L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Solaire photovoltaïque et thermique : deux technologies à combiner

Par C.Chahi
,
le 15 avril 2010
Enerplan
Enerplan © Enerplan
Si le solaire photovoltaïque a remporté un vif succès auprès des particuliers en 2009, il n'en est pas de même pour le solaire thermique, dont le marché s'est considérablement tassé. Un déséquilibre que les professionnels aimeraient éviter de voir se creuser. Explications.
L'énergie solaire photovoltaïque a la cote auprès des Français. Il n'y a qu'à regarder les chiffres pour s'en rendre compte : entre 2007 et 2009, le nombre de foyers à s'être équipés de panneaux photovoltaïques est passé de 2.000 à plus de 30.000. Une progression qui, selon Richard Loyen, délégué général d'Enerplan (l'association professionnelle de l'énergie solaire) devrait d'ailleurs se poursuivre en 2010 : "nous espérons atteindre le cap de 35.000, voire de 45.000 installations", confie-t-il. Un véritable "décollage" qui s'explique par une volonté plus forte de la part des français de vouloir réduire leur empreinte écologique sur la planète mais également par la technologie elle-même. "Avoir à la maison sa propre microcentrale électrique a quelque chose d'excitant pour Monsieur Tout le Monde", analyse Richard Loyen.

Photovoltaïque : "un placement financier intéressant"

Ces bons chiffres sont également le résultat des efforts déployés par les pouvoirs publics pour assurer son développement. Depuis 2006, un certain nombre de mesures fiscales ont été prises pour inciter les Français à s'équiper et, force est de constater, qu'elles ont été rapidement payantes. "Du fait du cumul entre le crédit d'impôt et les intéressants tarifs de rachat proposés depuis 2006, le photovoltaïque est devenu un placement financier intéressant pour les particuliers", confirme Jean-Louis Bal, directeur du pôle Energies Renouvelables à l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie). D'après ses calculs, réalisés sur la base d'un coût système de 6 €/Wc, pour un particulier installé dans le sud de France qui aurait investi 21.000 € dans une installation de 3 kWc et dépensé 500 € de raccordement, le bénéfice net peut ainsi atteindre la somme de 11.965 € en 20 ans, sachant que le temps de retour sur investissement est de 8 ans, hors frais financiers. Une affaire rentable donc, à condition d'être patient.

Solaire thermique : "une assurance confort"

A l'inverse, le marché du solaire thermique qui permet aux particuliers de produire de l'eau chaude et de se chauffer recule, puisque l'on recense 36.00 nouvelles installations en 2009 contre 42.000 en 2008. Une baisse d'environ 15% due, principalement, à une grande méconnaissance de cette technologie. "Contrairement au photovoltaïque dont le principe a tout de suite été bien expliqué, le principe du solaire thermique n'est pas encore clair dans tous les esprits, explique Richard Loyen. Les gens ne savent pas vraiment ce que représentent les dépenses en eau chaude sur leur facture générale du coup, ils ont du mal à voir quelles économies ils peuvent réaliser, poursuit-il. Or, un chauffe-eau solaire individuel permet de couvrir 50 à 75% des besoins en eau chaude. Et puis, il ne faut pas perdre de vue qu'opter pour le solaire thermique, c'est une bonne assurance confort contre l'inflation énergétique". Pour ne rien arranger, un flou a persisté autour des aides financières auxquelles donnaient droit les équipements solaires thermiques. "Les gens sont restés longtemps sans savoir si le système solaire combiné (SSC) était éligible à l'éco-prêt à taux zéro", indique Jean-Louis Bal.
D'un côté le photovoltaïque est en plein boom, de l'autre le solaire thermique est en perte de vitesse... Un déséquilibre qui n'a rien d'alarmant, mais qui commence tout de même à inquiéter les professionnels de la filière. "Il ne faut pas faire l'un ou l'autre, mais l'un et l'autre, insiste Richard Loyen. Lorsque l'on pose des panneaux photovoltaïques sur un toit, il faut avoir le réflexe d'y installer en même temps des capteurs thermiques, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle". Un message sur lequel Enerplan compte insister lors des journées européennes du solaire* qui se dérouleront du 3 au 10 mai prochains. "Tandis que les objectifs retenus dans le Grenelle de l'Environnement et transcrits dans la Programmation Pluriannuelle d'Investissement dans la chaleur renouvelable vise près d'1 million de m² de capteurs solaires thermiques installés par an en 2012, il est nécessaire de stimuler le marché en 2010" insiste l'association.
Bientôt une réduction du crédit d'impôt pour le photovoltaïque ?
L'une des solutions envisagée par l'Ademe pour rééquilibrer la situation est de réduire l'enveloppe éligible au crédit d'impôt pour le photovoltaïque car les pouvoirs publics se rendent compte que les aides accordées au photovoltaïque sont "trop importantes". "Il ne faut pas que le développement du photovoltaïque se fasse au détriment des autres énergies renouvelables comme le solaire thermique, l'éolien ou la géothermie", explique Jean-Louis Bal. Une demande a d'ailleurs déjà été faite dans ce sens au Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer. Elle ne pourra cependant être adoptée que dans le cadre de la révision de la loi de finances, c'est-à-dire à la fin de l'année 2010.
Enerplan
Enerplan © Enerplan
 *Les Journées européennes du solaire
La 3ème édition des Journées européennes du solaire se déroulera du 03 au 10 mai 2010. Organisé par Enerplan, l'association professionnelle de l'énergie solaire, l'événement a pour but de faire découvrir aux particuliers l'énergie solaire : photovoltaïque et thermique. "Cette campagne de sensibilisation est l'occasion pour les professionnels de faire connaître leur métier et le secteur du solaire", explique-t-on. Au programme : journées portes ouvertes chez les installateurs, visites d'installations, démonstrations, expositions... Au total, 2 000 manifestations sont prévues à travers toute la France. L'année dernière, la manifestation avait réuni plus de 30.000 visiteurs, un chiffre que les organisateurs espèrent doubler cette année.
Plus de renseignements sur le : www.journees-du-solaire.fr
Solaire photovoltaïque et thermique : deux technologies à combiner
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic