L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le chauffage au bois délaissé par les Français

le 25 mars 2016
Se chauffer au bois
Se chauffer au bois © Olimpia Splendid
Selon l'Observatoire des énergies renouvelables, les ventes d'appareils domestiques de chauffage au bois ont continué à baisser en 2015, comme en 2014. Les températures clémentes de cet hiver et le faible prix du fioul et du gaz expliqueraient cette désaffection pour ce mode de chauffage.
La flamme entre le chauffage au bois et les Français faiblirait-elle ? En effet, les ventes d'appareils domestiques de chauffage au bois ont continué à baisser l'an dernier, mais moins qu'en 2014 (-18%). Les ventes du secteur ont en effet chuté de 12,4% en 2015, soit environ 53.000 unités vendues en moins par rapport à l'année précédente, détaille l'Observatoire des énergies renouvelables, selon des données collectées auprès des industriels français du secteur en partenariat avec l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe). "Après une année 2013 qui avait été l'une des meilleures depuis 2005, les volumes de ventes 2015 sont ramenés au niveau le plus bas depuis 11 ans", note-t-il.

Les appareils à granulés préférés aux bûches

Les secteurs des chaudières et foyers fermés à bûches ont été particulièrement boudés par les Français avec des ventes en baisse respectivement de 17,5 et 20,2%. Seuls les segments des appareils indépendants à granulés (poêles et foyers fermés) ont affiché une hausse de leurs ventes par rapport à 2014, confirmant la montée en puissance de ce mode de chauffage. Ils offrent en général de meilleurs rendements que leurs homologues à bûches et leur alimentation est moins contraignante puisqu'il faut recharger le réservoir à granulés moins souvent que pour un appareil à bois.
Hiver doux, prix faible des énergies fossiles et RT 2012
Les raisons de la baisse des ventes des appareils de chauffage au bois sont multiples. Tout d'abord, les températures douces des hivers 2014 et 2015 expliquent en partie cette diminution, estime Observ'ER, ajoutant que "beaucoup de consommateurs ont envisagé de changer de mode de chauffage mais devant la clémence des températures ont décidé de reporter leur achat". A cela s'ajoutent les niveaux de prix très bas du fioul et du gaz, autres énergies de chauffage, du fait de la faiblesse des cours du pétrole. L'observatoire note enfin que depuis la mise en place de la RT2012, les appareils de chauffage à bois ont perdu beaucoup de parts de marché.
Le chauffage au bois délaissé par les Français
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic