L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Par C. Chahi Bechkri
,
le 28 février 2013
Faire nettoyer régulièrement son tapis est indispensable pour maintenir une bonne hygiène dans son logement mais aussi pour prolonger sa durée de vie. Découvrez tous nos conseils pour procéder à l'opération et découvrez toutes les étapes d'un nettoyage en bonne et due forme.
Ce n'est un scoop pour personne : les tapis sont de véritables nids à poussière et à acariens. Seulement voilà : peu de Français pensent à les faire nettoyer. Or, un coup d'aspirateur une fois de temps ne suffit pas à les rendre propres. Et se lancer seul dans cette opération est risqué dans la mesure où l'on risque de faire dégorger et migrer les couleurs. Pour un résultat impeccable, rien ne vaut donc le nettoyage réalisé, en milieu aqueux, entièrement à la main par un professionnel spécialisé et, surtout, sans utilisation de produits chimiques.
Dépoussiérage, rinçage, lavage, essorage, séchage, brossage et, éventuellement, travaux de rénovation... Le processus est parfaitement rodé, comme a pu le constater Maison à part lors de la visite des ateliers de l'entreprise Chevalier Conservation, à Colombes, dans les Hauts-de-Seine.
Avant de découvrir les coulisses d'un nettoyage de pro dans les règles de l'art, retrouvez en page suivante quelques conseils pratiques pour savoir quand, pourquoi et à quel prix faire nettoyer son tapis.
Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Les 5 questions essentielles à se poser avant de faire nettoyer son tapis

Les 5 questions essentielles à se poser avant de faire nettoyer son tapis - Chevalier Conservation
Les 5 questions essentielles à se poser avant de faire nettoyer son tapis - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
1 - Comment détecter la présence de poussière dans un tapis ?
Lorsqu'un tapis est sale, cela se voit, bien entendu, puisque ses couleurs sont ternes mais, cela se sent aussi et surtout au toucher. "La poussière engendre la formation d'une pellicule grasse et abrasive. Du coup, le tapis devient collant et rêche", indique Nicolas Chevalier, arrière-petit-fils du fondateur de Chevalier Conservation, à la tête de l'entreprise depuis 2007. Autre indice : son poids. Plus un tapis contient de la poussière et plus il est lourd. Elle peut d'ailleurs représenter jusqu'à 50% de son poids.
2 - Quelles conséquences néfastes la poussière peut-elle avoir sur le tapis ?
La poussière favorise l'usure prématurée des fibres. Un tapis qui en emprisonne beaucoup va donc avoir tendance à s'abîmer plus vite qu'un tapis propre. Faire nettoyer son tapis permet donc, outre l'amélioration de l'hygiène domestique, de prolonger sa durée de vie.
Le nettoyage est également une bonne occasion pour vérifier l'état de son tapis. Au fil des années, les tapis se tâchent, s'effilochent voire pire, se déchirent, des dégâts importants qui peuvent être masqués par la poussière. Le nettoyage débouche donc souvent, en particulier pour les tapis anciens, sur des détachages et des travaux de restauration.
3 - A quelle fréquence nettoyer son tapis ?
Il est préconisé de nettoyer son tapis tous les 3 à 5 ans mais, comme le précise Nicolas Chevalier, "cela dépend du type de tapis, sa valeur et de l'endroit où il est installé". Un tapis installé dans une zone de passage intensif comme, par exemple, une entrée ou une pièce à vivre aura tendance à se salir plus facilement et réclamera donc un nettoyage plus fréquent qu'un tapis installé dans une chambre.
4 - Peut-on faire nettoyer tous types de tapis ?
"Oui, bien sûr ! Tapis noués à la main en laine, tuftés, tissés sur métiers mécaniques : tous les types de tapis peuvent être nettoyés", répond sans hésiter Nicolas Chevalier. "Mêmes les tapis d'entrée de gamme vendus dans les grandes enseignes de décoration peuvent faire l'objet d'un nettoyage professionnel", poursuit-il. "Trop souvent les gens n'osent pas nous confier leur tapis. Ils pensent que nous ne nous prenons en charge que des tapis de grande valeur or, ce n'est pas le cas. Nous acceptons tous les tapis et heureusement, car la poussière s'attaque à tous les modèles".
5 - Quelle somme faut-il débourser pour faire nettoyer son tapis ?
A titre indicatif, chez Chevalier Conservation, il faut compter à partir de 18 €/m2 pour un tapis tissé sur métiers mécaniques et à partir de 25 €/m2 pour un tapis noué à la main en laine.
Pour découvrir toutes les étapes d'un nettoyage en bonne et due forme, rendez-vous en pages suivantes.
Les 5 questions essentielles à se poser avant de faire nettoyer son tapis

Dans les coulisses d'une entreprise labelisée "Patrimoine Vivant"...

Dans les coulisses d'une entreprise labelisée "Patrimoine Vivant"... - Chevalier Conservation
Dans les coulisses d'une entreprise labelisée "Patrimoine Vivant"... - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Maison à part a eu la chance de pouvoir visiter les ateliers de l'entreprise Chevalier Conservation. Au programme : la découverte de son processus de nettoyage des tapis et un aperçu de ses ateliers de restauration.
Fondée en 1917, elle est spécialisée dans le nettoyage et la restauration de tapis et tapisseries. Au fil des années, les équipes qui y travaillent ont développé un vrai savoir-faire dans le domaine. D'ailleurs, l'entreprise est labélisée "entreprise du Patrimoine Vivant" depuis 2008.
L'entreprise prend en charge à la fois des tapis anciens précieux, provenant de belles demeures, de châteaux ou de musées mais également des tapis de plus faible valeur appartenant à des particuliers.
Dans les coulisses d'une entreprise labelisée "Patrimoine Vivant"...

Observation précise - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Observation précise - Chevalier Conservation
Observation précise - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Avant de subir le nettoyage, le tapis est d'abord minutieusement observé. Les éventuels problèmes - tâches, dégradations, usure - sont identifiés puis un devis est établi. Il arrive que des travaux de restauration soient préconisés en plus du nettoyage.
Observation précise - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Dépoussiérage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Dépoussiérage - Chevalier Conservation
Dépoussiérage - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
La première étape du nettoyage est le dépoussiérage par aspiration. L'entreprise Chevalier Conservation dispose pour cela d'une machine qu'elle a elle-même fabriquée. L'appareil a été détourné de son utilsation habituelle mais nous n'en saurons pas plus... Les photos sont d'ailleurs interdites...
Dépoussiérage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Le rinçage à l'eau

Le rinçage à l'eau - Chevalier Conservation
Le rinçage à l'eau - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Le nettoyage peut être réalisé de deux manières : à l'eau ou à sec. Le nettoyage à sec est privilégié pour les tapis en soie ou pour ceux qui présentent des risques importants de dégorgement des colorants. Ici, nous vous présentons un nettoyage en milieu aqueux.
Le tapis est installé à même le sol puis rincé de manière manuelle à l'eau. "La grande différence par rapport à un nettoyage en pressing, c'est que nous faisons tout à la main", insiste Nicolas Chevalier, directeur de l'entreprise depuis 2007. "Nous scrutons le tapis au fil des différentes étapes pour pouvoir intervenir en cas de décoloration ou d'éventuelles dégradations durant les manipulations".
A noter que le sol est en légère pente de manière à favoriser l'écoulement de l'eau.
Le rinçage à l'eau

Le lavage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Le lavage - Chevalier Conservation
Le lavage - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Une fois bien rincé, le tapis est nettoyé à l'aide d'une shampouineuse équipée d'une brosse douce rotative. Un détergent neutre - type savon de Marseille - est ajouté à l'eau de lavage, ainsi qu'une très légère quantité d'additif permettant de prévenir un éventuel dégorgement des couleurs.
Le lavage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Le rinçage à l'eau

Le rinçage à l'eau - Chevalier Conservation
Le rinçage à l'eau - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Pour débarasser le tapis du savon, il est de nouveau rinçéà l'eau. Plusieurs rinçages peuvent être nécessaires en fonction du degré de saleté.
Le rinçage à l'eau

L'essorage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

L'essorage - Chevalier Conservation
L'essorage - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Le tapis est ensuite roulé puis inséré dans une essoreuse. La machine permet de retirer près de 80% de l'eau. Les 20% restants sont évacués manuellement grâce au passage d'une brosse.
A noter qu'un linge blanc est emprisonné dans le tapis roulé de manière à éviter les éventuels transferts de couleurs.
L'essorage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Le brossage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Le brossage - Chevalier Conservation
Le brossage - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
La brosser permet non seulement de retirer l'eau mais également de rendre le tapis bien lisse et d'éviter les effets de miroitement que l'on peut parfois observer lorsque le tapis est propre.
Le brossage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Le séchage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Le séchage - Chevalier Conservation
Le séchage - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Pour finir, les tapis sont mis à sécher dans une salle chauffée.
Le séchage - Nettoyer un tapis dans les règles de l'art

Travaux de restauration

Travaux de restauration - Chevalier Conservation
Travaux de restauration - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Le nettoyage d'un tapis permet de mettre à jour ses éventuelles dégradations aussi il arrive fréquemment que les tapis soient envoyés, une fois nettoyés, en atelier de restauration.
Travaux de restauration

Les extrémités du tapis

Les extrémités du tapis - Chevalier Conservation
Les extrémités du tapis - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Dès lors qu'elles ont un tapis entre les mains, l'objectif des conservatrices est d'arrêter les dégradations. Leurs efforts se concentrent sur les extrémités du tapis qui sont les zones les plus sensibles et les plus sujettes aux effilochements.
Les extrémités du tapis

Zone de stockage

Zone de stockage - Chevalier Conservation
Zone de stockage - Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Le tapis est nettoyé et restauré : il est emballé et stocké dans une salle protégée. En général, il faut compter environ 15 jours pour le nettoyage d'un tapis. Un délai qui sera allongé si des travaux de restauration sont entrepris.
Zone de stockage
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic