L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le bloc béton, un matériau très "actuel"

Par L C-M
,
le 23 novembre 2009
Utilisé dans la construction des maisons, le bloc béton est ultra courant. Pourtant, rares sont ceux qui connaissent parfaitement ses procédés de fabrication, ses caractéristiques et les nouvelles possibilités qu'il offre dans l'habitat. Maison à part fait le point sur ce matériau.
Parpaing, agglo, quéron ou encore plot sont quelques-unes des appellations couramment utilisées pour nommer un seul et unique matériau : le bloc béton. Retour sur l'histoire et l'évolution d'un élément de construction devenu indissociable de l'habitat moderne.

Un bloc à la seconde

Souvent assimilé au ciment, le bloc béton n'en possède pourtant qu'une minorité : "Il est composé à 87% d'agrégats de sable et de gravier, à 6% d'eau et à seulement 7% de ciment, lui-même à base de calcaire et d'argile cuit et broyé", explique Bernard Sérol, le responsable régional de Blocalians (fédération regroupant une centaine d'entreprises spécialisées dans la fabrication de blocs béton) Rhône-Alpes.
Son procédé de fabrication est relativement simple : "Il suffit de mélanger ces trois matières premières dans un malaxeur, précise le responsable de Blocalians. Cette substance part ensuite dans une presse froide vibrante. Le démoulage est immédiat. S'ensuit un séchage naturel de 24 à 48 heures. Le bloc est ensuite conservé pendant une semaine, pour une meilleure résistance, avant d'être envoyé sur les chantiers". Ce système demeure très rapide. Il permet de fabriquer pas moins d'un bloc à la seconde !

La révolution du joint mince

Vieille de plus de 70 ans, la pose du bloc béton a assez peu évolué : "Jusqu'à il y a peu, les blocs béton étaient encore tous fixés au moyen d'un joint épais. Réaliser un mètre carré nécessitait entre 60 et 70 kg de mortier". Plusieurs industriels ont alors eu l'idée de mettre au point un système de joint-colle mince, parmi lesquels Bernard Sérol : "Cette invention est une révolution. Alors qu'auparavant, la pose nécessitait un centimètre de joint épais entre les blocs, aujourd'hui, un seul millimètre suffit".
Toujours d'actualité dans les murs, le bloc béton est également de plus en plus présent dans les intérieurs : "Outre son aspect gris classique, il peut revêtir différentes couleurs, commente le responsable de Blocalians. Deux tendances se démarquent : les teintes naturelles pour des intérieurs traditionnels ou les teintes plus vives comme le rouge ou le jaune qui confèrent au bloc béton un style, au final, très actuel !"

Produit vert ?

Selon Blocalians, sur son site, le bloc béton a un impact environnemental relativement faible : la consommation d'énergie primaire totale d'un mur en bloc béton doublé est de 4,72 microjoules par mètre carré et par an contre 7,05 pour un mur en terre cuite. Les industriels du bloc béton se sont d'ailleurs engagés dans la démarche NF FDES certifiée qui garantit des critères environnementaux et sanitaires aux blocs en béton de granulats courants et légers, destinés à être enduits.
Le bloc béton, un matériau très "actuel"

Les origines - Le bloc béton, un matériau très "actuel"

Machine à bras
Machine à bras © Blocalians
Les origines du bloc béton remontent à la fin du XIXème siècle. En France, la machine à bras "L'unique N°1" est primée à la Foire Internationale de Lyon en 1919. Le rythme de production annoncé est de l'ordre de 250 blocs par poste de huit heures.
Les origines - Le bloc béton, un matériau très "actuel"

Fabrication - Le bloc béton, un matériau très "actuel"

machine béton
machine béton © Xavier Chabert
Les matières premières sont mélangées dans un malaxeur. Cette substance part ensuite dans une presse qui vibre. Le démoulage est immédiat. S'ensuit un séchage naturel de 24 à 48 heures. Le bloc est ensuite conservé pendant une semaine, pour une meilleure résistance, avant d'être envoyé sur les chantiers. Ce système permet de fabriquer pas moins d'un bloc à la seconde !
Fabrication - Le bloc béton, un matériau très "actuel"

Types de blocs

Types de blocs - bloc béton
Types de blocs - bloc béton © Xavier Chabert
Il existe un nombre infini de types de bloc de béton. Les plus courants sont les blocs creux ou "de vin" utilisés pour la construction des maisons. Les blocs à bancher servent lors de surélévation tandis que les blocs pleins ou perforés sont employés comme solutions acoustiques, etc.
Quant à leurs dimensions, elles sont généralement de 20 cm d'épaisseur et de hauteur pour 50 cm de longueur.
Types de blocs

Pose traditionnelle - Le bloc béton, un matériau très "actuel"

pose traditionnelle
pose traditionnelle © Xavier Chabert
Vieille de plus de 70 ans, la pose du bloc béton a assez peu évolué : "Jusqu'à il y a peu, les blocs béton étaient encore tous fixés au moyen d'un joint épais. Réaliser un mètre carré nécessitait entre 60 et 70 kg de mortier", explique Bernard Sérol.
Pose traditionnelle - Le bloc béton, un matériau très "actuel"

Pose joint mince

joint mince
joint mince © Xavier Chabert
Jusqu'à il y a peu, les blocs béton étaient encore tous fixés au moyen d'un joint d'un centimètre d'épaisseur entre les blocs. Aujourd'hui, grâce au joint-colle, un seul millimètre suffit.
Pose joint mince

Couleurs - Le bloc béton, un matériau très "actuel"

blocs béton colorés
blocs béton colorés © Xavier Chabert
Deux tendances colorées se démarquent : les teintes naturelles pour des intérieurs traditionnels ou les teintes plus vives, comme le rouge ou le jaune, qui confèrent au bloc béton un style, au final, très actuel.
Couleurs - Le bloc béton, un matériau très "actuel"
Nous vous recommandons

Découvrez cette maison basse consommation qui s’intègre parfaitement dans son environnement marquant sa différence grâce à son esthétisme et en offrant d'excellentes performances énergétiques.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic