L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Maisons BBC-Effinergie : de la conception à l'usage

le 1 mars 2012
Céquami, certificateur pour les maisons individuelles, a dressé en ce début d'année un bilan des habitations ayant été labellisées en 2011. Si le nombre de demandes a progressé de 150% par rapport à l'année précédente, cet état des lieux ne serait pas exhaustif s'il n'était pas accompagné d'un retour d'expérience de ceux qui y vivent. Explications.
La filiale du CSTB, spécialisée dans la certification, la labellisation et la promotion de la qualité globale en maisons individuelles neuves et rénovées, livre une photographie inédite des maisons BBC-Effinergie, en associant des données techniques quant à la conception des habitations et des informations sur la réalité des usages dans ces mêmes habitations.

Côté conception...

Pour étudier la conception des maisons BBC-Effinergie, Céquami a décortiqué l'ensemble des demandes de labels traitées en 2011 - 2.477 dont 924 labels délivrés - et a déterminé 12 grandes thématiques. En voici les grandes tendances :
- Sur le plan géographique, l'étude révèle que, comme en 2010, la région Pays de la Loire est la région la plus dynamique en termes de constructions de maisons BBC-Effinergie, avec 22% des demandes de labels en 2011. L'Ile de France arrive juste derrière, avec 14% des demandes. En revanche, note Céquami, la Picardie, le Limousin, la Basse Normandie et la Corse se placent en queue de peloton, avec moins de 2% des demandes de labels l'an dernier. On constate également que 94% des demandes concernent des régions situées entre 0 et 400 m d'altitude.
- Côté prix, Céquami révèle que le prix moyen des maisons BBC-Effinergie tend à baisser par rapport à 2010 : 169.410 € contre 163.211 € en 2001. La tendance serait donc une démocratisation des maisons BBC, souligne l'organisme. Enfin, il note un équilibre des prix au mètre carré, qui est passé de 1.458 € en 2010 à 1.433 € en 2011, mais avec, toutefois, des habitations dont la surface moyenne est en recul de 2 m2.
- Justement, les surfaces des maisons BBC-Effinergie se situent en grande majorité entre 90 et 140 m2, avec une nette part pour la tranche 110 à 120 m2. Céquami remarque que la surface moyenne est passée de 116.14 m2 en 2010 à 114 m2 l'an dernier.
- En matière de systèmes constructifs, le parpaing vient titiller la brique, jusque-là très prisée par les constructeurs de maisons individuelles. Utilisée dans 69% des cas en 2010, la brique l'est désormais dans 43% des constructions, pour 44% en parpaings. Ce rééquilibrage s'explique notamment par le fait que le nombre important de maisons BBC se situait en Alsace et dans les Pays de la Loire, deux régions où la brique est le matériau phare.
- Côté ventilation, la VMC simple flux hygro B est utilisé dans 96% des constructions, tandis que la PAC aérothermique associée à l'ECS thermodynamique reste la solution la plus prisée, suivie par la chaudière à gaz avec ECS solaire, et de la chaudière à gaz avec préparation de l'ECS. A noter, ajoute Céquami, que ces trois solutions représentent 80% des demandes BBC-Effinergie en 2011.
- Enfin, sur le plan énergétique, les maisons BBC-Effinergie affichent en moyenne une consommation d'énergie primaire moyenne de 48.1 kWh/m2.an en 2011. Concernant le type d'énergie de chauffage choisi, le gaz revient en force grâce au label BBC, avec 45% de parts de marché (gaz et propane) en 2011 contre seulement 30% en 2010. L'électricité demeure majoritaire à 47%. Côté systèmes de chauffage mis en œuvre, la solution effet joule ne représente que 4% du marché, avec une très forte présence en zone H3. Le photovoltaïque est en baisse dans les maisons BBC-Effinergie. Ainsi, 2.6% d'entre elles étaient équipées d'un système PV en 2011, alors que le chiffre atteignait 5.88% en 2009.
Lire la suite en page 2
Maisons BBC-Effinergie : de la conception à l'usage

Côté usages : motivations, bilan et pratiques

logo Effinergie
logo Effinergie © Effinergie
Côté usages...
Parallèlement, Cequami a entrepris une enquête* auprès de 107 familles qui ont fait construire une maison BBC afin d'en connaître leur perception et ressenti. Parmi les 11 grandes thématiques abordées, on peut en dégager les résultats suivants :
- Quatre motivations récurrentes ont conduit à construire une maison BBC : faire des économies d'énergie ; respecter l'environnement ; optimiser le confort ; obtenir des aides financières.
- Les occupants de ces maisons ont pu également apprécier certains éléments comme le système d'eau chaude, majoritairement solaire ; le système d'éclairage ; le confort thermique.
- Enfin, les propriétaires de maisons BBC semblent avoir pris conscience d'habiter un logement labellisé, moins énergivore, en avance sur les réglementations futures. Céquami note une certaine fierté chez eux à en parler autour d'eux, et surtout communiquer sur le fait que le surcoût de départ n'est plus un obstacle compte tenu du retour sur investissement et de l'impact sur l'environnement.
En détail, 71% des propriétaires estiment avoir réduit significativement les consommations d'énergie depuis qu'ils ont investi dans une maison BBC, même s'il est difficile de juger au bout d'une seule année d'occupation. Plus de 70% d'entre eux n'ouvrent plus leurs fenêtres alors que la chauffage est en marche, tandis que 99% ne bouchent jamais les entrées et sorties de ventilation et ont conscience que le renouvellement de l'air est signe de qualité sanitaire. Quant à l'éclairage, beaucoup de propriétaires ont été surpris de constater que leur maison BBC était livrée avec des ampoules à incandescence... Au final, la perception de qualité globale est au rendez-vous, se félicite Céquami, avec une note de 18.22/20 accordée par l'ensemble des 107 familles interrogées.
*enquête réalisée par Mélétys, pour le compte de Céquami, entre juin 2011 et octobre 2011, administrée par téléphone sur la base d'une cinquantaine de questions.
Côté usages : motivations, bilan et pratiques
Nous vous recommandons

Admirez la possibilité que les ouvertures peuvent apporter à votre quotidien afin que l'extérieur et l'intérieur ne fassent qu'un.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic