut, il faudra lever les bras, ce qui va créer des tensions dans les épaules. A l'inverse, s'il est trop bas, il faudra se pencher. On risque alors de se faire mal au dos" nous explique Julia Brissaud, chef de marché pour la cuisine chez Schmidt. Avoir un plan de travail à la bonne hauteur est donc essentiel pour limiter les mauvaises postures.

Quelle hauteur pour le plan de travail ?

En France, la hauteur standard pour un plan de travail est comprise entre 90 et 94 cm, mais celle-ci peut être ajustée en fonction de la morphologie de chacun. "La hauteur la plus courante est de 92 cm, c'est un juste milieu qui correspond à la taille moyenne des Français" indique Julia Brissaud.
"En général, on va adapter la hauteur du plan de travail à la taille de la personne qui cuisine le plus dans la famille, mais on peut aussi trouver un bon compris afin que chacun soit à l'aise" ajoute l'experte. L'idéal est même de pouvoir adapter la hauteur en fonction des différents postes de travail.
La zone de lavage, par exemple, doit être un peu plus haute que la zone de cuisson. Le fond de l'évier étant en contrebas, le plan de travail peut être un peu plus haut à cet endroit pour éviter d'avoir à se pencher. A l'inverse, le point cuisson peut être légèrement abaissé. "Il faut que l'on puisse aisément regarder dans les casseroles, qui viennent rajouter une hauteur supplémentaire" souligne Julia Brissaud.

Un îlot central à la bonne hauteur

Si l'on dispose d'un îlot central en plus de son linéaire, une autre option est de jouer sur la hauteur des différents éléments qui composent la cuisine. "Si la zone de cuisson est installée sur l'îlot, celui-ci pourra être plus bas que le plan de travail par exemple. Il faut trouver la bonne formule, celle qui convient à toutes les situations et à tout le monde" insiste la spécialiste.
Le plan de travail idéal aurait ainsi des hauteurs adaptées en fonction des tâches à effectuer. Pour profiter d'une cuisine à sa mesure, le mieux est encore de la concevoir avec l'aide d'un professionnel. Mais on peut aussi tenter d'adapter au mieux une cuisine existante pour la rendre plus pratique. "Dans certains cas, on peut jouer sur la hauteur des pieds des meubles, qui laissent parfois une petite plage de réglage. Mais ce n'est pas toujours possible. Si on a la place, on peut aussi rajouter un petit plan de travail, façon bar par exemple, pour ajouter une hauteur différente dans la pièce" conseille Julia Brissaud.
Comment bien choisir la hauteur de son plan de travail ?
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic