L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Isolation thermique par l'extérieur pour une maison corse

Par Rouba Naaman
,
le 28 octobre 2010
Comment choisir l'isolation de sa maison ? Maison à part vous guide dans ce dédale de techniques. Découvrez cette semaine l'isolation thermique par l'extérieur (ITE), une solution intéressante pour les maisons à l'architecture complexe. Weber, l'un des spécialistes de cette technique, propose pour la finition un enduit à la chaux aérienne original.
L'isolation thermique, dans le Sud, ce n'est pas seulement se couper du froid, c'est aussi se protéger efficacement de la chaleur. Cette question s'est posée aux propriétaires d'une maison de 450 m² en Corse, datant des années 70, au style colonial plutôt unique. En 2009, hésitant entre un ravalement de façade et une isolation de leur propriété, ils décident de combiner les deux en choisissant l'isolation thermique par l'extérieur (ITE).
Pour s'informer sur la technique, le couple fait appel à André Bégon, responsable prescription pour le Sud-Est chez Weber, l'un des spécialistes de l'ITE. "Pour leur proposer une solution adaptée, j'ai dû étudier leur maison en détail, et prendre en compte les éléments architecturaux de l'ensemble" raconte le conseiller. La tâche s'avère difficile, étant donnée la complexité du bâtiment, une maison de type hacienda qui a subi plusieurs évolutions au cours du temps.

Une technique idéale pour les architectures alambiquées

"La grande majorité des façades sont éligibles à une ITE, mais pas toutes" observe Damien Nowak, chef de marché ITE chez Weber. Les matériaux qui ont besoin de respirer, comme la pierre, ou ceux qui ne supportent pas l'enduit, ne pourront pas profiter de la technique. Dans le cas de cette maison corse, l'isolation par l'extérieur est idéale. "Son architecture est très complexe, et une isolation par l'intérieur aurait nécessité beaucoup de travail" explique André Bégon.
La technique de l'isolation thermique par l'extérieur consiste à recouvrir les murs de plaques de polystyrène expansé, de 2 à 30 cm d'épaisseur. "L'épaisseur la plus souvent demandée est 11 cm, car c'est celle à partir de laquelle le crédit d'impôts* s'applique" souligne Damien Nowak.
Les zones courbes ou les éléments qui dépassent (robinets, prises électriques, etc.) ne sont pas des obstacles. "Pour les gonds de volets ou les boîtes aux lettres, on propose des consoles en polystyrène très expansé dans lequel ces éléments peuvent venir se fixer" ajoute Damien Nowak.
*Crédit d'impôts en faveur du développement durable : s'applique aux travaux d'isolation thermique qui permettent une résistance thermique R du bâtiment supérieure à 2,4 m² °K/W
Pour lire la suite de l'article, cliquez sur suivant.
Isolation thermique par l'extérieur pour une maison corse

Un large choix de solutions

Un large choix de solutions - Isolation par l'extérieur
Un large choix de solutions - Isolation par l'extérieur © Weber
Les plaques sont recouvertes d'un enduit minéral, en chaux aérienne, ou organique. Le choix s'est ici porté sur la chaux aérienne, "idéale pour les régions sujettes aux incendies, car elle ne brûle pas" précise André Bégon. Weber est le premier en France à proposer cette solution d'origine naturelle, qui offre un rendu très lumineux.
Les nombreux coloris et finitions disponibles permettent plus de 600 solutions différentes. Au final, le prix de l'isolation s'élève en moyenne à 120 € le m², mais il est très variable selon l'épaisseur choisie et la complexité du chantier.
Pendant toute la durée des travaux, les propriétaires ont pu continuer à habiter leur maison sans dérangement, mis à part les échafaudages dans le jardin. Un obstacle majeur a été le nombre de descentes d'eaux pluviales, qui sont autant de ponts thermiques. "J'ai conseillé aux propriétaires de ne pas les intégrer dans l'isolation, mais de les faire retirer et réinstaller à l'extérieur" se souvient André Bégon. Dont acte.
De même, le conseiller de Weber a encouragé les propriétaires à faire habiller les nombreuses surfaces horizontales du logement. "Pour une réflexion globale de l'isolation de la maison" dit-il.
Maison individuelle en Corse
Maîtres d'ouvrage : propriétaires privés
Isolation thermique par l'extérieur ; capotage des surfaces planes ; rénovation des descentes d'eaux pluviales
Isolation : Weber
Surface : 450 m²
Durée des travaux d'isolation : 2 mois
Budget : 110 € HT le m² d'isolation
Pour découvrir les clichés de l'isolation de la maison corse, cliquez sur suivant.
Un large choix de solutions

Vue d'ensemble - Avant l'isolation

Vue d'ensemble  - Avant l'isolation - Isolation par l'extérieur
Vue d'ensemble - Avant l'isolation - Isolation par l'extérieur © Weber
La façade de la maison présentait des infiltrations visibles et assez étendues. L'architecture complexe de la bâtisse rendait une isolation classique, par l'intérieur, très complexe et plutôt coûteuse.
Vue d'ensemble - Avant l'isolation

Détail de la façade - Avant l'isolation

Détail de la façade - Avant l'isolation - Isolation par l'extérieur
Détail de la façade - Avant l'isolation - Isolation par l'extérieur © Weber
Certaines zones avaient souffert de l'usure du temps, et la façade avait besoin d'un bon ravalement.
Pour une isolation thermique par l'extérieur, comme pour un ravalement, il faut faire une déclaration de travaux auprès de sa mairie.
Détail de la façade - Avant l'isolation

Pose des plaques de polystyrène - Pendant l'isolation

Pose des plaques de polystyrène - Pendant l'isolation - Isolation par l'extérieur
Pose des plaques de polystyrène - Pendant l'isolation - Isolation par l'extérieur © Weber
Habituellement, des plaques de polystyrène expansé, blanc ou gris, sont collées sur l'extérieur de la bâtisse, avec de la colle spéciale, ou à l'aide d'un rail en plastique installé en haut du mur.
Dans le cas de la maison corse, la technique utilisée est celle du calé-chevillé : les plaques sont calées sur les murs à l'aide d'un mortier spécial, puis des chevilles y sont posées.
Pose des plaques de polystyrène - Pendant l'isolation

Détail de la pose des plaques - Pendant l'isolation

Détail de la pose des plaques - Pendant l'isolation - Isolation par l'extérieur
Détail de la pose des plaques - Pendant l'isolation - Isolation par l'extérieur © Weber
Les plaques de polystyrène peuvent être découpées pour s'adapter aux zones irrégulières de la façade. Des découpes sont prévues pour les robinets (comme ici à gauche), les prises électriques extérieures, les luminaires, etc.
Les plaques utilisées ici ont une épaisseur de 11 cm, avec quelques modifications à certains endroits, pour rattraper les variations sur la façade.
Détail de la pose des plaques - Pendant l'isolation

Pose des chevilles sur les plaques - Pendant l'isolation

isolation thermique par l'extérieur
isolation thermique par l'extérieur © Weber
Après ponçage des plaques de polystyrène, des chevilles sont posées. Un sous-enduit vient recouvrir le tout, avant la pose finale de l'enduit teinté.
Pose des chevilles sur les plaques - Pendant l'isolation

Vue d'ensemble du chantier - Pendant l'isolation

Vue d'ensemble du chantier - Pendant l'isolation - Isolation par l'extérieur
Vue d'ensemble du chantier - Pendant l'isolation - Isolation par l'extérieur © Weber
Malgré l'étendue du bâtiment, le chantier n'a duré que deux mois.
Vue d'ensemble du chantier - Pendant l'isolation

Vue d'ensemble de la maison - Après l'isolation

Vue d'ensemble de la maison - Après l'isolation - Isolation par l'extérieur
Vue d'ensemble de la maison - Après l'isolation - Isolation par l'extérieur © Weber
Les propriétaires ont opté pour un enduit minéral à la chaux aérienne, taloché finement. Un enduit en relief peut accélérer le vieillissement de la façade.
Ils ont choisi de faire poser un enduit de la même couleur que la façade originale.
Vue d'ensemble de la maison - Après l'isolation

Détail de la façade - Après l'isolation

Détail de la façade - Après l'isolation - Isolation par l'extérieur
Détail de la façade - Après l'isolation - Isolation par l'extérieur © Weber
A la fin du chantier, les grillages aux fenêtres et petits éléments de la façade ont été réinstallés.
Suivant les conseils d'André Bégon, les propriétaires ont fait changer toutes les descentes d'eaux pluviales. Si elles avaient été intégrées dans l'isolation, elles auraient constitué autant de ponts thermiques.
Détail de la façade - Après l'isolation

Détail du toit et de la cheminée - Après l'isolation

Détail du toit et de la cheminée - Après l'isolation - Isolation par l'extérieur
Détail du toit et de la cheminée - Après l'isolation - Isolation par l'extérieur © Weber
Le rendu final est très propre, dans les plus petits recoins de la façade.
Pour une isolation optimale, il faut aussi réfléchir aux ponts thermiques au niveau du toit.
Détail du toit et de la cheminée - Après l'isolation
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic