L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

L'immigration a sa Cité

Par Laurent Perrin
,
le 8 octobre 2007
La Cité de l'Immigration sera inaugurée mercredi à la Porte Dorée de Paris. Souhaitant «mettre en valeur la place des immigrés dans la construction de la France», ce nouvel espace occupe les murs de l'ancien Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie. Visite du chantier avec Patrick Bouchain, l'architecte qui a mené les travaux de rénovation et de mise aux normes du bâtiment.
Chose inhabituelle à Paris, une allée de palmiers mène de la place de la Porte Dorée au palais. Il s'agit en fait du square des Anciens Combattants d'Indochine, surplombé de la statue d'une femme en armure dorée et au regard mystérieux. Juste derrière, un vestige de l'Art déco saute aux yeux : colonnes en façade, large escalier, bas-reliefs... Le Palais de la Porte Dorée est un colosse vieux de 76 ans.
Construit à l'occasion de l'Exposition coloniale internationale de 1931, il a d'abord servi à abriter le musée permanent des Colonies où des «indigènes» auraient été montrés nus aux visiteurs. C'est donc réhabiliter ce lieu que d'y installer la Cité de l'Immigration. Un pied-de-nez à l'histoire que savoure Patrick Bouchain, l'architecte chargé de rénover le bâtiment.
Pour lui, le choix de ce lieu pour un tel projet revient à «ouvrir une prison pour parler de liberté». Un retournement de situation salué par l'architecte, concepteur entre autres du Théâtre équestre Zingaro à Aubervilliers et du Lieu Unique à Nantes. Rénover l'ancien musée des Arts d'Afrique et d'Océanie (transféré au Quai Branly) fut pour lui un vrai challenge, la mise aux normes n'ayant pas été tâche facile.

Des cabanes dans les arbres

L'architecture d'Albert Laprade et la décoration extérieure (bas-reliefs d'Alfred Janniot) et intérieure, conçues dans l'entre-deux-guerres, étaient remarquables par leur «façon d'intégrer la grammaire de l'Afrique et du Maghreb», raconte avec passion Patrick Bouchain qui a du composer avec ce monstre du style Art déco. «Il fallait aussi donner envie aux enfants de s'intéresser à l'histoire de la colonisation», ajoute-t-il.
Pour ce faire, le foyer central a été conçu comme une bande-dessinée et les escaliers de secours «ressemblent à des cabanes dans les arbres». De plus, une aire de pique-nique a été aménagée au centre du foyer, avec des bancs repliables en fonction des besoins. L'aquarium tropical du rez-de-chaussée n'a pas bougé d'un poil. «Il est même resté accessible durant la durée de travaux», précise Patrick Bouchain.

Déposer une mémoire orale

Passé le hall et ses escaliers monumentaux, le foyer nous accueille avec la chaleur d'un parquet somptueux en bois tropicaux et européens, recouvrant un sol de croix gammées qui auraient pu prêter à confusion. Deux cabines se trouvent de chaque côté de cette immense pièce principale aux murs recouverts de fresques. La première servira de stand aux diverses associations proposant des évènements. La seconde est un petit studio d'enregistrement réservé aux intervenants souhaitant «déposer une mémoire orale».
Rappelant que pour lui «rien n'est jamais définitif», l'architecte poursuit la visite en empruntant les escaliers aux grilles signées Subes menant au premier étage. C'est ici que le grand public découvrira l'exposition permanente de la Cité de l'Immigration, baptisée « Repères » par son scénographe en chef, Pascal Payeur. Ici sont disposés au plafond des radiateurs à eau (alimentés par une chaudière d'origine) qui créent une sorte de «strate chauffante», fonctionnant un peu «comme si on empêchait que la chaleur monte».
Patrick Bouchain nous emmène dans les moindres recoins de la bâtisse, vantant ici les mérites d'une «lumière zénithale mais pas verticale» avec des volets commandés électroniquement ; ou là clamant : «J'adore mes escaliers ! Il n'y a que ça qui est à moi». On apprécie l'humour et l'humilité d'un architecte qui a le mérite d'avoir mené à bien un projet complexe sur un sujet délicat dans un contexte difficile.

Fiche technique :



Maître d'ouvrage : Ministère de la Culture et de la Communication, Direction des Musées de France & EMOC (Etablissements public de maîtrise d'ouvrage des travaux culturels).
Maîtrises d'œuvres : Cabinet d'architecture Construire (Patrick Bouchain, Loïc Julienne) pour l'aménagement intérieur, Jean-François Lagneau pour les clos et couverts.
Budget : 20 millions d'euros (60% : ministère de la Culture ; 40% : ministères de l'Emploi, de l'Education et de l'Intérieur).
Surface : 8.500 m²
Livraison : Décembre 2009
L'immigration a sa Cité

Patrick Bouchain - L'immigration a sa Cité

Patrick Bouchain - Cité Immigration
Patrick Bouchain - Cité Immigration © DR
Né à Paris en 1945, Patrick Bouchain a étudié aux Beaux-Arts. Il a d'abord travaillé aux côtés d'André Hermant, collaborateur d'Auguste Perret et du Corbusier, puis chez le peintre Henri Malvaux, directeur de l'école Camondo où il enseigna ensuite. Après plus de dix ans d'enseignement du dessin et de l'architecture, Patrick Bouchain a associé un souci politique à son travail d'architecte, considérant «que l'architecture est politique et qu'elle doit répondre au souci de l'intérêt général».
Ses principales réalisations sont :
1985 : Aménagement du Magasin à Grenoble
1988 : Théâtre Zingaro à Aubervilliers
1991 : Volière Dromesko à Lausanne
1995 : Centre administratif et technique de Valeo à La Verrière
1997 : Siège social de Thomson Multimédia à Boulogne-Billancourt
1999 : Transformation des usines LU à Nantes en centre culturel : le Lieu Unique
2000 : Musée international des Arts modestes à Sète
2005 : Piscine à Bègles (Aquitaine)
2006 : Pavillon francais de la biennale d'architecture à Venise (avec EXYZT...)
Patrick Bouchain - L'immigration a sa Cité

Les grilles d'entrée

Les grilles d'entrée - Cité Immigration
Les grilles d'entrée - Cité Immigration © DR
Les grilles à l'entrée du Palais sont de Jean Prouvé.
Les grilles d'entrée

Façade principale - L'immigration a sa Cité

Façade principale - Cité Immigration
Façade principale - Cité Immigration © DR
La façade avant du Palais de la Porte Dorée est imposante. Les bas-reliefs, inspirés du Palais de Dahomey, sont signées Alfred Janniot.
Façade principale - L'immigration a sa Cité

Luminaires - L'immigration a sa Cité

Luminaires - Cité Immigration
Luminaires - Cité Immigration © DR
Ces luminaires côniques au plafond du hall principal ont l'air étrangement modernes.
Luminaires - L'immigration a sa Cité

Accueil - L'immigration a sa Cité

Accueil - Cité Immigration
Accueil - Cité Immigration © DR
Ces luminaires là sont bien contemporains, signés Patrick Bouchain et assortis aux luminaires d'origine.
Accueil - L'immigration a sa Cité

Mosaïque - L'immigration a sa Cité

Mosaïque - Cité Immigration
Mosaïque - Cité Immigration © DR
De somptueuses mosaïques ornent le sol du hall d'entrée.
Mosaïque - L'immigration a sa Cité

Foyer - L'immigration a sa Cité

Foyer - Cité Immigration
Foyer - Cité Immigration © DR
Une fois passées les immenses portes battantes, on pénètre dans le foyer principal qui servira de salle de pique-nique et de repos. Les bancs et les parasols peuvent être repliés pour adapter la salle à toutes sortes d'évènements. Une idée ingénieuse de Patrick Bouchain.
Foyer - L'immigration a sa Cité

Escaliers colossaux - L'immigration a sa Cité

Escaliers colossaux - Cité Immigration
Escaliers colossaux - Cité Immigration © DR
Les escaliers colossaux du hall d'entrée mènent au premier étage où est située "Repères", l'exposition permanente. Il a fallu remettre ces escaliers aux normes, notamment en cas d'incendie afin que la fumée ne se propage pas aux niveaux supérieurs. Les grilles et gardes-corps sont de Raymond Subes.
Escaliers colossaux - L'immigration a sa Cité

Grilles - L'immigration a sa Cité

Grilles - Cité Immigration
Grilles - Cité Immigration © DR
Ces grilles là aussi sont de Raymond Subes. Elles donnent une vue plongeante sur le hall d'entrée.
Grilles - L'immigration a sa Cité

Foyer - L'immigration a sa Cité

Foyer - Cité Immigration
Foyer - Cité Immigration © DR
Du premier étage, on a une meilleure appréciation du foyer et de ses fresques murales.
Foyer - L'immigration a sa Cité

Repères, l'exposition permanente

Repères, l'exposition permanente - Cité Immigration
Repères, l'exposition permanente - Cité Immigration © DR
L'exposition permanente de la Cité de l'Immigration, "Repères", a été conçue par le scénographe Pascal Payeur. Ici : les dernières touches sont ajoutées, à quelques jours de l'ouverture au public.
Repères, l'exposition permanente

Chauffage à eau

Chauffage à eau - Cité Immigration
Chauffage à eau - Cité Immigration © DR
Dans la salle de l'exposition "Repères", les radiateurs à eau alimentés par la chaudière principale sont installés au plafond afin de créer une sorte de «strate chauffante», fonctionnant un peu «comme si on empêchait que la chaleur monte».
Chauffage à eau

Escaliers de secours

Escaliers de secours - Cité Immigration
Escaliers de secours - Cité Immigration © DR
A l'extérieur, les escaliers de secours rendent Patrick Bouchain très fier de son travail. Alors qu'il a du rénover tout le reste du chantier, ceux-ci sont en effet entièrement à mettre sur son compte. «J'adore mes escaliers ! Il n'y a que ça qui est à moi.» Du pin Douglas a été utilisé pour les colonnes.
Escaliers de secours

Vue du toit

Vue du toit - Cité Immigration
Vue du toit - Cité Immigration © DR
Une maquette permet d'avoir une vue d'ensemble du Palais. Le clos et couvert est d'ailleurs à atribuer à Jean-François Lagneau. Ici, la vue aérienne avec au centre, le foyer et ses parasols.
Vue du toit

Façade arrière - L'immigration a sa Cité

Façade arrière - Cité Immigration
Façade arrière - Cité Immigration © DR
Ici la façade arrière vue sur la maquette avec les escaliers de secours de Patrick Bouchain.
Façade arrière - L'immigration a sa Cité

Photos d'ouvriers

Photos d'ouvriers - Cité Immigration
Photos d'ouvriers - Cité Immigration © DR
Dans les bureaux des entreprises à l'œuvre, des photos des ouvriers rendent hommage à ces hommes de chantier sans qui rien ne serait possible.
Photos d'ouvriers

Affiche de la Cité de l'Immigration

Affiche de la Cité de l'Immigration - Cité Immigration
Affiche de la Cité de l'Immigration - Cité Immigration © Cité Immigration
L'affiche de la Cité de l'Immigration, résolument tournée vers l'avenir.
Affiche de la Cité de l'Immigration
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic