L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Piscine : protéger et surveiller !

Par L C-M
,
le 8 juillet 2010
visuel alarmes piscines + sécurité
visuel alarmes piscines + sécurité © Zigrit - Fotolia
Alors que l'on déplore un bond du nombre de décès d'enfants par noyade de moins de 6 ans est à déplorer - multiplication par plus de 2,5 entre 2009 et 2008 - la Fédération des Professionnels de la piscine (FPP) met en garde les parents et rappelle les principes de base de protection et de surveillance.
Avec 19 enfants de moins de 6 ans décédés des suites d'une noyade en 2009, contre 7 en 2008, la FPP enregistre le plus fort taux de mortalités chez les plus jeunes, depuis trois ans. Si ce chiffre est à relativiser au regard du nombre croissant de piscines privées, l'objectif 0 décès est encore loin. La Fédération tire donc la sonnette d'alarme. Elle rappelle les principes de sécurité obligatoires, selon la loi, en insistant sur la présence indispensable des parents.

Le rôle du parent

"La majorité des accidents se produit sans système de protection ou, pour la moitié environ, au moment de la baignade, c'est-à-dire au moment où tous les systèmes sont désactivés", observe la FPP. Conclusion : si les systèmes de sécurité sont un complément utile, rien ne remplace une surveillance humaine, plus précisément adulte. Une donnée à préciser, sachant que beaucoup d'accidents sont survenus lorsque les plus jeunes étaient sous la surveillance d'un autre enfant de 7 et 13 ans.
Pour éviter de nouveaux drames, la FPP met en évidence quelques principes simples, qui doivent devenir automatiques : après chaque baignade, il faut vérifier la fermeture du système de protection et/ou la réactivation de l'alarme. Rester vigilant autour des piscines, même hors sol, dont l'échelle peut être escaladée par des petits, dès 18 mois. Enfin, confier la surveillance à une seule personne. Si aucun n'adulte n'a été clairement désigné, chacun pensera qu'un autre surveille et ainsi de suite.

Les dispositifs obligatoires

Depuis le 3 janvier 2003, la loi oblige les propriétaires de piscines privées familiales enterrées à se munir d'un système de protection visant à prévenir le risque de noyade. Pour son application, le décret du 7 juin 2004 laisse aux propriétaires le choix entre quatre matériels : les alarmes (NF P 90 307, celles par immersion doivent respecter les prescriptions du décret du 16 août 2009); les barrières de protection (NF P 90 306) ; les couvertures de sécurité (NF P 90 308) ; et/ou les abris de piscine (NF P 90 309).
Loin de ralentir l'engouement pour les bassins, ces contraintes sont même particulièrement suivies par les Français. Alors que le nombre de piscines a doublé en dix ans, passant de 708.000 en 2000 (dont 574.000 enterrées) à 1.465.000 (dont 906.840 enterrées) en 2009, 75% des détenteurs de piscine déclaraient déjà posséder un dispositif de sécurité en 2007. Associés à la surveillance continue des parents, ces systèmes permettront peut-être un jour de faire tomber le nombre d'accidents annuel sous le chiffre 1.
"Eautonomie Aquatique" : un DVD pour apprendre aux enfants à ne pas paniquer dans l'eau
Mieux vaut prévenir... Parce que la prévention, au même titre que la surveillance, sont indispensables en cas de présence d'enfants aux abords d'une piscine, afin de diminuer le nombre d'accidents - souvent dramatiques - liés à la chute d'enfants en bas âge dans les plans d'eau, la FPP s'engage chaque année dans une campagne informative d'envergure. Car les systèmes de sécurité, même les plus sophistiqués, ne remplaceront jamais la vigilance.
Cette année, la FPP innove toutefois avec le DVD "Eautonomie Aquatique". Deux maîtres nageurs sauveteurs diplômés ont ainsi élaboré cet outil informatif, "conçu pour permettre aux adultes d'apprendre aux enfants les gestes utiles en cas de chute accidentelle en eau calme". Une méthode, explique la FPP, qui, "si elle est correctement utilisée, peut permettre aux adultes d'aider les enfants à acquérir une meilleure 'Eautonomie' dans l'eau, afin de diminuer l'effet de panique et d'améliorer leurs capacités à rejoindre le bord en cas de chute accidentelle dans un point d'eau calme".
La Fédération recommande à tous ses membres d'offrir le DVD à l'ensemble de leurs clients, au moment de l'achat. Il est également possible de se le procurer sur internet. Et de rappeler bien sûr, que cette méthode "ne doit en aucun cas dispenser de la surveillance active et rapprochée d'un enfant au bord d'un point d'eau quel qu'il soit."
Piscine : protéger et surveiller !
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic