L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Bien choisir son chauffe-eau : prix, modèles, énergies

Par Lucas Desort
,
le 7 août 2019
Parmi la multitude de produits aujourd'hui sur le marché, il est difficile de faire le bon choix. Pour être sûr d'en bénéficier un long moment et à un bon prix, il faut acheter le chauffe-eau qui correspond le plus à nos besoins.
Le chauffe-eau est un achat important pour une maison, d'autant plus si on a une famille. Prendre un trop gros appareil pourrait vous faire dépenser plus d'argent que nécessaire, alors qu'en prendre un trop petit pourrait forcer celui qui passe en dernier à se doucher sous l'eau froide.

"En moyenne un chauffe-eau dure 10 ans, il est donc impératif de choisir un bon produit qui va passer plusieurs années chez soi" explique Martial Ollier, chef de produit plomberie chez Castorama.

Malheureusement, comme pour beaucoup d'achats, on ne se focalise souvent que sur le prix du produit, alors qu'ici le choix doit être fait selon plusieurs critères.

Maison à part vous aide à choisir l'appareil le mieux adapté.

Estimer mon besoin en eau chaude

Il est impératif lors de l'achat d'un chauffe-eau, de réussir à estimer correctement son besoin en eau chaude. La taille de l'appareil est un critère important selon l'espace dont vous disposez, mais il influe surtout sur la consommation d'énergie. "Prendre un appareil trop grand pourrait-vous faire consommer plus d'énergie qu'il n'en faut, alors qu'un trop petit ne comblera pas vos besoins d'eau chaude" explique Martial Ollier.

La quantité moyenne d'eau consommée par jour par un adulte est de 50 L, et 25 L pour un enfant.

Foyer Capacité nécessaire
1 adulte 50 L
1 adulte + 1 enfant 75 L
2 adultes 100 L
2 adultes + 1 enfant 150 L
2 adultes + 2 enfants 200 L
2 adultes + 3 enfants 250 L
2 adultes + 4 enfants 300 L
 











"Si le choix du produit dépend en majeur partie du nombre de personne du foyer, il faut également prendre en compte l'équipement de la maison" selon Martial Ollier. La présence de lave-linge et lave-vaisselle n'ont pas d'impact puisqu'ils utilisent de l'eau froide. En revanche, la présence d'une baignoire ou d'une douche n'est pas à négliger lors du choix de la capacité d'un chauffe-eau. "Une douche a une consommation d'eau d'environ 30-60 litres alors que la baignoire peut atteindre 150 litres" affirme le chef de produit plomberie.

À accumulation ou instantané ?

Le chauffe-eau à accumulation appelé également cumulus, est composé d'un ballon d'eau chaude dont la partie haute conserve l'eau chauffée grâce à la résistance, et la partie du dessous garde l'eau froide. La température est contrôlée grâce un thermostat, présent sur l'appareil.

Le chauffe-eau instantané à l'inverse, ne possédant pas de ballon, ne peut donc pas conserver l'eau chaude, et la chauffe par conséquence à la demande.

La principale différence entre les deux est surtout la taille et la place nécessaire. Ne possédant pas de cuve, le chauffe-eau instantané peut s'installer un peu partout dans votre maison. Sa petite taille lui permet de chauffer plus rapidement l'eau, et l'acheminement vers le robinet se fera plus vite.

De son côté, le cumulus grâce à sa grande cuve peut être utilisé comme source d'eau chaude principale, et couvrir les besoins en eau chaude sur plus longue durée que le chauffe-eau à accumulation.

S'il coûte plus cher, le cumulus est à privilégier si l'on a une grande famille.

Le chauffe-eau électrique : avantages et inconvénients

Une fois votre consommation établie, vous devez déterminer quel type de chauffe-eau convient le mieux à votre foyer et aussi à votre budget.

Le chauffe-eau électrique peut fonctionner en accumulation ou en instantanée, et est le type de chauffe-eau le plus couramment installé dans les maisons. Il est l'une des solutions les plus économique et simple d'utilisation.

Points forts :

  • Prix moins cher par rapport à tous les autres types de chauffe-eau

  • Peut être installé dans toutes les pièces de votre maison

Points faibles :

  • Peut être touché par le tartre et le calcaire

  • Durabilité plus courte

Prix :

  • Entre 110 € et 490 € pour un chauffe-eau instantané

  • Entre 150 € et 560 €  pour un chauffe-eau à accumulation avec une capacité de 200 L (la catégorie la plus vendue)

Chauffe-eau à gaz : avantages et inconvénients

Le chauffe-eau au gaz de ville produit de l'eau chaude en utilisant du butane ou du propane. Alors que le chauffe-eau électrique chauffe son eau grâce à une résistance, il la chauffe avec un brûleur. Il existe des modèles en instantanée et à accumulation.
Points forts :

  • Moins énergivore que l'électrique

  • Investissement rentable

  • Adapté aux grandes familles

Points faibles :

  • Plus cher que le chauffe-eau électrique à l'achat

  • Utilise une énergie fossile (polluente)

  • En instantané, l'appareil doit être installé dans une pièce bénéficiant d'une aération naturelle et surtout pas dans une chambre, pour prévenir les intoxications au monoxyde de carbone

Prix :

  • Entre 250 et 1.000 € pour  un chauffe-eau instantané

  • Entre 650 et 1.090 € pour un chauffe-eau à accumulation

Le chauffe-eau solaire : avantage et inconvénients 

Comme son nom le laisse deviner, le chauffe-eau solaire utilise l'énergie du soleil pour produire son eau chaude. Cette technologie, en utilisant une source d'énergie gratuite, permet d'être écologique tout en ayant un retour sur votre investissement.

Points forts :

  • Écologique

  • Performant

  • Rentabilité financière sur la durée

Points faibles :

  • Prix d'achat très onéreux

  • Nécessite de pouvoir installer des panneaux solaires thermiques

  • Préférable d'habiter dans une région ensoleillée, et d'avoir une toiture orientée sud

Prix : entre 5.000 € et 7.000 €.

Qu'est-ce que le chauffe-eau thermodynamique ?

Le chauffe-eau thermodynamique est équipé d'une pompe à chaleur qui capte les calories de l'air pour réchauffer l'eau du ballon. Toutefois, ce système ne suffit pas souvent à chauffer l'intégralité de l'eau nécessaire à la famille. Donc ce type de chauffe-eau fonctionne aussi avec une seconde énergie, qi peut être du fioul, de l'électricité ou de l'énergie solaire.

"Le chauffe-eau thermodynamique est une solution économique et écologique qui peut transformer l'air ambiant grâce à une pompe à chaleur en gaz qui va ensuite réchauffer l'eau" explique Martial Ollier, "ce procédé peut vous permettre d'économiser en moyenne 250 € par an, et d'amortir l'achat au bout de 3-4 ans" poursuit-il. 

Ce dispositif a tout de même un prix assez important, mais en faisant le choix de l'énergie naturelle, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt de 30 % jusqu'au 31 décembre 2019.

Résistance blindée ou résistance stéatite ?

La résistance du chauffe-eau est une pièce essentielle de l'appareil, car elle est celle qui permet de faire chauffer l'eau.

La résistance blindée est directement en contact avec l'eau à l'intérieur de la cuve. Si elle est équipée d'une anode en magnésium afin de limiter la corrosion, la résistance est en contact avec le calcaire.

"Si ce type de chauffe-eau a un plus faible coût, il est préférable de le choisir uniquement si vous habitez dans une région peu calcaire ou si vous avez un adoucisseur d'eau" recommande Martial Ollier.

"Pour le chauffe-eau à résistance stéatite, la présence de calcaire est moins un problème, car la résistance n'est pas en contact direct avec l'eau" explique le responsable du marché plomberie. Celle-ci est dans cet appareil situé à l'intérieur d'un étui en acier émaillé et la protège donc du tartre.

Cet appareil est par conséquence plus cher que le précédent, mais consomme toutefois moins d'énergie.

Quelle forme pour mon chauffe-eau ?

Peu importe le nombre de mètres carrés de notre maison ou appartement, un chauffe-eau prend pas mal de place et peut se révéler encombrant si on choisit le mauvais modèle. Aujourd'hui de la villa au petit studio, différentes tailles et formes existent et permettent de s'adapter à votre chez vous.

Les caractéristiques physiques d'un chauffe-eau reposent sur 3 éléments :

  • La taille : de 10 à 300 litres ;

  • La pose : sur un socle, vertical, horizontal ou fixé au mur ;

  • La forme : en cuve ou en parallélépipède.

"Pour un chauffe-eau de 200 litres ou plus, il est obligatoire qu'il soit sur un support" rappelle Martial Ollier.

Où mettre mon chauffe-eau ?

Le chauffe-eau peut se glisser dans divers endroits de la maison, et son emplacement doit être choisi en fonction de la place disponible. "Cependant, il est important de savoir que le lieu choisi aura un impact sur la consommation énergétique", note Martial Ollier.

"Afin d'éviter tout gaspillage énergétique, il est préférable d'installer l'appareil à proximité des pièces de la maison où le besoin d'eau chaude est le plus important comme la cuisine ou la salle de bains", recommande le responsable du marché plomberie.

Toutefois, il est important de savoir qu'excepter les chauffe-eaux à circuit étanche, il est interdit d'installer son appareil dans une chambre, un séjour, une salle de bains ou une pièce uniquement pourvue d'une bouche de ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Pour ceux qui ont la chance d'avoir une cave ou un grenier, la taille et la forme de l'appareil ne posera pas trop de soucis. Pour les moins chanceux, vous pouvez essayer un coffre ou des rideaux pour le camoufler, mais quelle que soit la solution choisie, vous devez vous assurer de la bonne ventilation du lieu.

Si vous souhaitez l'installer dans votre salle de bains, il faut respecter la norme NF C15-100. Celle-ci indique que la pièce est divisée en 4 parties (zone 0, 1, 2 et 3), et chacune a des caractéristiques particulières quant à la pose d'un chauffe-eau :

  • La zone 0 ne peut recevoir aucun chauffe-eau ;

  • La zone 1 ne peut accueillir qu'un chauffe-eau horizontal et doit être monté le plus haut possible ;

  • La zone 2 est réservée à un chauffe-eau électrique vertical (stable ou mural) ;

  • La zone 3 peut recevoir tout type de chauffe-eau électrique.

Bien choisir son chauffe-eau : prix, modèles, énergies
Nous vous recommandons

Matériaux, couleurs, styles... Découvrez quelles sont les grandes tendances de la salle de bains cette année.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic