L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Habitat investit les Puces pour célébrer le vintage

Par Valentin Boudonnet
,
le 16 mai 2013
Le 8 juin prochain, Habitat ouvrira aux Puces un nouvel espace de vente dédié aux objets vintage. "Habitat 1964", référence à l'année de création de l'enseigne, se présente comme un village de 25.000 m² où l'on vend et achète ce qui a fait son succès il y a plusieurs décennies. Petite visite des lieux avant son ouverture au public.
"Celui-là, je l'ai eu chez moi !" La phrase revient sans cesse, dans toutes les têtes, lorsque l'on parcourt les 400 m² du show-room Habitat 1964. Et pour cause, de nombreux objets de la marque créée par Sir Terence Conran sont devenus cultes. On y trouve ainsi d'anciens succès allant des sixties jusqu'à 2004, pour les plus récents.
"Le logo est un clin d'œil à l'année de création de la marque, mais aussi à ses valeurs. Par exemple, les trois couleurs primaires, en plus du vert, sont là pour insister sur l'aspect coloré de nos créations" nous explique Rémy Poirson, directeur marketing d'Habitat. D'ailleurs, le show-room, renvoie une image joyeuse, multicolore et même un peu nostalgique.

"Ce n'est pas un musée"

Photographie d'illustration Habitat 1964
Photographie d'illustration Habitat 1964 © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
 Et si l'ensemble flatte l'œil du connaisseur, la société tient à rappeler que tous les objets présentés sont bel et bien destinés à être vendus. Aussi, Rémy Poirson le répète : "Ce n'est pas un musée ouvert et visitable tous les jours. D'ailleurs, Habitat 1964 s'alignera sur le rythme des Puces, c'est-à-dire une ouverture le week-end et les jours fériés uniquement."
Aucun objet neuf, que de l'occasion chiné, ici et là, à des particuliers ou des anciens collaborateurs de la marque. Et pour réaliser cette sélection, un collège d'experts, mené par Yves Cambier (vétéran d'Habitat présent depuis son implantation en France) a été réuni afin de certifier l'authenticité des produits et de déterminer un prix de vente.
"Les objets les plus durs à récupérer sont les luminaires et la vaisselle, les gens veulent rarement s'en séparer" confie Rémy Poirson. Hormis ces quelques articles disponibles en quantité très limitée, le show-room propose un choix très large de mobilier. Cela va de la table "Tapissier" (1975) en pin, toute première table de salle à manger de l'enseigne, au valet de chambre "Jeeves" designé par Sir Terence Conran lui-même.
Suite de l'article en page suivante
Habitat investit les Puces pour célébrer le vintage

Du vintage mais aussi du design contemporain

 Habitat 1964 - vase blanc
Habitat 1964 - vase blanc © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Si la majorité des objets du show-room sont l'œuvre de créateurs quasi-inconnus - Sir Terence Conran ayant souvent privilégié les coopérations avec de jeunes artistes du monde entier - certains, au contraire, ont été conçus par des célébrités.
Ainsi, Carla Bruni aura eu, par exemple, l'occasion de dessiner une balancelle, à mi-chemin entre la balançoire et le hamac, pour les 40 ans de la marque en 2004. Cette collection très spéciale alors intitulée "VIP : Very Important Products" comprend également une table de salle à manger en aluminium imaginée par Jean Nouvel. Au sujet de cette dernière, il expliquait : "Cette table sur tréteaux, sobre et polyvalente, est fabriquée à partir de matériaux simples. En fait, il s'agit presque de "zéro design", ce que j'aime beaucoup. Je ne travaille jamais sur le design, seulement sur les idées."

Un point de vente pour L'Eclaireur

Si Habitat 1964 a pris la place des anciens ateliers Steinitz, les 25.000 m² ne sont pas exploités dans leur intégralité pour l'instant et à l'ouverture, seulement 3.000 m² devraient être accessibles. Mais pour occuper toute cette surface, le coin vintage ne sera pas seul.
Un autre espace de vente, géré par la marque l'Eclaireur et dédié aux jeunes designers contemporains méconnus, viendra prendre place à côté de lui. Une coopération avec Habitat qui convient parfaitement à son fondateur : "Avoir la chance d'être désormais en plein cœur des Puces en m'associant à ce nouveau projet m'enchante. C'est une occasion unique pour les chineurs de découvrir des œuvres contemporaines d'artistes, associés à des collections de mode vintage."
Avec ce partenariat, Habitat 1964 dispose ainsi d'un large éventail de produits susceptibles d'intéresser les curieux ou les habitués des Puces. Une adresse à retenir pour les amoureux du rétro.
Découvrez en pages suivante un aperçu du lieu et des objets exposés.

Habitat 1964

77 Rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
Ouverture officielle : 8 juin 2013
Pour proposer vos propres objets Habitat à la vente, cliquez ici.
Du vintage mais aussi du design contemporain

Un casier à bouteilles intemporel

Show-room Habitat 1964 - casier à bouteilles
Show-room Habitat 1964 - casier à bouteilles © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Casier à bouteilles
Voilà un produit Habitat qui a traversé les années et les époques sans rien changer à son design originel.
Si les éléments le composant ont été un peu modifiés, son apparence simple mais originale, lui vaut d'être encore présent dans les collections actuelles de l'enseigne.
Un casier à bouteilles intemporel

Un salon en rotin designé par Sir Terence Conran

Show-room Habitat 1964 - salon en rotin
Show-room Habitat 1964 - salon en rotin © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Salon en rotin (1975)
Ce salon en rotin est le fruit de l'artisanat cher à Sir Terence Conran. Peu après l'implantation d'Habitat en France, il a designé ce salon qui était le fer de lancer d'un nouveau style de mobilier : "le country".
Le créateur est par ailleurs un des premiers à avoir introduit le rotin tressé dans les maisons.
Un salon en rotin designé par Sir Terence Conran

Un rangement pour CD unique imaginé par Sharleen Spiteri

Show-room Habitat 1964 - rangement pour CD
Show-room Habitat 1964 - rangement pour CD © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Rangement pour CD (2004)
Si Sharleen Spiteri est connue pour ses chansons en solo ou au sein du groupe Texas, elle possède un talent certain de designer, découvert à l'occasion du projet VIP.
Pour cet événement, elle créait un rangement pour CD unique et inspiré par son vécu.
"J'ai eu envie de créer mon propre système de rangement pour CD car je ne trouvais pas ce qui me plaisait dans le commerce. La plupart des systèmes proposés sont soit trop peu solides, soit trop voyants.
J'ai des milliers de CD un peu partout chez moi, que je classe non pas par ordre alphabétique, mais par genre. Il était donc essentiel que je puisse organiser les catégories comme je l'entendais.
Je voulais quelques chose de solide, moderne et discret et j'ai été séduite par l'idée d'un système modulable qui puisse grandir avec ma collection de CD.
Nous avons opté pour un aluminium poli, et pour séparer les sections, des blocs épais de stratifié noir sur lesquels on peut écrire au crayon de couleur blanc. Je me suis inspirée des tables de mixage des studios où l'on utilise cette méthode pour marquer les différentes pistes."
Un rangement pour CD unique imaginé par Sharleen Spiteri

Une lampe aux allures de champignon

Show-room Habitat 1964 - lampe champignon
Show-room Habitat 1964 - lampe champignon © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Luminaire champignon (1977)
Cette lampe est le modèle même d'un design simple et humoristique. Faite d'un métal émaillé blanc, seul l'abat-jour est en plastique, elle est donc aisément reproductible.
Une lampe aux allures de champignon

Une table en aluminium par Jean Nouvel

Show-room Habitat 1964 - table sur tréteaux
Show-room Habitat 1964 - table sur tréteaux © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Table sur tréteaux (2004)
Imaginée par Jean Nouvel, cette table sur tréteaux a été créée, elle aussi, à l'occasion du projet VIP. Même si l'architecte a été très souvent en contact avec des designers dans le cadre de son travail, cette commande était une première pour lui et il a pris ce défi avec autant de sérieux qu'il ne l'aurait fait pour un de ses projets architecturaux.
En 2004, il détaillait sa réalisation ainsi : "Les panneaux nid d'abeille sont, de par leur conception, extrêmement solides, et l'aluminium lui confère résistance et légèreté.
Les tréteaux permettent de l'utiliser comme table de salle à manger ou comme bureau."
Une table en aluminium par Jean Nouvel

Un canapé bleu ciel qui détonne

Show-room Habitat 1964 - canapé bleu ciel
Show-room Habitat 1964 - canapé bleu ciel © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Canapé bleu ciel
L'ouverture du show-room étant prévue pour le 8 juin, tous les objets exposés n'ont pas encore été entièrement identifiés. Ainsi, le collège d'experts a certifié que ce canapé faisait bien partie des collections Habitat (collections années 80), mais ne sait pas encore quel est son designer.
Ce canapé étonne par son design en rondins mais également par sa couleur, bleu ciel. Sa longueur (plus de trois mètres) en fait toutefois une pièce de collection qui ne conviendra pas à tous les salons.
Un canapé bleu ciel qui détonne

La galerie l'Eclaireur, chantre du design contemporain

Show-room Habitat 1964 - galerie l'Eclaireur
Show-room Habitat 1964 - galerie l'Eclaireur © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
La galerie l'Eclaireur sera présente également sur le site d'Habitat 1964.
Cette enseigne, spécialisée dans la mode, s'intéresse aussi aux designers contemporains méconnus. Dans cette optique, sa présence au sein des Puces, aux côtés d'Habitat, est parfaitement justifiée.
Sur cette photographie, on peut voir quelques-unes des créations originales qui seront mises en vente dès le 8 juin. Les objets proposés vont de l'utile (le triptyque design) au purement décoratif (la suspension dorée que l'on aperçoit au premier plan).
La galerie l'Eclaireur, chantre du design contemporain

Le petit habitat pour se restaurer

Show-room Habitat 1964 - le petit habitat
Show-room Habitat 1964 - le petit habitat © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Le petit habitat est un café chic, spécialisé dans les tartes, destiné à satisfaire la soif et l'appétit de tous les visiteurs.
Rien d'étonnant à ce qu'il accompagne Habitat 1964, puisque Sir Terence Conran a débuté sa carrière dans un restaurant de soupes et a même écrit plusieurs livres de cuisine.
Composé d'une terrasse et d'un coin "restauration" en intérieur, décoré avec du mobilier vintage Habitat, ce café devrait faire la joie de tous les potentiels acheteurs aspirant à un petit repos entre deux visites.
Le petit habitat pour se restaurer

Le potager, petit havre de verdure dans ce quartiier industriel et urbain

Show-room Habitat 1964 - potager
Show-room Habitat 1964 - potager © Show-room Habitat 1964 - V.B/MAP
Un coin potager a également été aménagé sur le site.
Comme nous l'explique Rémy Poirson, il renvoie lui-aussi aux souhaits du fondateur de la marque : "La présence d'un potager était fondamentale pour Sir Terence Conran. C'est une façon pour lui de mêler le bon et le naturel."
Si le créateur anglais n'a pas trop voulu se mettre en avant dans le projet Habitat 1964, son empreinte transparait dans les moindres recoins et donne au lieu un caractère unique.
Le potager, petit havre de verdure dans ce quartiier industriel et urbain
Nous vous recommandons

En jouant sur les volumes, l'intérieur est à la fois confortable et baigné de lumière, tout en restant connecté à l'extérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic