L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

5 conseils pour fabriquer son mobilier de jardin en palettes

Par Stéphanie Thibault
,
le 30 mai 2018
Pas besoin d'être un bricoleur confirmé pour fabriquer soi-même du mobilier de jardin en palettes. Très tendance, le concept séduit un public de plus en plus large, amateurs de récup' ou de bons plans estampillés "budget serré". Voici quelques conseils de pro pour se lancer et réussir son projet.
Un salon de jardin, des jardinières, un banc ou encore un bar pour la terrasse, le mobilier en palettes a plus que jamais la cote. Après avoir conquis nos intérieurs, il s'impose aussi à l'extérieur. Très tendance, les meubles en palettes séduisent par leur style brut, leur ADN recyclé, mais aussi par leur côté fait maison. Les amateurs de bricolage, comme les petits budgets à la recherche de solutions bon marché, ne leur trouvent que des avantages : faciles à travailler, les palettes se trouvent en quantité et ne coûtent rien, ou presque.
Décoration rime donc avec récupération, une philosophie dont Françoise Manceau-Guilhermond a fait sa spécialité. Cette fondue d'écologie et adepte des matériaux de récupération, a déjà construit sa maison en bottes de pailles et réalisé de nombreux meubles en carton. Les palettes en bois n'ont pas non plus de secrets pour elle, et elle partage ses conseils dans son dernier livre Mon mobilier de jardin en palettes*. Cette bricoleuse avertie y détaille pas à pas 16 modèles de meubles d'extérieur, que même les débutants peuvent réussir. "Tout le monde peut y arriver !" nous assure-t-elle. Voici donc quelques conseils pour se lancer avec succès.
 
*Mon mobilier de jardin en palettes, Françoise Manceau-Guilhermond
Editions Terre vivante, 96 pages, 14 €

1/ Se procurer le bon matériel

Inutile de dévaliser un magasin de bricolage, un minimum de matériel suffit pour fabriquer son mobilier sans difficulté. Certains outils sont néanmoins indispensables, veillez donc à vous équiper en conséquence. Il vous faudra :
>des palettes évidemment : vous pouvez les récupérer facilement dans les zones artisanales, dans certaines enseignes de bricolage, ou encore chez les artisans près de chez vous. "Ils en reçoivent beaucoup et sont souvent heureux de pouvoir s'en débarrasser, car ils leur arrivent de plus en plus à devoir payer pour les faire enlever" indique Françoise Manceau-Guilhermond. Attention aux grandes surfaces, elles sont nombreuses désormais à les vendre.
>un pied de biche : indispensable pour démonter les palettes (environ 10 €) ;
>un tournevis plat et un marteau : à utiliser en complément du pied de biche pour démonter correctement les différents éléments (environ 5 €) ;
>un marteau américain : pratique pour enlever les clous grâce à son encoche (environ 7 €) ;
>une scie : pour découper les planches. "Si l'on n'a pas de scie sauteuse, on peut aussi utiliser une scie égoïne" indique la spécialiste.
>une visseuse : pour assembler facilement les différents éléments (à partir de 30 € environ) ;
>une ponceuse : vibrante ou à bandes pour nettoyer le bois (à partir de 34€ environ) ;
>des vis, des clous, des charnières... : pour assembler les différents éléments.
Une chaise bain de soleil fabriquée avec des palettes en bois
Une chaise bain de soleil fabriquée avec des palettes en bois © Thomas Alamy
 

2/ Bien préparer ses palettes

C'est sans doute l'étape la plus importante. Une bonne préparation est la clé d'un projet réussi. "Il faut toujours prendre son temps pour bien préparer ses palettes, les démonter et les découper proprement" explique Françoise Manceau-Guilhermond. "Cela permet de gagner du temps après et de s'épargner quelques problèmes".
>Démonter les palettes. En fonction de ce que vous souhaitez réaliser, vous aurez besoin de palettes entières ou seulement de quelques éléments. Il faut donc commencer par les démonter pour isoler les planches. "On peut aussi les découper, en les sciant au niveau des clous, mais cela implique que l'on n'ait pas besoin de planches trop longues" prévient la bricoleuse.
>Poncer le bois. C'est indispensable pour nettoyer le bois, lisser les planches, enlever les échardes. "Cela permet aussi de révéler la vraie couleur de bois, le résultat sera donc plus joli" explique Françoise Manceau-Guilhermond.
>Vérifier que toutes les planches sont à la même largeur (ou longueur selon votre projet). "C'est important pour l'assemblage, ça évite les mauvaises surprises" indique la spécialiste.

3/ Choisir un projet simple pour débuter

Si vous estimez appartenir à la catégorie bricoleur du dimanche, mieux vaut commencer par un meuble simple à réaliser, avant de vous lancer dans quelque chose de plus élaboré. Cela permet de se familiariser en douceur avec la marche à suivre et de bien maîtriser les gestes.
N'ayez pas peur non plus de vous tromper. Il y aura peut-être quelques ratés, mais si vous hésitez, prenez votre temps, relisez les instructions et remettez-vous au travail. "Pour se rassurer, on peut prévoir une ou deux palettes en plus au cas où on aurait besoin de refaire certaines choses" indique Françoise Manceau-Guilhermond. La matière première étant peu coûteuse, n'hésitez pas à vous en procurer un peu plus.
Une chaise de jardin fabriquée avec des palettes en bois
Une chaise de jardin fabriquée avec des palettes en bois © Thomas Alamy
 

4/ Avancer étape par étape et savoir s'adapter

Quel que soit le projet que vous avez choisi, suivez bien les indications. Ne négligez jamais la préparation et sachez faire preuve de bon sens. "Il ne faut pas s'affoler si les choses paraissent un peu différentes du mode d'emploi" conseille Françoise Manceau-Guilhermond.
"Il faut prendre le temps d'observer et de s'adapter, trouver une solution est en général assez facile" rassure-t-elle. "Il suffit parfois de pas grand-chose, comme de visser en biais plutôt qu'en angle droit pour que tout s'imbrique parfaitement !"

5/ Protéger le bois pour des meubles qui durent

Une fois l'assemblage de votre meuble terminé, pensez à protéger le bois pour qu'il ne s'abime pas. Votre mobilier sera ainsi plus résistant et restera joli plus longtemps. Avant d'appliquer un vernis, ou de la peinture, n'oubliez pas de boucher les trous avec un peu de pâte à bois. Combler les trous des clous que l'on a retirés, ou camoufler les vis, offre toujours un fini plus soigné. Utilisez pour cela une spatule, et poncez légèrement avant de peindre.
Huile protectrice, vernis, lasure ou peinture, choisissez votre revêtement en fonction du rendu désiré. "Plutôt que d'utiliser des produits chimiques, on peut aussi faire ses mélanges soi-même, c'est très simple, plus écologique et aussi beaucoup moins cher" indique Françoise Manceau-Guilhermond qui donne quelques recettes maison dans son livre. Vous pouvez par exemple concocter une huile protectrice à base d'huile de lin, d'essence de térébenthine et de savon noir, ou encore utiliser du brou de noix pour protéger vos meubles.
5 conseils pour fabriquer son mobilier de jardin en palettes
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic