L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

10 conseils pour bien ranger sa maison

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
Mis à jour le 5 avril 2018
Ranger, un problème de taille... en particulier dans un logement qui semble trop petit ! Alors, si l'envie vous vient de ranger intégralement votre maison, à l'approche du printemps, Maison à part vous confie les conseils d'experts pour revoir complètement le rangement dans la maison.
Le printemps approche et, avec lui, le traditionnel rangement de la maison. On trie, on jette ou on donne, on stocke dans un garde-meuble, au grenier ou à la cave... Et, enfin, on range ce qui doit rester sous la main dans notre cocon. C'est l'occasion de repenser totalement l'organisation des rangements dans votre habitation ! Une manière de faire table rase de l'hiver et de se sentir vivre dans un nouvel intérieur.
Plus généralement, le manque de place se fait sentir dans de nombreux foyers français. Ranger devient alors, plus qu'une nécessité, un moyen de gagner de l'espace, en agençant intelligemment son intérieur.
"Même un 20 m² peut sembler spacieux" affirme Sébastien Chevriot, co-auteur avec Elise Fossoux du Grand livre du rangement*. Il a distillé ses précieux conseils de rangement à la rédaction de Maison à part. Découvrez-les en pages suivantes.
 
* Le Grand livre du rangement
Elise Fossoux et Sébastien Chevriot
Editions Eyrolles
170 pages, nombreuses illustrations
Prix public indicatif : 25 €
www.editions-eyrolles.com
10 conseils pour bien ranger sa maison

Trier et inventorier avant de ranger

Avant de se lancer dans le rangement, il convient de faire le tri dans ses possessions. "Cela permet d'estimer le volume d'objets qui nécessitent d'être rangés" explique Sébastien Chevriot. On repart ainsi de zéro ou presque, avec une quantité précise d'articles à ranger.
Cette étape peut également être l'occasion de se séparer des objets, livres, vêtements dont on ne veut plus - mais surtout pas par dépit ! "Je ne conseillerai jamais de jeter ou donner des biens parce que l'on manque de place pour les ranger" tempère Sébastien Chevriot.
Trier et inventorier avant de ranger

Redécouvrir sa maison pour mieux la ranger

Pour ranger efficacement, l'on cherche à optimiser l'espace disponible, à profiter de chaque centimètre carré - ou presque. "Essayez de regarder votre logement sous un nouvel angle" conseille Sébastien Chevriot.
Littéralement, déplacez-vous dans chaque pièce pour la découvrir à partir d'un nouveau point de vue. Vous pourrez ainsi dénicher des endroits de rangement improbables, et pourtant très pratiques : au dessus d'une porte, derrière la tête de lit, sous la baignoire, etc.
Redécouvrir sa maison pour mieux la ranger

Utiliser l'espace autour des meubles "indispensables"

Dans chaque pièce, vous trouverez des zones inexploitées, en particulier autour de ce que Sébastien Chevriot appelle les "meubles obligatoires" : canapé, lit, douche, baignoire, tous ces éléments indispensables dans une maison, "mais que l'on a tendance à oublier d'investir" explique-t-il.
L'ouvrage d'Elise Fossoux et Sébastien Chevriot fourmille d'idées astucieuses (et illustrées) pour optimiser l'espace autour de ces éléments. Les assises des canapés deviennent des bacs de rangement, on installe des tiroirs sous le lit - ou un autre lit, et des étagères sous l'escalier.
Sous un bac de douche, surélevé pour laisser passer les tuyaux, on installe un petit tiroir. "Ce n'est que 70 centimètre de largeur sur 20 de hauteur, mais c'est toujours cela de pris" estime Sébastien Chevriot.
Utiliser l'espace autour des meubles "indispensables"

Surélever les meubles pour créer des rangements

L'espace sous le lit est couramment utilisé pour y cacher des boîtes de rangement. Pourquoi, alors, ne pas agrandir cette zone utile, en surélevant le lit ? Le matelas se retrouve à environ un mètre du sol, sur une structure adaptée (et souvent réalisée sur mesure) qui renferme des tiroirs, des placards, etc.
La méthode s'applique à presque tous les meubles massifs : banquettes et canapés réalisés sur mesure, bac de douche, baignoire, "quitte à créer quelques marches pour faciliter l'accès" ajoute Sébastien Chevriot.
Mieux encore : les plus bricoleurs iront jusqu'à surélever le sol sur une partie de la pièce, pour y cacher par exemple un lit rétractable. Idéal dans une chambre d'enfant, pour cacher le lit sous le bureau et créer une aire de jeu spacieuse.
Surélever les meubles pour créer des rangements

Installer du mobilier adapté

Très en vogue, le mobilier sur mesure permet d'obtenir exactement le rangement dont vous avez besoin. "C'est également une solution intéressant pour les petits budgets, qui peuvent réaliser eux-mêmes leurs meubles, ou rénover des meubles récupérés" précise Sébastien Chevriot.
Adapté aux besoins du moment, le mobilier modulable est une manière d'optimiser l'espace de circulation dans la maison, et de simplifier son rangement. "Le meuble ne doit surtout pas remplir la pièce, sinon il donne l'impression qu'on ne peut plus y circuler" ajoute l'auteur.
Enfin, les meubles déplaçables sont une solution alternative. "On a tous déjà déplacé des tables pour une fête entre amis. Lorsque le meuble est prévu pour être déplacé, à l'aide de roulettes par exemple, on obtient plus facilement un grand espace" explique Sébastien Chevriot.
Installer du mobilier adapté

Rangements fermés ou ouverts ?

Les rangements ouverts, par exemple les bibliothèques sans porte, permettent de laisser le champ de vision plus libre. Les rangements fermés, à l'inverse, coupent l'horizon, mais ils permettent de cacher les objets, rendant la pièce plus esthétique.
Comment choisir ? "Si vous n'êtes pas organisé, n'optez surtout pas pour des rangements ouverts !" tranche Sébastien Chevriot. Le capharnaüm n'est en effet pas confortable visuellement, et il vaudra mieux alors cacher le chaos derrière des portes ! "On peut aussi utiliser des paniers ou des boîtes, un bon compromis entre les deux" ajoute-t-il.
Rangements fermés ou ouverts ?

Ranger en hauteur

Toujours dans une optique d'optimisation, on pensera à installer des rangements là où on ne peut pas poser de meuble, par exemple en hauteur ! Une étagère de 30 cm de profondeur, installée à 20 cm du plafond comme une coursive, offre un étonnant rangement pour les livres. "On peut la placer au dessus du canapé, et poser un éclairage en dessous, qui sera également astucieux" conseille Sébastien Chevriot.
Même chose au dessus des portes : une étagère fera un bon rangement dans cet endroit complètement ignoré, à condition qu'elle ne soit pas trop voyante, et qu'elle ne provoque pas une sensation d'écrasement. On préfèrera un modèle d'une profondeur limitée.
Lorsque la hauteur sous plafond le permet, la création d'un faux plafond dans lequel on installera des rangements est une solution idéale. Comme un grenier ouvert, cette mini-mezzanine se révèlera très utile. "A réserver aux maison, ou aux appartements dans le cadre d'une rénovation" précise Sébastien Chevriot
Ranger en hauteur

Suspendre pour mieux ranger

"Le concept vient des brasseries, où les verres sont toujours suspendus" explique Sébastien Chevriot. Une idée astucieuse qui peut être déclinée dans la cuisine, par exemple, pour débarrasser le plan de travail. Optez pour une barre ou un petit meuble en adéquation avec la décoration. "Si les casseroles que l'on y suspend sont jolies, le résultat peut être vraiment très esthétique" ajoute-t-il.
De même, dans un dressing, une entrée ou une buanderie, on peut choisir de suspendre les chaussures, les outils ou certains accessoires, pour gagner de la surface au sol. Si vous n'êtes pas bricoleur, de nombreux meubles astucieux existent en magasin.
Suspendre pour mieux ranger

A chaque objet sa zone de rangement

Puisque l'on repense entièrement l'aménagement de la maison, chaque objet va trouver une nouvelle place. On commence par ranger les objets dans la pièce dans laquelle ils sont le plus utilisés. Mais Elise Fossoux et Sébastien Chevriot conseillent aussi de réorganiser entièrement les contenus dans un même meuble, à partir de trois zones de rangement.
Dans la "zone à usage fréquent", on place les vêtements, livres, accessoires utilisés quotidiennement ou presque. "Ces objets sont placés à portée de bras d'adulte" explique Sébastien Chevriot, c'est-à-dire au milieu des armoires.
La "zone à usage occasionnelle" se situe au dessus et en dessous de la zone à usage fréquent, c'est-à-dire notamment au pied des meubles de rangement. Leur accès est un peu plus compliqué, et nécessite de se pencher, ou de se dresser sur la pointe des pieds.
Enfin, la "zone à usage rare", tout en haut des étagères, est à réserver aux objets qui ne servent que rarement, puisqu'ils ne seront accessibles qu'à l'aide d'une échelle ou d'un tabouret.
A chaque objet sa zone de rangement

Allouer un espace de rangement à chacun

"Le rangement est souvent un sujet de dispute" admet Sébastien Chevriot. Pour anticiper les colères de couple ou les discordes familiales, l'auteur conseille de réserver à chaque membre un espace de rangement "privatif".
Chacun pourrait ainsi avoir son tiroir dans la commode, ou une étagère dans la bibliothèque. "Un adolescent ne range pas de la même manière qu'une personne âgée, ni un homme de la même manière qu'une femme, et chacun a un caractère différent".
Allouer un espace de rangement à chacun
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic