L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Immobilier ancien : la hausse des prix ralentit (notaires)

Par
,
le
Immobilier ancien : la hausse des prix ralentit (notaires)
1/3
notaires immeuble
notaires immeuble © MAP

Dans leur note de conjoncture immobilière portant sur le troisième trimestre 2011, les Notaires observent un ralentissement de la hausse des prix qui reste, malgré tout, importante, à +6,4% dans l'ancien. Sur un an, la hausse s'établit à +9% pour les appartements et +4,4% pour les maisons.

En matière de prix immobiliers dans l'ancien, il est peu de dire que le marché français est marqué par une hétérogénéité qui ne cesse de s'accentuer depuis 2007. Les Notaires de France le soulignent une fois de plus dans leur dernière Note de conjoncture immobilière, parue ce 19 janvier. "Dans l'ancien, expliquent-ils, dire que globalement les prix de vente vont augmenter ou baisser n'a guère plus de sens". Ils distinguent aujourd'hui trois marchés : Paris intra-muros et une partie des Hauts de Seine, dont les prix restent à un haut niveau ; les grandes métropoles de Province, couplées avec les première et seconde couronnes de Paris et le littoral de Nantes à Biarritz et de Perpignan à Nice, dont le dynamisme est également soutenu ; et, enfin, le reste de la France qui affiche des baisses de prix.

La hausse qui reste soutenue

Dans le détail, sur le troisième trimestre 2011 (3T) - soit une période allant de début juillet à fin septembre - les prix ont continué à afficher une hausse importante, à +6,4%, même si les notaires observent un certain ralentissement - pour rappel, au premier trimestre, tirée par les prix parisiens à +20%, la hausse affichait +8,7%. Mais entre le 2T et le 3T, il est à noter que l'augmentation est de +1,1% pour les appartements et 0,7% pour les maisons. "


prix appartements anciens 3T2011 © Notaires de France

 Cette stabilisation fait suite à deux années de forte hausse des prix sur Paris et sa région, dont le rythme annuel s'élevait encore à fin octobre à 18% sur Paris et 11,2% en Petite Couronne" précisent les notaires.

Reste que sur un an, le prix des appartements affiche tout de même +9% tandis que celui des maisons, +4,4%. En Province également, les prix restent dopés par ceux des grandes métropoles qui connaissent des hausses parfois à +10%, comme Bordeaux, Nantes, Nice, Toulon ou encore Rennes.

Suite de l'article en pages suivantes

Immobilier ancien : la hausse des prix ralentit (notaires)
  • Immobilier ancien : la hausse des prix ralentit (notaires)
  • Un marché très hétérogène
  • Vœux 2012 du notariat : la loi ne doit pas être un "hochet" mais un "phare"
Partagez - commentez
Vos commentaires
à lire aussi
Les taux de crédit baissent encore au deuxième trimestre
Au deuxième trimestre 2014, les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France continuent de chuter et atteignent 2,85% en moyenne, selon le dernier observatoire Crédit Logement/CSA. Une tendance ...
Nous vous recommandons

Vous désirez rénover votre habitat pour cet hiver alors découvrez sans plus attendre les tendances et nouveautés Maison à Part. Chauffage, cheminées, isolation thermique, sécurité...

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic