Avant/après : un 32 m2 atypique habilement optimisé

    Mis à jour le 21 octobre 2020
    Date de publication et auteurs
    Publié le 8 octobre 2018 par E.R.
    Avant/après : un 32 m2 atypique habilement optimisé
    1/9
    Avant/après : peu conventionnel, un 32 m2 optimisé
    Avant/après : peu conventionnel, un 32 m2 optimisé © Cyril Rheims
    La propriétaire d'un ancien deux-pièces mal agencé, et à la forme peu commune, a fait appel à un architecte afin d'optimiser la surface, sans perdre de mètres carrés.
    Confrontée à l'état vieillissant et décati d'un ancien deux-pièces de 32 m2, sa propriétaire a souhaité faire table rase de l'existant pour répondre au mieux à ses besoins quotidiens. L'appartement étant structurellement mal agencé, elle a donc sollicité l'architecte DPLG Cyril Rheims, afin de mener à bien son projet. Familier des petites surfaces, il a ainsi su répondre astucieusement à toutes les contraintes spatiales.
    Tenir compte des habitudes et du mode de vie de la cliente, imaginer un logement coloré et dynamique, optimiser une configuration difficile, intégrer les anciens conduits de cheminée à l'espace, ou encore tirer profit d'une incroyable luminosité, sont autant d'objectifs que l'architecte s'était fixé, en aval du chantier, pour satisfaire la propriétaire, tout en respectant la structure. "Plus il y a de contraintes, plus l'on peut trouver de solutions rigolotes", s'enthousiasme-t-il.
    Dépose des cloisons puis recomposition de l'espace, création d'une fenêtre en imposte, élévation d'une verrière aux lignes très graphiques, construction d'une estrade et de rangements sur-mesure... Près de quatre mois ont été nécessaires pour achever ce projet complexe et ardu, brillamment exécuté.
    Zoom en images sur cette petite surface étonnante et colorée.
    Avant/après : un 32 m2 atypique habilement optimisé
    • Avant/après : un 32 m2 atypique habilement optimisé
    • Un appartement à la forme peu conventionnelle
    • Une cuisine lumineuse ouverte sur la pièce à vivre
    • Une petite verrière fixée au plafond pour contenir les odeurs
    • Un coin bureau articulé autour d'anciens conduits de cheminée
    • Une salle de bains optimisée et gorgée de lumière
    • Une verrière aux lignes graphiques pour isoler la chambre
    • L'estrade de la chambre abrite un second couchage
    • Avant/après : peu conventionnel, un 32 m2 optimisé
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic