L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

De l'invention au design industriel, histoire croisée de la création

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 8 juin 2015
Une exposition se penche sur les points communs entre les inventions à l'ancienne et les objets design d'aujourd'hui. Antoine Fenoglio et Frédéric Lecourt, cofondateurs des Sismo et commissaires de l'exposition au Musée des Arts et Métiers, nous guident à travers l'histoire commune de ces métiers de la création.
Inventeur et designer, même métier ? Même combat, en tout cas : imaginer des objets pour faciliter le quotidien. Antoine Fenoglio et Frédéric Lecourt, cofondateurs des Sismo, ont planché sur la question des points communs et différences entre l'inventeur d'hier, savant fou de laboratoire, et le designer d'aujourd'hui, star des magazines et esprit libre, mais aussi sur l'évolution de leur métier.
Y a-t-il toujours une frontière entre les Arts décoratifs et le design industriel ? Les Sismo ont répondu à cette question par le biais d'une exposition, dont ils sont les commissaires, au Musée des Arts et Métiers. "Il existe un parallèle fort entre la réflexion du designer actuel et celle de l'inventeur, soutient Frédéric Lecourt. La mécanique de la créativité est la même, seule la mise en oeuvre varie : le designer a une démarche globale, tandis que l'inventeur se focalise sur un point plus précis".
Une démonstration que le studio de design décline grâce à une centaine d'objets exposés. Découvrez-en quelques-uns en pages suivantes.
De l'invention au design industriel, histoire croisée de la création

De la "Marmite de Papin" à l'autocuiseur connectée, l'histoire du design

Marmite de Papin, 1680-1681
Marmite de Papin, 1680-1681 © Pascal Faligot - Musée des Arts et Métiers CNAM
Pour les commissaires de l'exposition, pas question de définir la notion de design ! A chaque visiteur d'en donner sa vision, dès l'entrée de l'exposition, en votant pour son prototype de vélo préféré. "Il est plus question d'intelligence que d'esthétique", précisent les Sismo.
Une intelligence qui remonte loin dans le temps, bien souvent. Au centre de la pièce principale de l'exposition, sont alignés plusieurs déclinaisons historiques d'un objet : de la machine à écrire à la tablette tactile, de l'ampoule à incandescence à la Led, et de la "Marmite de Papin" (photo), créée en 1679, à la cocotte connectée signée Seb.
Cette machine, appelée "digesteur", peut transformer un os de bœuf en gelée, grâce à des caractéristiques que l'on retrouve dans les appareils actuels : une solidité à toute épreuve, la création d'une pression grâce à un couvercle bloqué, et une soupape pour laisser échapper la vapeur.
De la "Marmite de Papin" à l'autocuiseur connectée, l'histoire du design

Le design, entre progrès et regret

Lampes électriques à incandescence, 1930
Lampes électriques à incandescence, 1930 © Pierre Ballif - Musée des Arts et Métiers CNAM
"Aujourd'hui, la contrainte technique laisse place à la contrainte culturelle", ajoutent les designers. Ainsi, les cocottes actuelles conservent la barre centrale de leurs ancêtres... alors même que cet élément n'est aujourd'hui plus nécessaire à maintenir le couvercle !
De même, les ampoules actuelles conservent, pour la plupart, la forme arrondie des lampes anciennes. Une relation à l'objet rassurante. "Le designer se doit d'analyser le rapport entre le progrès et le regret", explique Frédéric Lecourt.
Le design, entre progrès et regret

La curiosité et l'audace, "essentielles à la genèse de nouvelles idées"

Biennale de design Saint-Etienne 2015
Biennale de design Saint-Etienne 2015 © Christophe Machet
De leur réflexion, les Sismo tirent quatre thématiques, quatre éléments communs aux inventeurs et designers : la contrainte, l'essentiel et, surtout, l'audace et la curiosité, caractéristiques indispensables au caractère des créateurs, "essentielles à la genèse de nouvelles idées", ajoute Frédéric Lecourt.
Et le designer de citer The Polyfloss Factory (photo), un projet de valorisation des déchets plastiques, qui utilise un appareil inspiré de la machine à barbe à papa pour fabriquer de l'isolant ! Une réflexion audacieuse, combinant des domaines différents, permet ainsi d'obtenir un prototype innovant, voire révolutionnaire.
La curiosité et l'audace, "essentielles à la genèse de nouvelles idées"

La contrainte, élément moteur de la création

Mine Kafon, Massoud Hassani, 2011
Mine Kafon, Massoud Hassani, 2011 © Hassani Design
C'est souvent le contexte qui souffle l'idée, le problème qui induit la solution, à l'image de Mine Kafon (photo), cette réalisation hors norme du designer Afghan Massoud Hassani. Présenté lors de la Biennale du design de Saint-Etienne de 2015, cet appareil géant, dont la forme rappelle celle d'un pissenlit, est... un détonateur de mines anti-personnelles, conçu pour déminer des kilomètres de terrains rendus impraticables par des années de guerre.
La contrainte, élément moteur de la création

Retour à l'essentiel et design épuré

"Dessiner avec une gomme", soufflent les designers. Pour revenir à l'essentiel : l'utilité, l'usage, l'intelligence de l'objet. Les ventilateurs Dyson se passent aujourd'hui des pâles, envoyant le concept d'hélice à la casse... On ne compte plus les appareils, rapportés aux lignes les plus basiques, afin de ne conserver que l'indispensable. A l'image de cette radio, avec trois boutons seulement, qui retrouve son usage original.
Retour à l'essentiel et design épuré

Les nouveaux designers, des fabricants d'objets

Les objets exposés, consciencieusement choisis par Antoine Fenoglio et Frédéric Lecourt, sont entourés de vidéos d'interviews de designers réalisées par les Sismo eux-mêmes. De quoi alimenter la réflexion sur ce qui définit un designer aujourd'hui.
Dans la dernière pièce, enfin, les commissaires évoquent l'avenir du métier de designer. Avec l'avènement de l'impression 3D, les codes de la création sont redéfinis. "On revient à une génération de designers qui sont des 'makers', des fabricants d'objets", conclue Frédéric Lecourt. Serons-nous tous créateurs demain ?

Invention/design. Regards croisés

jusqu'au 6 mars 2016
Musée des arts et métiers
60, rue Réaumur
75003 Paris
www.arts-et-metiers.net
Les nouveaux designers, des fabricants d'objets
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic