L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Réaliser les joints

le 21 novembre 2007
Comment réaliser des joints ? Cette question revient toujours au moment de la pose d'un carrelage. Grâce à notre partenaire Larousse, découvrez les différentes sortes de joints disponibles sur le marché ainsi que leurs mises en oeuvre.
Le joint, qui vient, en phase finale, combler les interstices entre les carreaux, remplit une double fonction. Techniquement, il donne une certaine souplesse à l'assemblage et assure son étanchéité mais il a aussi un rôle décoratif. Les joints, longtemps négligés, étaient autrefois uniformément gris alors qu'aujourd'hui on dispose d'une palette de nuances allant du blanc à l'ocre.

L'application du mortier à jointoyer

• Préparez la pâte à jointoyer : versez la poudre dans l'eau et mélangez jusqu'à l'obtention d'une pâte.
• Déposez la pâte dans les joints. Pressez sur le dos de la truelle pour faire pénétrer le produit entre les carreaux.
• "Beurrez" les joints puis, sans attendre, raclez la surface en utilisant une large spatule souple : déplacez l'outil selon les diagonales pour obtenir des joints réguliers.
• Nettoyez rapidement la surface ; le premier rinçage doit être terminé avant le début de la prise.
• Après le séchage complet des joints (2 h environ), frottez les carreaux avec un chiffon sec ou à l'aide d'un pad synthétique.
• Un ultime lissage, exécuté à main douce à l'aide d'une baguette de bois, a pour but de creuser légèrement les joints qui se trouvent ainsi en dessous de la surface du carrelage, donnant à l'ensemble un léger relief.
• Nettoyez enfin les carreaux.

La pose d'un plastificateur

S'il s'agit d'un carrelage exposé aux salissures et à des nettoyages fréquents, comme dans une cuisine, protégez les joints neufs en appliquant, au pinceau, un plastificateur. Étalez le produit - en deux couches - sur les joints blancs ou colorés, dès leur finition. Sachez que le plastificateur ne permet pas de rénover les joints préalablement tachés.

Précautions pour la pose d'un joint coloré

Si le mortier à jointoyer est coloré, protégez le carrelage contre l'incrustation du colorant, qu'il est parfois difficile voire impossible de faire disparaître, surtout pour les teintes vives.
• Appliquez un liquide incolore à base plastique sur toute la surface.
• Passez deux couches à 10 min d'intervalle, à l'aide d'une éponge.

Les joints en silicones

Une fois le jointoyage du carrelage mural achevé, vous pouvez être amené, dans une cuisine ou une salle de bains, notamment, à ajouter un joint particulièrement étanche et résistant entre le carrelage et un appareil sanitaire. Vous réaliserez sa pose avec un mastic élastomère à base de silicones qui permet d'effectuer des joints sur mesure, parfaitement moulés autour des accessoires à étancher. Le mastic silicones se présente en cartouches dont vous trouverez deux modèles différents.
La cartouche manuelle. Elle doit être montée dans un pistolet extrudeur. La pression sur la gâchette pousse le mastic à travers le bec.
La cartouche automatique. Elle fonctionne sans pistolet. Un gaz sous pression, contenu en fond de cartouche, pousse le mastic vers la sortie. À l'extrusion, le produit adhère sur tous les matériaux, sèche au contact de l'air mais ne durcit jamais complètement. Il conserve l'aspect élastique du caoutchouc, ce qui lui permet de suivre certaines déformations sans se rompre.
Pour découvrir la mise en oeuvre des joints, cliquez sur suivant.
Une fiche pratique extraite du Larousse du Bricolage, réalisé sous la direction de Michel Galy.
Réaliser les joints

La mise en œuvre

La mise en œuvre - fiche pratique - les joints
La mise en œuvre - fiche pratique - les joints © MAP
• Nettoyez l'emplacement du joint à l'aide d'un solvant pour éliminer toutes traces de corps gras.
• Montez la cartouche dans le pistolet. Sectionnez l'extrémité du bec, en biais afin d'obtenir un joint d'un diamètre adéquat.
• Appuyez sur la gâchette pour déposer un cordon continu et régulier sur toute la longueur du joint. Si vous ne parvenez pas à réaliser un cordon esthétique dès le premier essai, lissez la surface du joint pour obtenir la régularité souhaitée.
Cette opération délicate peut être effectuée et réussie de façons différentes.
Avec un doigt. L'extrémité mouillée de votre index suffit à lisser un joint de faible section, pour lui donner une surface légèrement incurvée. N'appuyez pas trop fort. Vous ne devez pas déplacer un bourrelet de mastic mais glisser sur la surface en un geste léger et continu. Pour réussir, gardez le doigt humide pendant le lissage.
Avec une spatule spéciale en matière plastique, ayant la forme d'une cuillère à dessert, disponible avec les cartouches de silicones. Pour éviter de coller la spatule sur le cordon de mastic, enduisez-la de quelques gouttes de liquide de vaisselle (Rubson).
Avec une raclette en polypropylène, d'un modèle mis au point par un artisan carreleur, grâce à laquelle on tire des joints d'une parfaite régularité, sans apprentissage fastidieux (Fugenboy).

Les mortiers à jointoyer

Il en existe différentes sortes :
Des mortiers fins. Ils sont composés de ciment gris ou blanc et conviennent à la plupart des réalisations classiques.
Des mortiers colorés. Ils sont composés de ciment blanc et d'hydrofuge plastique. Disponibles sous 24 teintes, ils sont conçus pour harmoniser les joints avec la couleur des carreaux.
Des mortiers techniques. Leur composition renferme des substances spécifiques destinées à renforcer la résistance du joint : résistance aux nettoyages fréquents, aux jets sous pression, aux solvants, aux températures élevées, etc. (Weber et Broutin).
Découvrez la pose de la pâte à jointoyer en cliquant sur suivant.
La mise en œuvre

Poser la pâte à jointoyer - étape 1

Fiche pratique - les joints
Fiche pratique - les joints © Larousse
Appliquez d'abord à l'éponge un produit de protection. Cette précaution évite à la pâte à jointoyer de s'incruster dans la porosité de certains carreaux. Pressez ensuite la pâte entre les carreaux avec une truelle « langue de chat ». Agissez délicatement pour éviter de rayer l'émail des carreaux.
Poser la pâte à jointoyer - étape 1

Poser la pâte à jointoyer - étape 2

Poser la pâte à jointoyer - étape 2 - fiche pratique - les joints
Poser la pâte à jointoyer - étape 2 - fiche pratique - les joints © Larousse
Balayez la surface avec une raclette en caoutchouc. Les joints doivent être réguliers et lissés sans être creusés. Évacuez le surplus de pâte. Commencez le nettoyage avec une éponge humide fréquemment rincée.
Poser la pâte à jointoyer - étape 2

Poser la pâte à jointoyer - étape 3

fiche pratique Larousse - les joints
fiche pratique Larousse - les joints © Larousse
Passez entre les carreaux une baguette de bois à l'extrémité arrondie. Ce lissage s'effectue quand la pâte à joints commence à durcir. Frottez ensuite les carreaux avec un chiffon sec. Enlevez ainsi toute trace de salissures et faites briller l'émail.
Poser la pâte à jointoyer - étape 3
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic