L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Cambriolages, incendies : Les Français inquiets mais imprudents

Par Claire Chédeville
,
le 14 avril 2016
Au cœur d'un incendie domestique
Au cœur d'un incendie domestique © CG- batiactu
Cambriolages, incendies ou encore dégâts des eaux, les propriétaires s'inquiètent toujours pour leur maison lors d'un départ en vacances. Pourtant, la plupart d'entre eux avouent être imprudents.
Qui n'a pas angoissé en verrouillant sa porte d'entrée avant de partir en congés ? La majorité des Français confie craindre les cambriolages mais aussi les incendies, selon une étude Opinion Way*. En France un incendie se déclare toutes les deux minutes et souvent la nuit. En l'espace de trois minutes, la température d'une pièce peut atteindre les 600 degrés. Ainsi, 250.000 incendies sont répertoriés chaque année. Un chiffre qui inquiète de plus en plus les propriétaires.
Selon les personnes interrogées, il y a deux principales causes de départ de feu : les installations électriques défectueuses ou en surcharge (selon 67%), ainsi que les bougies et les cigarettes (pour 19% d'entre eux).
Même si les Français semblent connaître les causes d'un incendie, ils restent imprudents. 85% des personnes ayant un appareil avec des fils électriques abîmés ou à nu reconnaissent qu'il y a un risque d'incendie, contre une personne sur deux pour le branchement d'une multiprise sur une multiprise.
Pourtant, ils sont beaucoup à avoir un comportement à risques ! 62% avouent posséder une multiprise avec au moins trois appareils branchés en permanence tandis que 22% branchent une multiprise sur une multiprise.
Cependant, le détecteur de fumée classique a été adopté ! 83% des Français en ont installé un chez eux.

Des maisons équipées en dispositifs connectés

68% des interrogées considèrent les objets de surveillance connectés comme la solution la plus efficace pour protéger leur maison. Ainsi, un ménage sur trois, compte s'équiper dans un futur proche. Mais, le coût reste tout de même le principal frein au passage à la maison connectée.
Pour sécuriser leurs habitations, 45% sont prêts à faire confiance à leur assureur. Même si pour l'instant, en cas de dépannage d'urgence, le réflexe pour 40% d'entre eux est d'appeler un dépanneur de quartier.
Pour vous protéger de l'incendie d'habitation, consultez les bons réflexes à adopter.
* Etude Opinion Way pour la Macif en Février 2016.
Cambriolages, incendies : Les Français inquiets mais imprudents
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic