L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Bien choisir son réfrigérateur

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 26 mars 2012
Side by side, classe climatique, zone froide, A+++, le jargon des réfrigérateurs se complexifie ! Pour éviter d'être perdu parmi les différents modèles, découvrez nos conseils pour bien choisir votre réfrigérateur.
La star des appareils électroménagers, c'est le réfrigérateur. Il équipe 99% des foyers, et semble aujourd'hui tout à fait banal. Pourtant, entre nouvelles technologies et modèles hors normes, le choix se complexifie. Si vous devez changer votre appareil, votre dernier achat de réfrigérateur remonte en moyenne à 11 ans. Découvrez donc nos conseils pour bien choisir votre nouveau réfrigérateur !
Bien choisir son réfrigérateur

Choisir la capacité et le modèle du réfrigérateur

Choisir la capacité et le modèle du réfrigérateur - Bien choisir son réfrigérateur
Choisir la capacité et le modèle du réfrigérateur - Bien choisir son réfrigérateur © Whirlpool
Sous le vocable "réfrigérateur", on trouve bien souvent des appareils dits "combinés" ou "deux portes", c'est-à-dire présentant une partie réfrigération superposée à une partie congélation, dont la température varie en fonction des modèles (voir page 4). "Ces combinés représentent 65% des ventes en France" précise Patrick Le Dévéhat, directeur technique du Gifam.
D'autres modèles, appelés "Side by side", sont constitués d'un réfrigérateur accolé à un congélateur. D'autres, enfin, n'ont aucun compartiment de congélation - c'est le cas, notamment, des petits réfrigérateurs destinés aux kitchenettes, ou des mini-bars, avec un simple compartiment à glaçons (voir page 4).
Comme tous les appareils ménagers, le réfrigérateur doit être bien dimensionné. En fonction de l'emplacement disponible dans votre cuisine, bien sûr, mais surtout en fonction de la taille de votre famille. "Un réfrigérateur surdimensionné, c'est une surconsommation énergétique inutile, explique Patrick Le Dévéhat. Mais s'il est trop petit et trop plein, il risque de surchauffer".

Dis-moi ce que tu manges...

Pour une famille de quatre personnes, prévoyez environ 300 L dans le compartiment réfrigération, et 90 dans le compartiment congélation. Mais ce choix dépend aussi des habitudes du ménage. Êtes-vous adeptes de produits frais, ou accrocs aux surgelés ? Adaptez la capacité des compartiments en conséquence.
De même, certains appareils dits "américains" proposent un distributeur d'eau fraîche ou de glaçons, et d'autres, un compartiment séparé pour les bouteilles de vin. De nouveaux modèles proposent même un troisième compartiment dont vous pouvez choisir la température ! "La palette de produits est grande, chacun y trouve son compte" ajoute Patrick Le Dévéhat.
En pages suivantes, les classes climatiques et énergétiques des appareils.
Choisir la capacité et le modèle du réfrigérateur

Les classes climatiques et énergétiques du réfrigérateur

Nouvelle étiquette énergie
Nouvelle étiquette énergie © DR
Souvent négligée, la classe climatique du réfrigérateur est pourtant un élément crucial dans le choix de l'appareil idéal. "Ce n'est pas anodin, ce doit être la première caractéristique à vérifier" insiste Patrick Le Dévéhat.
Quatre classes climatiques existent : T pour tropical (18 à 43°C), ST pour subtropicale (18 à 38°C), N pour tempérée (16 à 32°C), et SN pour température élargie (10 à 32°C). Elles indiquent les températures auxquelles le réfrigérateur peut fonctionner correctement. Au-delà ou en dessous de cette plage, l'appareil risque de tomber en panne.

Des consignes d'installation

Choisissez donc la classe énergétique en fonction de la région où vous vivez, mais aussi de la température ambiante de l'endroit où le réfrigérateur va être installé : garage, buanderie, cuisine, etc. "Évitez aussi de placer le réfrigérateur dans une pièce non chauffée" ajoute Patrick Le Dévéhat.
D'autres précautions d'installations sont à prendre en compte. Si l'appareil est intégrable, ne bouchez pas les grilles de ventilation du meuble où vous l'installerez. Dans tous les cas, évitez de placer le réfrigérateur près d'une source de chaleur, pour limiter la surconsommation. "Permettez-lui de respirer, en laissant au moins 1 centimètre de chaque côté et 5 centimètre au-dessus" insiste Patrick Le Dévéhat.

Un appareil peu énergivore et silencieux

Grâce à l'étiquette énergie apposée sur chaque appareil, vous pourrez comparer la consommation d'énergie annuelle des différents modèles. "La majorité des appareils vendus en 2011 par les membres du Gifam présentaient une consommation A+" précise Patrick Le Dévéhat, qui conseille cependant de choisir un réfrigérateur A++ ou mieux. On trouve déjà des appareils A+++, et certains, comme les réfrigérateurs "américains", sont au contraire plus énergivores.

Le détail important :

Sur l'étiquette énergie, vous trouverez également le niveau sonore du réfrigérateur. A ne pas négliger, en particulier dans les cuisines ouvertes ou les studios !
En page suivante, découvrez les différentes technologies de réfrigération.
Les classes climatiques et énergétiques du réfrigérateur

Les technologies de réfrigération

Les technologies de réfrigération - Bien choisir son réfrigérateur
Les technologies de réfrigération - Bien choisir son réfrigérateur © DR
Les modèles les plus récents offrent un système de réfrigération dit "à air brassé". "Une turbine fait circuler l'air froid dans l'appareil, pour bien le répartir" nous explique Patrick Le Dévéhat. Plus moderne encore, le "froid ventilé" ou "No Frost", qui débarrasse l'air du trop plein d'humidité, pour limiter la formation de givre à l'intérieur de l'appareil. "Dans les deux cas, on a une température plus homogène" ajoute Patrick Le Dévéhat.
Dans les appareils plus simples, en revanche, la température est en moyenne de 4°C, mais elle est différente en tout point. Sauf dans la "zone froide", une partie de l'appareil (variable selon les marques et les modèles) où la température doit être comprise entre 0 et 4°C.
Assurez-vous donc que le thermostat est ajusté pour que la température de la zone froide soit comprise dans cette plage. Certains réfrigérateurs intègrent un système qui vérifie cette température - sinon, armez-vous d'un thermomètre ! La zone froide est toujours indiquée dans l'appareil par une flèche noire, mais aussi obligatoirement dans la notice.

Des étoiles pour les congélateurs

"Aujourd'hui, le consommateur s'est approprié le congélateur, et y met ses produits sans forcément réfléchir" explique Patrick Le Dévéhat. La plupart des appareils ont un compartiment qui surgèle vraiment, c'est-à-dire qui atteint une température de moins de -18°C. Mais ce n'est pas le cas de tous les modèles, en particulier les petits réfrigérateurs qui ne présentent qu'un compartiment à glaçons...
Pour bien choisir, fiez-vous aux étoiles ! Un congélateur 1 étoile atteint -6°C, et permet de conserver les aliments deux jours. Avec 2 étoiles, le froid atteint -12°C et les aliments se conservent un mois. Avec 3 étoiles, la température est comprise entre -12 et -18°C, et les produits peuvent y rester un an. Au-delà de -18°C, on parle d'un appareil 4 étoiles, qui permet de congeler des aliments frais.
En page suivante, quelques conseils pour l'entreposage et l'entretien du réfrigérateur.
Les technologies de réfrigération

Bien ranger et entretenir son réfrigérateur

Bien ranger et entretenir son réfrigérateur - Bien choisir son réfrigérateur
Bien ranger et entretenir son réfrigérateur - Bien choisir son réfrigérateur © Miele
Bien choisi, bien installé, votre réfrigérateur n'attend plus qu'à être rempli ! "Attention à toujours respecter la chaîne du froid, notamment lorsque vous faites vos courses" conseille Patrick Le Dévéhat. Veillez à retirer les suremballages qui empêchent la ventilation dans l'appareil, et placez les aliments à l'emplacement recommandé dans la notice : les laitages dans la zone la plus froide, les boissons dans la porte, etc.
Ne surchargez pas le réfrigérateur, pour éviter la surconsommation, et laissez circuler l'air entre les produits. Lorsque vous rangez les restes, couvrez-les correctement et laissez les refroidir une heure ou deux avant de les ranger, toujours pour limiter la surchauffe de l'appareil. "Veillez aussi à ne pas ouvrir trop souvent et trop longtemps la porte" rappelle Patrick Le Dévéhat.

Bien entretenir son appareil

Dans l'idéal, le réfrigérateur doit être nettoyé une fois par semaine. "Optez pour du vinaigre blanc, rincez bien, et évitez l'eau de Javel qui attaque le plastique" conseille Patrick Le Dévéhat, sans oublier le joint qui assure l'étanchéité de la porte. Un coup de chiffon sur le condensateur, à l'arrière de l'appareil, limitera l'accumulation de poussière, ce qui évitera la surchauffe et la surconsommation.
Enfin, pour le compartiment congélation, le dégivrage régulier est indispensable. "6 millimètres de givre entraîne 30% de consommation énergétique en plus" explique Patrick Le Dévéhat. Pensez-y tous les trois mois, pour le bien de votre facture d'électricité ! Pour les plus paresseux, certains congélateurs sont équipés d'un système de dégivrage automatique : équipé d'un détecteur de givre, il chauffe légèrement la paroi de l'appareil pour faire fondre le givre.
Bien ranger et entretenir son réfrigérateur
Nous vous recommandons

Découvrez les solutions de constructeurs pour des maisons plus performantes et plus confortables.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic