L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Conseils pratiques pour entretenir sa moquette et son tapis

Par C. Chahi Bechkri
,
le 19 janvier 2015
Pour que la moquette et les tapis restent moelleux et propres, il n'y a pas de secret : il faut les entretenir. Quels soins apporter, quels produits utiliser et à quelles fréquences ? Maison à part vous dit tout pour vous aider à les nettoyer et ainsi leur assurer une meilleure longévité.
Moquette sale, raplapla, usée, décolorée... Difficile de conserver une moquette ou un tapis propre et beau longtemps, surtout lorsqu'il y a à la maison des animaux et des enfants en bas-âge. Difficile mais pas impossible. Que ce soit une tâche accidentelle, un dépôt de poussière ponctuel ou de la saleté incrustée, il existe une solution de nettoyage pour tout mais encore faut-il les connaître. Petit tour d'horizon des précautions à prendre et des soins à apporter pour préserver sa moquette et son tapis...
Rendez-vous en pages suivantes pour découvrir tous nos conseils.
Conseils pratiques pour entretenir sa moquette et son tapis
à lire aussi

Bien protéger les accès de son habitation pour limiter les salissures

paillasson welcome home
paillasson welcome home © DLP
Pour assurer une meilleure longévité à son tapis et à sa moquette, un certain nombre de précautions simples peuvent être prises. Placer un paillasson à l'entrée de son habitation peut paraître un geste anodin mais, c'est en réalité un bon moyen de limiter, à l'intérieur, les salissures qui viennent de l'extérieur. Comme le rappelle l'UFTM (Union des Fabricants des tapis et moquettes), "85% des salissures viennent de l'extérieur", il est donc important de s'en prémunir.
Attention, cependant à opter pour un modèle efficace. De nombreux modèles privilégient l'esthétique or, le paillasson a un vrai rôle à jouer. Privilégiez-en un avec des poils drus et longs qui vont nettoyer efficacement vos semelles.
On veillera également à ne pas installer son tapis ou sa moquette trop près des accès de son habitation. "On dit souvent qu'une personne qui rentre dans un lieu doit pouvoir faire au moins six pas pour décharger la poussière sous ses souliers", révèle Adil Karam, directeur d'exploitation chez Carpet Care. Installer un tapis juste derrière sa porte d'entrée n'est donc pas forcément le mieux d'un point de vue de l'hygiène.
Bien protéger les accès de son habitation pour limiter les salissures

Adapter son comportement à la présence de tapis et moquette

Adapter son comportement à la présence de tapis et moquette - Nettoyer sa moquette et son tapis
Adapter son comportement à la présence de tapis et moquette - Nettoyer sa moquette et son tapis © Jupiterimages
La présence de tapis et de moquette à l'intérieur de son domicile implique d'adopter de bons réflexes au quotidien comme, par exemple, de porter des chaussons ou, au moins, de se déchausser dès que l'on rentre chez soi ou encore d'éviter de prendre ses repas juste au-dessus d'un tapis. Les miettes sont pernicieuses, surtout lorsque le tapis est un modèle à poils longs ou bouclés car elles s'infiltrent et sont ensuite difficiles à aspirer.
De même, si votre logement communique directement avec une terrasse, un balcon ou un jardin, veillez à laisser une paire de chaussure facile à enfiler de manière à ne pas sortir en chaussons.
Bon à savoir : Pour un nettoyage rapide, l'on peut s'équiper d'un aspirateur à main. Les miettes seront ainsi plus faciles à aller chercher et, surtout, l'on les retire aussitôt après qu'elles soient tombées. L'on évite ainsi que la saleté s'accumule.
Adapter son comportement à la présence de tapis et moquette

Imperméabiliser son tapis ou sa moquette pour une meilleure protection

Moquette  - La pose
Moquette - La pose © Beaulieu International
La première des choses à faire lorsque l'on achète un tapis ou une moquette est de s'assurer, avant la pose, qu'il/elle est imperméabilisé(e). "Beaucoup de produits vendus sur le marché le sont déjà, commente Adil Karam. Ils sont faciles à repérés puisqu'ils portent l'étiquette "Scotchgard". Cette dernière garantit une meilleure résistance à la saleté et aux tâches".
Si ce n'est pas le cas, l'on peut réaliser soi-même l'imperméabilisation. Il suffit pour cela d'acheter un produit spécifique à base de résine. Il se pulvérise et vient se poser sur les fibres pour les protéger. "Grâce à cette pellicule invisible, les poussières mettent plus de temps à pénétrer dans les fibres", indique Adil Karam. Pour une bonne efficacité, il faudra renouveler l'opération tous les ans.
Bon à savoir : D'autres traitements peuvent être appliqués en amont sur la moquette : traitement pour une douceur maximale, traitement antitaches, anti-salissures, traitement antibactérien... En général, les liquides renversés perlent à la surface sans pénétrer dans les fibres.
Imperméabiliser son tapis ou sa moquette pour une meilleure protection

Passer l'aspirateur au minium une fois par semaine

Passer l'aspirateur au minium une fois par semaine  - Nettoyer sa moquette et son tapis
Passer l'aspirateur au minium une fois par semaine - Nettoyer sa moquette et son tapis © VitalyEdush
Parmi les soins réguliers à prodiguer à sa moquette et son tapis, il y a bien sûr le coup d'aspirateur. Pour une bonne hygiène, il doit être passé au moins une fois par semaine en particulier sur toutes les zones de passage. "C'est le minimum, note Adil Karam. D'ailleurs, poursuit-il, en cas de présence d'enfants ou d'animaux au domicile, c'est insuffisant, il faut le passer plus souvent". L'aspirateur empêche la poussière de pénétrer dans la moquette et relève en même temps ses poils. "Lorsque l'on se sert de l'aspirateur, on ne fait pas qu'aspirer, l'on redonne du moelleux, l'on aère", commente notre interlocuteur. "Au final, résume-t-il, on traite le problème d'hygiène et on redonne de l'éclat en un seul geste".
Seulement voilà, encore faut-il utiliser un appareil performant. Les fabricants de moquette recommandent en effet d'utiliser un aspiro-brosseur, c'est-à-dire un appareil qui, en plus d'aspirer, est muni d'une brosse rotative qui permet de faire remonter à la surface la poussière, pour mieux l'aspirer ensuite. "Les appareils simplement munis d'une brosse plate permettent qu'une élimination limitée des poussières fines dans l'atmosphère et ne relèvent pas le velours", précise l'UFTM (Union des fabricants des tapis et moquettes) dans l'une de ses plaquettes d'information.
Bon à savoir : Il existe des brosses universelles qui sont vendues séparément et qui s'adaptent sur tous les aspirateurs.
Passer l'aspirateur au minium une fois par semaine

Intervenir rapidement à l'eau en cas de tâches de liquide ou de nourriture

Intervenir rapidement à l'eau en cas de tâches de liquide ou de nourriture - Nettoyer sa moquette et son tapis
Intervenir rapidement à l'eau en cas de tâches de liquide ou de nourriture - Nettoyer sa moquette et son tapis © XAOC
On est en famille, on trinque pour célébrer un anniversaire et là,... c'est le drame : l'un des convives renverse son verre... Moment de panique ! Mettre du sel, du bicarbonate de soude, du citron, du produit vaisselle... Tout le monde y va de son petit conseil et de son produite miracle sans savoir réellement ce qu'il faut faire ! Une chose est sûre, lorsqu'un tel accident se produit : il faut réagir vite. "Plus on intervient vite et plus on a de chances d'empêcher la tâche de s'oxyder et de décolorer la fibre", explique Adil Karam.
Comment agir ? Tout simplement en venant mettre sur la tâche une feuille de papier absorbant imbibée d'eau froide. L'on ne frotte pas dans un premier temps pour éviter d'élargir la tâche, on vient juste l'absorber. "Lorsque la tâche vient de se faire et qu'elle est superficielle, pas besoin d'utiliser de produits chimiques, de l'eau suffit pour la rattraper", assure l'expert. Une fois que le papier absorbant a bu tout le liquide tombé, il ne reste plus qu'à venir frotter la tâche tout doucement de l'extérieur vers l'intérieur. Normalement, elle diaprait au bout de seulement quelques minutes ! Cette méthode est valable pour les tâches de liquide mais aussi d'aliment, à condition d'avoir retiré un maximum de nourriture tombée avant d'intervenir.
Si la tâche persiste, l'on peut ajouter dans l'eau une solution acide comme par exemple du vinaigre ou une eau gazéifiée.
Du sel sur une tâche de vin rouge, un remède efficace ? Oui, mais à condition d'appliquer le sel avec parcimonie. Rien ne sert en effet d'en mettre trois tonnes sur la tâche. Il est plus judicieux de n'en mettre qu'une pincée et de renouveler l'opération au fur et à mesure que le sel boit le vin. L'on viendra ensuite aspirer délicatement tout le sel versé.
Bon à savoir : Il faut toujours sécher son tapis et sa moquette après les avoir mouillés. Il convient donc de passer un coup d'aspirateur après être intervenu. Pour ne pas endommager le moteur d' l'appareil avec l'eau, sachez que vous pouvez très bien aspirer à travers un linge léger type torchon. Les aspirateurs à vapeur d'eau existent aussi mais ils sont à utiliser avec prudence car l'eau, si elle est trop chaude, peut détériorer votre tapis ou votre moquette.
Intervenir rapidement à l'eau en cas de tâches de liquide ou de nourriture

Effectuer un nettoyage à sec pour les tâches incrustées

Effectuer un nettoyage à sec pour les tâches incrustées - Nettoyer sa moquette et son tapis
Effectuer un nettoyage à sec pour les tâches incrustées - Nettoyer sa moquette et son tapis © adrian825
Si vous n'êtes pas venu à bout de la tâche avec de l'eau, vous pouvez utiliser un shampoing liquide mais il s'utilise avec beaucoup de précautions. "Il peut très bien marcher mais il peut aussi fixer la tâche", avertit Adil Karam. Attention en effet à respecter l'usage préconisé et les doses indiquées sur l'emballage.
Dans le cas contraire, vous risquez de voir apparaître sur votre tapis une décoloration à l'endroit de la zone traitée. Par ailleurs, les shampooings liquides ont l'inconvénient de laisser la moquette légèrement grasse. Elle fixe alors mieux la saleté et lui donne un aspect rêche, pas très agréable au toucher.
Le mieux, lorsque la tâche est bien incrustée, est d'employer une poudre pour effectuer un nettoyage à sec de votre tapis ou de votre moquette. Il suffit alors de saupoudrer le produit à l'endroit de la tâche, de le laisser agir puis d'aspirer.
Bon à savoir : Il existe des kits de nettoyage à sec vendus dans les grandes surfaces de bricolage. La société Carpet Care en commercialise un spécialement dédié au détachage des tapis et moquettes. Il comprend un gel, une poudre, un détachant, un chiffon, une brosse et un guide de détachage. Prix public indicatif : 60 €.
Effectuer un nettoyage à sec pour les tâches incrustées

Procédez à un nettoyage en profondeur une fois par an

Procédez à un nettoyage en profondeur une fois par an - Nettoyer sa moquette et son tapis
Procédez à un nettoyage en profondeur une fois par an - Nettoyer sa moquette et son tapis © Mike Watson Images
Pour conserver une moquette belle et saine le plus longtemps possible, il est recommandé de procéder à un nettoyage en profondeur une fois par an. Pour ce faire, il vous faudra louer une shampouineuse soit dans un magasin de bricolage, soit auprès d'une société spécialisée dans le nettoyage de tapis et/ou moquette. Grâce à la technique de l'injection/extraction, l'appareil injecte dans la moquette un mélange de détergeant et d'eau qu'il aspire ensuite.
"Ces appareils sont cependant à utiliser avec prudence car si les dosages sont mal faits, l'on peut détériorer les fibres de la moquette", alerte Adil Karam. Avant d'employer une shampouineuse, assurez-vous par ailleurs que la moquette n'est pas fabriquée à partir de fibres naturelles. Le bambou, la soie, le lin, les fibres de soja risquent en effet de cartonner.
Il est également déconseillé de procéder à un tel nettoyage sur les tapis ou moquettes à poils longs. "Ils vont avoir du mal à sécher et à prendre de mauvaises odeurs qui restent longtemps après le nettoyage", signale Adil Karam.
Dernier conseil important à retenir : ne choisissez pas n'importe quel jour pour vous atteler à ce type de nettoyage. Le séchage étant très important, il est, en effet, vivement recommandé de planifier l'opération un jour où il va faire beau et chaud.
Bon à savoir : Pour éviter les désagréments de la shampouineuse, sachez que vous pouvez aussi nettoyer votre tapis ou votre moquette manuellement avec de l'eau et du shampoing ou, mieux encore, avec du savon de Marseille. Vous procéderez alors zone par zone ce qui évite de devoir condamner toute la pièce le temps du nettoyage.
Procédez à un nettoyage en profondeur une fois par an

Confiez votre tapis à un professionnel si les tâches persistent

Chevalier Conservation
Chevalier Conservation © Chevalier Conservation
Si vous n'avez pas envie de vous lancer seul dans le nettoyage en profondeur ou tout simplement que la tâche persiste malgré vos tentatives de nettoyage, sachez que vous pouvez faire appel à un professionnel. De nombreuses sociétés sont spécialisées dans le nettoyage des tapis et moquettes. Lorsqu'elles sont sérieuses, elles nettoient les tapis manuellement en tenant compte de leurs spécificités.
Dépoussiérage, rinçage, lavage, essorage, séchage, brossage et, éventuellement, travaux de rénovation... Le processus est parfaitement rodé, comme a pu le constater Maison à part lors de la visite des ateliers de l'entreprise Chevalier Conservation, à Colombes, dans les Hauts-de-Seine.
Sachez, par ailleurs, que de nombreux fabricants de tapis proposent également ce service.
Bon à savoir : Sur son site Internet, l'UFTM met à la disposition des internautes un annuaire de ses adhérents qui peut s'avérer utile.
Confiez votre tapis à un professionnel si les tâches persistent
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic