L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Face à la mer, une villa se faufile entre les rochers

Par Amélie Pierquin
,
le 9 avril 2015
Dans un village près de Marseille, l'architecte Dominique Morand a construit une maison originale et moderne à flanc de montagne, au bord de la mer. Découvrez les quatre niveaux et la piscine de cette villa à la forme originale.
"Esthétique", "adaptée au terrain", et "résistante", voici les qualificatifs utilisés par les clients de l'architecte Dominique Morand, de l'agence Indigo Architecture, pour décrire la maison de leur rêve en bord de mer.
C'est dans un petit village près de Marseille, au pied d'un parc national rocheux que les propriétaires ont choisi de poser leurs valises, sur la dernière parcelle de terre disponible.
"La pente très abrupte et le terrain accidenté ont rendu le terrassement difficile. C'est donc assez naturellement que nous avons décidé de procéder à un terrassement par paliers", nous raconte l'architecte.
Ce choix de départ a déterminé la forme étonnante de la maison : en plusieurs petits blocs bâtis sur différents niveaux.
Découvrez, dans les pages suivantes, cette villa étonnante en bord de mer.
Face à la mer, une villa se faufile entre les rochers

Une maison sur plusieurs niveaux adaptée au dénivelé du terrain

Une maison sur plusieurs niveaux adaptée au dénivelé du terrain - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Une maison sur plusieurs niveaux adaptée au dénivelé du terrain - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
"La maison a été construite sur la dernière parcelle bâtissable du village. Le paysage est assez chaotique de ce côté. La roche est omniprésente, et surtout, le terrain est très pentu", précise Dominique Morand.
Le terrassement par paliers est alors apparu comme la solution la plus évidente pour la construction de la villa.
Au final, la maison semble parfaitement épouser les formes de la montagne sur laquelle elle se dresse. Pour obtenir ce rendu, l'architecte a conçu une villa sur plusieurs niveaux : un niveau bas, ou rez-de-chaussée, qui accueille le garage, un premier étage qui comprend l'entrée, une chambre ainsi que les espaces techniques comme la buanderie. Au-dessus, au deuxième étage, l'on retrouve les pièces à vivre ainsi qu'une chambre et la piscine, et enfin le troisième étage est réservé aux autres chambres de la maison.
Ces nombreux niveaux donnent une impression de maison en escalier, qui est tout de même atténuée par l'alignement du deuxième étage avec une partie des espaces extérieurs.
Une maison sur plusieurs niveaux adaptée au dénivelé du terrain

Des espaces de vie au même niveau que les extérieurs

Des espaces de vie au même niveau que les extérieurs - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Des espaces de vie au même niveau que les extérieurs - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
En effet, l'étage qui regroupe les espaces de vie comme le salon donne directement sur l'extérieur, sans différence de niveau. Comme une seconde entrée, cet espace amoindrit la sensation de hauteur de la maison.
Des espaces de vie au même niveau que les extérieurs

Un aspect cabanon pour une intégration parfaite dans le paysage local

Un aspect cabanon pour une intégration parfaite dans le paysage local - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Un aspect cabanon pour une intégration parfaite dans le paysage local - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
Comme on l'a vu plus tôt, la forme de la maison a été fortement contrainte par l'état du terrain, mais ce n'est pas tout.
Le village dans lequel sont venus s'implanter les propriétaires est assez typique et l'architecte a dû respecter une certaine cohérence esthétique.
C'est le style cabanon qui prédomine dans les environs, et les formes cubiques de la villa ainsi que sa toiture Onduline ont été spécifiquement choisis pour s'intégrer au reste du village.
Les deux types de bardage bois utilisés sont également, une référence directe aux cabanons de bord de mer.
Un aspect cabanon pour une intégration parfaite dans le paysage local

Une villa cachée parmi les rochers

Une villa cachée parmi les rochers - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Une villa cachée parmi les rochers - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
Intégrer la maison au village était une tâche importante pour Dominique Morand, mais l'enjeu principal était de faire en sorte qu"elle se fonde dans le décor rocheux qui la reçoit.
"J'ai voulu concevoir une maison qui ne soit pas trop haute malgré ses différents niveaux, afin de ne pas dénaturer le paysage. La villa se situe aux pieds d'un parc national qu'il aurait été dommage de gâcher visuellement", nous explique l'architecte.
Le choix des couleurs du bardage a également joué son rôle dans l'intégration au paysage. En effet, c'est de la roche calcaire qui entoure la bâtisse, les couleurs beiges et grises se sont donc imposées.
Une villa cachée parmi les rochers

Un bardage technique qui protège du climat de bord de mer

Un bardage technique qui protège du climat de bord de mer - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Un bardage technique qui protège du climat de bord de mer - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
Le bardage utilisé est un parti pris esthétique assumé par Dominique Morand, mais il représente aussi un choix technique.
La maison, en bord de mer, souffre du vent, de l'eau et du sel, il était donc indispensable de trouver un revêtement étanche qui permettrait aux propriétaires de profiter durablement de leur villa.
Construite en brique, un matériau respirant, elle ne pouvait pas être recouverte d'un enduit imperméable, d'où le choix du bardage.
Un bardage technique qui protège du climat de bord de mer

Des panneaux solaires en façade sur les murs côté sud

Des panneaux solaires en façade sur les murs côté sud - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Des panneaux solaires en façade sur les murs côté sud - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
L'une des particularités de la maison réside dans sa gestion du confort thermique. Des panneaux solaires ont été mis en place du côté sud de la maison (exceptionnellement orientée nord pour profiter de la vue sur la mer).
Positionnés à la verticale sur les murs extérieurs, ils permettent de chauffer l'intégralité de l'eau utilisée par les propriétaires.
"Positionner les panneaux sur les murs et non le toit est une façon de chauffer juste ce qu'il faut. Associés à une pompe à chaleur, ils apportent le confort suffisant en hiver et ne chauffent pas trop en été", souligne l'architecte."Avec des ouvertures de part et d'autre de la maison, l'intérieur est bien ventilé et aucun système de climatisation n'est nécessaire. De plus, la forme compacte de la maison simplifie le chauffage en hiver".
Des panneaux solaires en façade sur les murs côté sud

Création d'un patio comme un coin de verdure au cœur de la roche

Création d'un patio comme un coin de verdure au cœur de la roche - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Création d'un patio comme un coin de verdure au cœur de la roche - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
"L'environnement de la maison étant assez aride et rocheux, il était important d'aménager un coin de verdure pour rééquilibrer l'ensemble", précise Dominique Morand.
C'est au deuxième étage, juste derrière la pergola que l'architecte a créé le patio. Donnant directement sur la cuisine et le salon, cet espace vert (en cours de finalisation) apporte une respiration entre les différents blocs qui constituent la villa.
Création d'un patio comme un coin de verdure au cœur de la roche

Une pergola pour profiter au mieux du climat de la région

Une pergola pour profiter au mieux du climat de la région - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Une pergola pour profiter au mieux du climat de la région - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
La pergola est un élément qui a été ajouté lors de la rénovation de la façade. C'est un élément de confort de plus qui devrait permettre aux propriétaires de profiter au mieux du climat de leur région.
Cette installation en bois est à la fois une manière de faire de l'ombre les jours de grande chaleur et de se protéger du Mistral lorsqu'il souffle. Son implantation, au deuxième étage, permet également de matérialiser la seconde entrée, créée par la dénivellation.
Une pergola pour profiter au mieux du climat de la région

Une piscine avec vue sur la mer sur le toit du garage

Une piscine avec vue sur la mer sur le toit du garage  - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Une piscine avec vue sur la mer sur le toit du garage - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
Au-dessus du garage, une piscine 4x3 a été construite. Des études très précises ont du être effectuées afin de savoir quelle quantité d'eau la structure pouvait supporter.
En choisissant d'intégrer la piscine à la terrasse, au niveau des pièces à vivre, l'architecte permet aux propriétaires de profiter aisément et en toute discrétion de leur installation, le tout, face à la mer.
Une piscine avec vue sur la mer sur le toit du garage

Des baies vitrées pour profiter de la vue

Des baies vitrées pour profiter de la vue - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Des baies vitrées pour profiter de la vue - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
L'atout principal de la maison reste la vue sur la mer. L'architecte a donc installé de grandes baies vitrées sur deux des quatre murs du salon, afin de profiter des espaces extérieurs autant que des pièces à vivre.
Des baies vitrées pour profiter de la vue

Fiche technique du projet

Fiche technique du projet - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer
Fiche technique du projet - Une villa cachée parmi les rochers au bord de la mer © Dominique Morand
Construction neuve d'une villa en bord de mer
Surface totale : environ 150 m2
Durée des travaux : 12 mois
Date de livraison : 2004
Coût total de la réalisation : environ 500.000 euros
Rénovation de la façade de la maison en 2014
Fiche technique du projet
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic