L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Faire soi-même son compost

Par P.P.
,
le 28 juin 2007
compost humus
compost humus © Michelle McNamara - Fotolia
Le compostage domestique est un geste pour l'environnement : vous réduisez votre quantité de déchets et vous contribuez à la vie de votre jardin. Comment cela marche ? Maison à part vous dit tout.
Quand on vous parle de compostage, vous pensez à la poste ou éventuellement, vous visualisez un tas infâme, malodorant et inutile ? Vous n'y êtes pas du tout !
Son principe est simple : constitué de déchets organiques, le compostage est la transformation de ces derniers en humus, par leur décomposition à l'air libre et par l'action de vers divers et variés. L'humus obtenu contribue à produire un amendement de qualité pour la terre, la rendant plus fertile. Utilisé depuis longtemps par les agriculteurs, le compostage fait son entrée dans les jardins des particuliers pour ses vertus environnementales. En plus de son action bénéfique pour le sol, il permet en effet de réduire la quantité d'ordures ménagères gérée par la collectivité (donc moins de transport, d'incinération, etc.).

Les déchets concernés

Tous les déchets organiques servent au compost : dans la cuisine, vous pouvez notamment recycler les épluchures, les fruits et légumes gâtés, les restes de repas, etc ; dans le jardin, les branches, le produit de la tonte du gazon, les feuilles, etc ; mais dans la maison aussi : les mouchoirs en papier et essuie-tout, les cendres de bois, le papier journal... ! L'Ademe, dans sa brochure sur le compostage domestique, rappelle qu'en revanche plastique, tissus synthétiques, verre et métaux comme les bois de menuiserie et de charpente (souvent traités), ne peuvent servir au compost, comme tous les produits non recyclables.
L'art du compost : en tas ou en bac ?
Chacun a ses avantages et ses inconvénients. En tas, la surveillance est facile et il n'y a pas de contrainte de taille ou de volume. Mais les désagréments visuels, un processus ralenti par les intempéries et la convoitise des animaux peuvent s'avérer contraignants. Si vous optez pour celui-ci, attention à ne pas le constituer dans un creux propice à l'accumulation d'eau et placez-le à l'abri du vent. Les bacs à compost, appelés également silos, permettent de contenir un certain volume de compost à l'abri des animaux comme du climat. Ils n'empêchent pas la nécessité de surveillance. Renseignez-vous en jardinerie, quincaillerie, grande surface ou même sur internet, où de nombreux sites proposent divers modèles. Ensuite, à vous de choisir : esthétique, prix, fonctionnement et encombrement. Pour les grands jardins, il faudra réfléchir à s'équiper de plusieurs bacs. Vous pouvez également vous en fabriquer un ! L'Ademe vous conseille de fabriquer par exemple un bac cubique en bois (à base de planches, de rondins ou de palettes), un treillis métallique cylindrique (entouré d'une toile, d'une natte de roseaux ou d'une feuille de plastique perforée) ou encore un box en parpaings.
Seul un compost mûr est efficace, cela prend donc un certain temps (entre deux mois et deux ans, tout dépend de déchets utilisés). La maturité du compost se caractérise selon l'Ademe par son aspect homogène, sa couleur sombre, sa structure grumeleuse et « une agréable odeur de terre de forêt. » Pour y arriver, il faut un minimum d'entretien notamment un mélange et une aération réguliers. N'hésitez pas à alterner les couches entre résidus humides et secs, les broyés et les plus importants.

Où l'utiliser ?

Certaines plantes sont plus gourmandes, c'est elles qu'il faut privilégier lorsque votre compost est mûr. Si vous cultivez des courges, tomates, aubergines, pommes de terre, fraises allez y franchement, elles apprécieront ce nouvel apport. D'autres, comme les salades, carottes, oignons en sont moins friandes et ne nécessitent pas les mêmes quantités.
Pour tous ceux qui souhaitent faire un potager, un bac à compost sera le partenaire idéal pour le nourrir mais aussi réduire la quantité de déchets alimentaires.
Pour en savoir plus sur le compostage domestique, rendez-vous sur les sites de l'ADEME et Baticopro :
www.ademe.fr, www.reduisonsnosdechets.fr et découvrez comment effectuer du compostage en immeuble avec Baticopro" target="_blank">découvrez comment effectuer du compostage en immeuble avec Baticopro
Faire soi-même son compost
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic