L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison qui cultive le mystère

Par C. Chahi Bechkri
,
le 25 avril 2013
En réponse à l'envie d'intimité, de simplicité et de modernité d'un couple, les architectes ont imaginé une maison avec patio à l'architecture complexe. Fermée à l'extérieur, elle présente un tout autre visage à l'intérieur...
"Une maison simple et moderne qui garantit l'intimité de ses occupants et laisse entrer la lumière mais pas le soleil". En complément à cette demande déjà extrêmement précise, les propriétaires avaient également émis le souhait de jouir d'un patio. Pour combler leurs attentes, l'architecte Franck Martinez, associé à l'Atelier d'Architecture Martinez Tournié, a décidé de fondre complètement la maison dans le paysage et de la protéger au maximum des regards extérieurs.

Une maison bien cachée et protégée

Cette intégration passe par une silhouette compacte et ramassée et par un positionnement savamment calculé par rapport au terrain. Ce dernier étant richement boisé, l'habitation vient se positionner entre les arbres en respectant strictement leur alignement. "La parcelle avait pendant longtemps abrité une plantation truffière et il nous est paru important de conserver les traces de ce passé atypique. Nous avons littéralement composé avec la nature environnante", commente Franck Martinez, interrogé par Maison à part. Pour que la fusion soit vraiment parfaite, un bardage bois, constitué de fines lamelles verticales qui sont parfois ajourées, a d'ailleurs été installé sur tout le pourtour de la maison. Il forme comme un ruban protecteur.
Franck Martinez
Franck Martinez © Franck Martinez
 A ce ruban, viennent s'ajouter d'autres éléments qui contribuent eux-aussi à protéger la maison et à assurer l'intimité des propriétaires. Lorsque l'on regarde les plans, l'on se rend compte que les principaux espaces de vie sont délimités par deux longs murs qui se prolongent sans discontinuer de l'intérieur jusqu'à l'extérieur. "Ils protègent, structurent la maison et, en même temps, cadrent le paysage", explique l'architecte.
Afin de permettre aux propriétaires de profiter de la vue sur le jardin mais aussi sur la piscine, ces murs ont en effet été associés à un autre ruban, pas de bois cette fois, mais de verre.
Tout le séjour se retrouve ainsi bordé, sur une longueur de neuf mètres, de baies coulissantes vitrées. Pour accroître la luminosité au maximum et élargir la vue, l'architecte a d'ailleurs choisi un modèle particulier de menuiseries : les coulissants Luméal de chez Technal*. Ils se distinguent par des profilés en aluminium extrêmement fins, des rails et des dormants encastrés. "L'autre avantage est que l'ouvrant se retrouve caché par le dormant du coup, les vitrages se fondent ainsi les uns dans les autres. Il semble d'ailleurs impossible de les ouvrir", précise Armando Rodriguez, ingénieur prescription Technal.
La suite de l'article en page suivante.
*A noter que la maison a été primée dans le cadre du Palmarès Architecture Aluminium Technal 2012. Le jury a été séduit par la mise en œuvre des baies coulissantes Luméal au niveau du séjour et des baies coulissantes à galandage Topaze dans les autres pièces du logement.
Une maison qui cultive le mystère

Une maison qui dévoile son vrai visage lentement...

Une maison qui dévoile son vrai visage lentement... - F. MARTINEZ
Une maison qui dévoile son vrai visage lentement... - F. MARTINEZ © F. MARTINEZ
L'association entre ces deux éléments - le verre d'une part, et deux murs parfaitement symétriques, d'autre part - aboutit à un surprenant jeu d'optique puisque l'on a l'impression que le salon se dédouble alors qu'en réalité, de l'autre côté des baies vitrées, l'on a bien une terrasse.

Des pleins et des creux

En ce qui concerne l'organisation interne du logement, l'architecte est parti sur un plan simple : un séjour en position centrale autour duquel gravitent quatre petits volumes : la cuisine, une chambre d'amis, la chambre des propriétaires et un bureau. "Les espaces de circulation sont réduits au maximum de manière à éviter la perte de place", commente Franck Martinez.
Pour permette à la lumière de pénétrer à l'intérieur de la maison, les quatre volumes sont ponctués par des redans, sorte d'interstices qui viennent également dynamiser la silhouette de la maison. "C'est un peu comme si l'on avait créé des excavations dans un carré", résume l'architecte. Mais si la lumière est aussi présente à l'intérieur, c'est aussi et surtout grâce au patio qui éclaire à la fois le séjour, la cuisine et la chambre des propriétaires.
Au final, l'habitation cache bien son jeu. Si l'on s'en tient à sa façade fermée, on l'imagine froide et austère à l'intérieur alors que c'est tout le contraire. A l'intérieur, elle se révèle en réalité lumineuse et conserve un lien fort avec la nature environnante.
Pour en voir plus, cliquez en pages suivantes.

Fiche technique :

Projet : construction d'une maison individuelle
Lieu : Lalbenque (46)
Maître d'œuvre : Franck Martinez - Atelier d'Architecture Martinez Tournié
Surface maison : 150 m2
Surface terrain : 3.000 m2
Durée du chantier : 14 mois
Une maison qui dévoile son vrai visage lentement...

Insertion parfaite - Une maison qui cultive le mystère

Franck Martinez
Franck Martinez © Franck Martinez
Direction Lalbenque, commune située au sud de Cahors, en région Midi-Pyrénées. Sur un terrain ayant abrité une plantation truffière, une maison contemporaine a été édifiée.
Insertion parfaite - Une maison qui cultive le mystère

Bardage bois - Une maison qui cultive le mystère

Bardage bois - Franck Martinez
Bardage bois - Franck Martinez © Franck Martinez
L'habitation est venue prendre place entre les arbres et, grâce à son bardage bois, se fond parfaitement dans son environnement.
Bardage bois - Une maison qui cultive le mystère

Insertion parfaite - Une maison qui cultive le mystère

Insertion parfaite - Franck Martinez
Insertion parfaite - Franck Martinez © Franck Martinez
Pour que l'insertion de la maison soit la plus discrète possible, les architectes lui ont donné une forme massive, ramassée, relativement compacte.
Insertion parfaite - Une maison qui cultive le mystère

Entre deux murs...

Entre deux murs... - Franck Martinez
Entre deux murs... - Franck Martinez © Franck Martinez
Afin de protéger la maison des regards extérieurs, deux murs ont été édifiés de part et d'autre du séjour, pièce centrale. Ils permettent également de structurer la terrasse et de cadrer le paysage.
Entre deux murs...

Jeux d'ombres et de lumière

Jeux d'ombres et de lumière - Franck Martinez
Jeux d'ombres et de lumière - Franck Martinez © Franck Martinez
La même vue, de nuit. Grâce à des éclairages savamment placés, les particularités architecturales de la maison sont mises en avant.
Jeux d'ombres et de lumière

Piscine - Une maison qui cultive le mystère

Piscine - Franck Martinez
Piscine - Franck Martinez © Franck Martinez
La piscine s'inscrit dans le prolongement de la maison. Depuis l'intérieur du logement, on ne voit pas ses limites du coup, l'on peut se prendre à rêver qu'elle se prolonge à l'infini !
A noter qu'elle a permis de rattraper le niveau du terrain qui présentait, sans elle, une forte déclivité.
Piscine - Une maison qui cultive le mystère

Baie vitrée - Une maison qui cultive le mystère

Baie vitrée - Franck Martinez
Baie vitrée - Franck Martinez © Franck Martinez
Afin de profiter pleinement de la vue sur le jardin et la piscine, toute la façade arrière est vitrée.
Baie vitrée - Une maison qui cultive le mystère

Bois et béton

Bois et béton - Franck Martinez
Bois et béton - Franck Martinez © Franck Martinez
Pour une harmonisation parfaite entre le sol et les murs, le béton prend, grâce à la technique du coffrage à la planche - l'apparence du bois et le bois a été laissé au naturel de manière à ce qu'il grise naturellement avec le temps.
Bois et béton

Vue élargie - Une maison qui cultive le mystère

Vue élargie - Franck Martinez
Vue élargie - Franck Martinez © Franck Martinez
Les architectes ont opté pour un modèle de menuiseries de chez Technal dont la particularité est d'offrir des profilés en aluminium extrêmement fins et des rails ainsi que des dormants encastrés. La surface vitrée est donc plus importante.
Vue élargie - Une maison qui cultive le mystère

Plan de masse

Plan de masse - Franck Martinez
Plan de masse - Franck Martinez © Franck Martinez
Conformément aux souhaits des propriétaires, le plan de la maison est simple et sa superficie est raisonnable par rapport à celle du terrain, à savoir 150 m2 pour une parcelle de 3.000 m2.
Plan de masse

Séjour - Une maison qui cultive le mystère

Séjour - Franck Martinez
Séjour - Franck Martinez © Franck Martinez
Le séjour est l'élément central de la maison : il distribue les différents volumes de la maison. En jouant ce rôle distributif, il permet d'éviter les couloirs.
Séjour - Une maison qui cultive le mystère

Interstices - Une maison qui cultive le mystère

Interstices - Franck Martinez
Interstices - Franck Martinez © Franck Martinez
La lumière pénètre dans le logement par le biais d'interstices laissés entre les différents volumes qui gravitent autour du séjour.
Interstices - Une maison qui cultive le mystère

Patio - Une maison qui cultive le mystère

Patio - Franck Martinez
Patio - Franck Martinez © Franck Martinez
Le patio contribue lui-aussi à apporter de la lumière à l'intérieur du logement. Il éclaire à la fois la cuisine, le séjour et la chambre des propriétaires.
Patio - Une maison qui cultive le mystère
Nous vous recommandons

Jouer avec les volumes, permet d'obtenir un intérieur à la fois confortable et baigné de lumière, tout en restant connecté à l'extérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic