L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison passive en bois bâtie à l'orée de la forêt

Par Claire Chédeville
,
le 6 juin 2016
Un couple attaché au respect de l'environnement a souhaité faire construire une maison passive pour y habiter avec ses enfants. La bâtisse située en bordure de forêt répond à de véritables critères de confort, de performance et d'économie d'énergie. Visite.
Au cœur des Yvelines, une maison en bois certifiée bâtiment passif s'élève à l'orée de la forêt. Le terrain étant entouré d'arbres et de verdure, la famille a tout naturellement opté pour une construction respectueuse de l'environnement.
Le couple s'est fortement impliqué dans la conception et la réalisation de cette maison à haute efficacité énergétique. En effet, le propriétaire, ingénieur, a réalisé lui-même l'étude phpp (Passiv house planning package), un plan qui permet de s'assurer que la conception respectera les objectifs de la construction passive.
Originaires de la région rouennaise, ils ont choisi de faire appel à un architecte de Normandie. Yvon Serres de l'agence Artech a réalisé, ici, sa première maison certifiée passive.
Découvrez en pages suivantes les détails de cette construction...
Une maison passive en bois bâtie à l'orée de la forêt

Des débuts difficiles pour la maison passive

Des débuts difficiles pour la maison passive - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Des débuts difficiles pour la maison passive - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
Construire une maison passive ne se fait pas sans difficultés."Le plan local d'urbanisme nous a interdit d'ouvrir de grandes baies vitrées sur le côté ouest du bâtiment", explique Yvon Serres, l'architecte en charge des travaux. Il a donc fallu prévoir davantage de fenêtres au nord, ici à gauche, pour pallier au manque de lumière.
Autre obligation, le toit devait être construit en zinc pour être en harmonie avec les autres habitations du quartier.
Des débuts difficiles pour la maison passive

Un bois de construction extérieur à traiter régulièrement

Un bois de construction extérieur à traiter régulièrement  - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Un bois de construction extérieur à traiter régulièrement - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
La construction adopte la jolie couleur marron claire du mélèze. "Les pans de bois arrivent bruts et nous les traitons ensuite à l'huile blanche pour qu'ils soient plus étanches", explique Yvon Serres.
Mais le bois demande beaucoup d'entretien. Tous les ans, il faut le traiter pour éviter que sa couleur ne grise et ne change totalement le style de la demeure.
Un bois de construction extérieur à traiter régulièrement

Un balcon sur pilotis pour éviter les fuites d'air

Un balcon sur pilotis pour éviter les fuites d'air - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Un balcon sur pilotis pour éviter les fuites d'air - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
Le balcon est isolé du corps du bâtiment passif pour éviter tout pont thermique qui viendrait empêcher l'obtention de la certification passive (le label Passivhauss).
Il se hisse sur pilotis et joue ainsi le rôle d'abris de terrasse, mais aussi de brise-soleil lors des beaux jours d'été.
Un balcon sur pilotis pour éviter les fuites d'air

Une construction passive en bois à l'intérieur comme à l'extérieur

Une construction passive en bois à l'intérieur comme à l'extérieur - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Une construction passive en bois à l'intérieur comme à l'extérieur - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
"J'ai opté pour une construction majoritairement en bois car je pense que c'est la solution pour éviter les ponts thermiques", note l'architecte. Sur l'ossature en mélèze, douze centimètres de fibres de bois assurent l'isolation. Un doublage intérieur Isonat (laine de chambre et laine de bois) a été ajouté pour éviter toute fuite d'air.
A l'intérieur aussi le bois est omniprésent. Au sol, sur la couche de béton, un parquet en chêne vient préserver l'ambiance traditionnelle du lieu écologique.
Une construction passive en bois à l'intérieur comme à l'extérieur

Une grande baie vitrée pour un chauffage constant

Une grande baie vitrée pour un chauffage constant  - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Une grande baie vitrée pour un chauffage constant - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
Une maison passive nécessite un apport de soleil important. Il est donc essentiel de créer une grande baie vitrée au sud pour bénéficier de la lumière naturelle. Ici, la façade sud accueille 82% des vitrages de la maison.
"L'arbre planté juste en face de la baie vitrée aurait pu empêcher le soleil de chauffer le logement correctement mais, contre toute attente, il est finalement très utile", souligne le spécialiste. En effet, en hiver l'arbre perd ses feuilles et laisse passer les rayons du soleil. En été, les pousses apportent de l'ombre et régulent la température de l'intérieur.
Un store a également été installé pour éviter que le soleil ne chauffe démesurément la pièce à vivre principale. Avec une télécommande, les propriétaires peuvent le régler selon leurs envies.
Enfin, le triple vitrage de la menuiserie André permet de conserver la chaleur tout au long de l'année
Une grande baie vitrée pour un chauffage constant

Une fenêtre dépolie dans le salon pour un apport de lumière supplémentaire

Une fenêtre dépolie dans le salon pour un apport de lumière supplémentaire  - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Une fenêtre dépolie dans le salon pour un apport de lumière supplémentaire - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Claire Chédeville
"On ne pouvait pas installer de grandes fenêtres sur le côté ouest, nous avons donc décidé de créer une petite ouverture en verre dépoli", souligne l'architecte. La lucarne respecte le plan local d'urbanisme qui interdit de construire une fenêtre à moins de huit mètres de distances des voisins. Elle apporte tout de même énormément de lumière au salon.
Même en hiver et grâce à cette astuce, la pièce est très lumineuse.
Une fenêtre dépolie dans le salon pour un apport de lumière supplémentaire

Une maison passive avec un chauffage unique

Une maison passive avec un chauffage unique - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Une maison passive avec un chauffage unique - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
Dans la construction d'une maison passive, seuls un poêle et deux sèche-serviettes sont autorisés pour ne pas dépasser les 14kWh/ (m2 et par an) imposé par la certification "Passivhauss". Cette maison, quant à elle, enregistre une consommation exceptionnelle de 13kWh/ (m2 par an).
Ici, le poêle à bois est l'unique chauffage. "Les propriétaires n'ont même pas encore installé les sèche-serviettes", raconte Yvon Serres. Le chauffage est donc amplement suffisant pour la famille qui vit dans la bâtisse depuis 2013.
Malgré les recommandations de l'architecte, le couple a opté pour un poêle à bois et non à granulés. Ils aiment particulièrement le côté traditionnel du bois même si l'installation demande davantage d'entretien. Dans le jardin, plusieurs bûches sont d'ailleurs stockées pour alimenter le chauffage à raison d'un stère de bois par an.
Une maison passive avec un chauffage unique

Surveiller l'apport de chaleur du poêle à bois

Surveiller l'apport de chaleur du poêle à bois - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Surveiller l'apport de chaleur du poêle à bois - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
Une pompe à chaleur diffuse un air chaud dans toute la maison ce qui permet de maintenir une température de vingt degrés été comme hiver.
Mais le poêle à bois peut parfois avoir quelques petits défauts. L'utilisation de bûches peut chauffer une pièce à foison et gaspiller de l'énergie. L'apport de chaleur est donc mal maîtrisé. De plus, il faut sans cesse alimenter le poêle tandis qu'avec des granulés, l'autonomie peut être de trente-six heures.
Enfin, le poêle à bois demande un entretien régulier. Comme pour une cheminée traditionnelle, un ramonage doit être effectué tous les ans. Même si ce choix est contesté, il n'empêche pas l'obtention du label "Passivhauss".
Surveiller l'apport de chaleur du poêle à bois

Un système de ventilation exceptionnel pour une maison à haute qualité environnementale

Un système de ventilation exceptionnel pour une maison à haute qualité environnementale - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Un système de ventilation exceptionnel pour une maison à haute qualité environnementale - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
Les bâtiments passifs doivent tous être équipés d'une centrale de ventilation à double flux d'une efficacité très élevé. L'architecte a choisi, ici, le Novus 300 de chez Paul, un système de ventilation (VMC) double-flux fabriqué en Allemagne et certifié Label Hygiène A.
La ventilation est équipée d'un réchauffeur pour éviter de faire entrer de l'air trop froid dans l'échangeur. "De cette manière, l'air est déjà de dix degrés quand il entre et le rendement est meilleur", souligne Yvon Serres.
La ventilation permet de bénéficier d'air neuf, jour et nuit, toujours à une température agréable. Elle extrait également l'air des pièces chargées en odeur ou en humidité. Il est ensuite renvoyé dehors avant de pénétrer dans les chambres et les pièces à vivre.
Un système de ventilation exceptionnel pour une maison à haute qualité environnementale

Une ventilation de maison passive à entretenir régulièrement

Une ventilation de maison passive à entretenir régulièrement  - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Une ventilation de maison passive à entretenir régulièrement - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
La ventilation d'un bâtiment passif demande un entretien régulier. Sur la photo, la bouche à air se situe au milieu sur le plafond.
"Le filtre est à changer tous les six mois minimum pour éviter que l'aération soit viciée", insiste Yvon Serres. Les tuyaux sont aussi à nettoyer tous les dix-huit mois.
Les conduits de ventilation sont des endroits chauds et humides ce qui est propice au développement des bactéries. Même si cette ventilation assure une très bonne qualité de l'air, il ne faut jamais oublier de la nettoyer. Au risque de développer des maladies !
Une ventilation de maison passive à entretenir régulièrement

Une maison passive très lumineuse et efficace

Une maison passive très lumineuse et efficace  - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt
Une maison passive très lumineuse et efficace - Une maison passive en bois bâtie dans la forêt © Maison Passive/ Benoit Rajau
Fiche technique :
Maître d'ouvrage : Privé
Maître d'œuvre : Yvon Serres - Artech
Lieu : Yvelines
Surface : 135 m2
Prix : Environ 280.000 euros TTC sans les finitions. (Prix 2013)
Une maison passive très lumineuse et efficace
Nous vous recommandons

Pour les maisons qui ont la chance d'être implantées dans un joli cadre, la transparence est un choix pertinent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic